Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Zéro et héros

17 Octobre 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Europe, #Ukraine

Attardons-nous aujourd'hui sur deux hommes, aux trajectoires diamétralement opposées mais dont le destin a épousé les circonvolutions du Grand jeu et de ses avatars ces dernières années.

A tout saigneur, tout honneur, commençons par le zéro, symbole des contradictions inhérentes de l'empire. Le nom de Jabr al Bakr ne vous dit peut-être rien ; c'est ce Syrien arrêté la semaine dernière en Allemagne alors qu'il prévoyait de faire sauter un aéroport. Dans un grand élan de bisounourserie, la volaille médiatique s'est empressée d'insister sur l'aide des gentils réfugiés pour arrêter le réfugié terroriste. Ouf ! la morale merkelienne est sauve et l'omerta sauvegardée. Parce que derrière, ce n'est pas triste...

On apprend en effet que ce Jabr al Bakr était membre d'Ahrar al-Cham, le groupe rebelle délicieusement "modéré" allié à Al Qaeda en Syrie et, à ce titre, soutenu par la clique occidentalo-saoudienne. Mais le pire est à venir : il faisait également partie des Casques blancs ! Vous savez bien, c'est cette merveilleuse organisation humanitaire qui enchante les officines du système parce qu'elle "sauve" les civils d'Alep des bombardements barbares des gros méchants Syro-russes ("crrrimes de guerre", avec force trémolos dans la voix). Certains boute-en-trains sont même allés jusqu'à réclamer le prix Nobel de la paix pour ces braves Casques blancs.

Jabr al Bakr ou le symbole de tous les bugs de la politique impériale : l'Europe vassale supporte au Moyen-Orient des djihadistes qui la détestent et qui, une fois entrés sur son territoire grâce à la naïveté droit-de-l'hommesque de ses dirigeants (et la bienveillance toute intéressée du grand patronat), s'empressent d'y commettre attentats et tueries. J'en avais déjà parlé dans un billet d'humeur au lendemain des attaques de Paris l'année dernière : rien n'a changé apparemment...

A quelques milliers de kilomètres de là, un héros est mort, lui aussi dans un attentat, ciblé celui-là. L'un des plus célèbres commandants insurgés du Donbass, le fameux Motorola, a été tué hier à Donetsk dans l'explosion d'une bombe placée dans un ascenseur.

Arsen Pavlov de son vrai nom, il a pris les armes dès le printemps 2014 à Slaviansk avant de se battre vaillamment - ses compagnons parlent de "courage aveugle" - dans toutes les grandes batailles de la guerre du Donbass avec son fameux bataillon Sparta : Ilovaïsk (la première déculottée ukrainienne), aéroport de Donetsk, Debaltsevo (la deuxième grande fessée prise par Kiev et qui a accéléré la signature des accords de Minsk)... Ici, Ilovaïsk (l'action commence après 2 minutes) :

La question évidemment sur toutes les lèvres est : qui a fait le coup ? Et là, ce n'est pas si simple...

La première hypothèse consiste à y voir la main des services secrets ukrainiens (SBU) utilisant des groupes de saboteurs, peut-être avec l'aide d'agents d'une certaine puissance bien connue outre-Atlantique... Le leader de la République populaire de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, l'a affirmé de but en blanc : « Porochenko a violé la trêve et nous a déclaré la guerre ». Si ça se confirme, nous assistons alors aux prémices d'un réchauffement du conflit gelé en Ukraine, où la tension est effectivement montée depuis deux mois.

Sauf que cette thèse pose quelques petits problèmes, dont celui-ci : comment se fait-il que le généralement inefficace SBU ait pu placé un dispositif relativement sophistiqué de bombe à distance dans l'immeuble gardé de Motorola ? Et pourquoi s'en prendre à un commandant "à la retraite" et non aux dirigeants politiques du Donbass ? Car ce n'est pas la première fois qu'un tel cas arrive...

L'avantage des médias russes ou novorussiens est qu'ils sont bien plus francs et ouverts que leurs homologues occidentaux où règne l'omerta (on l'a vu plus haut). Plusieurs se posent sans détours et publiquement la question : et si c'était un coup interne ? Ces interrogations sont reprises de manière mesurée et objective par La Tribune de Genève, dont voici l'article en entier :

Un chef des rebelles prorusses tué à Donetsk

«Motorola» a été tué dimanche dans l'explosion d'une bombe. Donetsk accuse le président ukrainien.

Un chef militaire des rebelles prorusses, Arseni Pavlov, plus connu sous son nom de guerre «Motorola», a été tué dimanche dans l'explosion d'une bombe à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales.

Le président ukrainien Petro «Porochenko a violé la trêve et nous a déclaré la guerre», a estimé le «président» de la «République populaire de Donetsk» (DNR), Alexandre Zakhartchenko, dans une déclaration aux journalistes sur place.

L'immeuble où l'explosion s'est produite se trouvait dimanche soir entouré par des camions militaires, un blindé léger et une cinquantaine d'hommes armés. Un soldat portant l'insigne de l'unité Sparta, que commandait Arseni Pavlov, a indiqué que la bombe avait été placée dans l'ascenseur de l'immeuble et avait tué le chef militaire et son garde du corps.

«Soit c'est une opération des services ukrainiens, soit c'est un coup des nôtres», a-t-il déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat.

D'autres chefs tués

Outre «Motorola», plusieurs chefs de guerre séparatistes considérés comme des adversaires des autorités rebelles ont été tués dans des circonstances troubles, loin des zones où les combats continuent. En 2015, les chefs cosaques Pavel Dremov et Alexandre Bednov «Batman» ont succombé l'un dans un attentat à la voiture piégée, l'autre dans une embuscade.

Le commandant Alexeï Mozgovoï a été lui aussi tué en 2015 dans une embuscade en plein territoire rebelle, une opération des services spéciaux ukrainiens, avaient affirmé les séparatistes.

Arseni Pavlov, qui avait participé aux principales batailles contre les forces ukrainiennes, autour de l'aéroport de Donetsk, à Slaviansk, Ilovaïsk et Debaltsevo, avait déjà échappé à un attentat à la bombe en juin à Donetsk, selon les autorités locales.

Son assassinat intervient alors que les deux régions séparatistes de Donetsk et de Lougansk ont été ces derniers mois le théâtre de plusieurs attentats, de purges dans les instances dirigeantes et, selon les autorités rebelles de Lougansk, d'une tentative de putsch.

Bombes

Le 22 août, les autorités de la DNR avaient annoncé qu'une bombe avait été désamorcée près du domicile du «président» Zakhartchenko, qui avait déjà été la cible d'un autre attentat en avril, selon la même source.

Le 6 août, une bombe contenant une quinzaine de kg de TNT a explosé au passage du «président» de la «République populaire de Lougansk» (LNR), Igor Plotnitski, qui a été blessé, selon les autorités rebelles.

A la suite de cet attentat manqué, le «vice-ministre de la défense» de la LNR Vitaly Kissilev a été arrêté pour tentative de putsch, ainsi qu'un ex-«Premier ministre» de la LNR, Guennadi Tsypkalov, dont le suicide en détention a été annoncé peu après.

Si l'Ukraine post-Maidan est un invraisemblable merdier, tout n'est pas rose non plus du côté des Républiques séparatistes, question sur laquelle se penchait d'ailleurs un site russophile il y a quelques semaines. La République de Lougansk, notamment, est un véritable panier de crabes et ce n'est sans doute pas un hasard si "Batman" ou Mozgovoï y ont été assassinés dans des conditions mystérieuses sur lesquelles s'interrogent ouvertement les sites pro-russes. L'assassinat de Motorola est par contre plus étonnant, ayant eu lieu dans la république plus "saine" de Donetsk.

Saura-t-on un jour le fin mot de l'histoire ?

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 21/10/2016 12:43

Bonjour à Tous, ( Désolé, je me suis trompé d'article. Sénilité, je présume)

Ce dernier petit message ayant sujet les 5 000 trains annoncés par ce sympathique Charles Sannat remplis de bonnes intentions, mais victime comme beaucoup d’effets d’annonces tonitruante et/ou propagande.

Sur ce super excellent blog que celui d’Observatus qui nous dévoile, je pèse mes mots, magistralement la géostratégie, personne n’a remarqué les outrances de cette annonce de 5 000 trains. Si ce n’est que certains ont bien remarqué que c’était en remplacement et non en supplément
Seul sur un autre blog, un auteur s’est approché de la réalité.
Voici l’explication chiffrée de ce que je veux démontrer :
- Navires porte conteneurs capsize postpanamax 19 750 EVP( conteneur équivalant vingt pieds)
ou 10 000 boîtes de 40 pieds.

- Un conteneur 40 pieds appelé dry (normal) ou HC (high cube : surélevé) est l’équivalant pondérant d’une semi remorque soit 30 tonnes C.U.

- Navigation 70 jours Europe Asie plus 70 jours Asie Europe. Tous les grands ports desservis incluant des nœuds de transbordements sur d’autres destinations (ports secs).

- Les échanges sur la route maritime la plus importante du monde est variable selon les années, mais aux environs de Asie Europe 20millions EVP. Europe Asie 5millions EVP.

Chemin de fer

- Un wagon plateau égale 2 dry de 40 pieds
Nombre de wagons par rame, je n’en sais rien, je crois me souvenir que la rame en France ne peut dépasser 800 mètres soit environ 30 wagons (maximisons)
Je suppose que pour de telles distances transsibériennes, on doublera le volume, si la capacité de traction et de résistance l’autorise. Soit 60 wagons ou 120 boîtes par rame. 5000 rames signifient un échange de 600 000 boîtes.
Environ 19 jours de voyage.

Le coût : un conteneur d’Anvers à Shangaï incluant le handling et fret terrestre est d’environ 1 500 USD. Le conteneur chemin de fer est à 9 000 usd.

Voilà de quoi réfléchir.

Observatus geopoliticus 21/10/2016 18:29

Cher Simplet,
vos chiffres (si je les ai bien compris) ne m'étonnent pas. Les Chinois ont déjà commencé leur gigantesque projet depuis un certain nombre d'années d'ailleurs. En 2013, le premier train marchandise Madrid-Xian faisait son trajet :
http://www.atimes.com/atimes/China/CHIN-01-171214.html
D'autres liens sur le même sujet ferroviaire :
http://www.bloomberg.com/news/2015-01-22/china-russia-plan-242-billion-beijing-moscow-rail-link.html
http://www.atimes.com/atimes/China/CHIN-01-141114.html
Bien à vous

Hamicar Barca 19/10/2016 14:29

@Simplet

Bonjour Simplet
Je ne conteste pas la volonté sino-russe de renforcer le trafic ferroviaire, mais je trouve par trop optimiste l'auteur de l'article que vous citez. il y a en effet un "os" de taille bien connu: les écartements des voies. Les Chinois sont au standard international, alors que les Russes à l'Est de Moscou ont un écartement large spécifique.
Transborder le contenu de centaines de trains représenterait un frein majeur au trafic, changer les boggies un peu moins mais resterait qd même un problème chronique, et mettre le Transsibérien à l'écartement international un travail d'Hercule. En plus, pour des raisons de sécurité stratégique, les Russes ne doivent pas trop y tenir :-)
Le texte dont vous donnez le lien n'évoque ni le problème, ni bien sûr les possibles solutions.
Bien cordialement

simplet 20/10/2016 11:32

@ Hamilcar,
Bonjour
Oui, la tendance européenne est à la normalisation des écarts. Du moins sur les grandes voies internationales. Ailleurs...pfff, mais ce n'est pas le propos.

Hamilcar Barca 20/10/2016 00:23

@Observatus Geopoliticus
Bonsoir OG
Je me couvre la tête de cendres, mais je n'ai pas encore lu vos articles plus anciens.
En quelque sorte, j'ai pris le train en marche ... :-D

Vous répondez donc tout à fait à mes interrogations
Bien cordialement

@Simplet
Le 3ème rail ... Oui, effectivement, j'avais vu cela en 1994 au Vietnam sur la ligne frontière de Chine - Haïphong - Hanoï. Pour l'Irlande, j'avoue ne pas savoir. Pour l'Espagne il me semble que les lignes nouvellement construites (Madrid - Séville) ou modifiées (frontière - Barcelone - Madrid) sont tout simplement (heuh ...) à l'écartement international. Qu'en pensez vous?
Bien cordialement

Observatus geopoliticus 19/10/2016 21:38

@ Hamilcar :
Mon cher Numide, ne lisez-vous donc pas mes billets ? Je vous charrie mais quelques articles plus anciens sur ce blog montrent que les Chinois sont en train de construire des voies ferrées en Russie et que l'intégration ferroviaire eurasienne a déjà commencé, au grand dam de l'empire comme vous pouvez vous en douter.
@ Vasco :
je le promets depuis un certain temps mais ça viendra bientôt : un article sur le Grand jeu polaire, car il se passe des choses intéressantes par là-haut.

Vasco 19/10/2016 20:42

Je pense à Glonass ...

Et que dire de la navigation maritime par le nord par exemple avec la maitrise russe dans le domaine des brise glace et autres technologies polaires.

Ils ne sont pas nés de la dernière pluie. C'est le moins que l'on puisse dire de leur planificateurs logistiques sans risque de me tromper.

Vasco 19/10/2016 20:28

@Simplet

Je retiens surtout ce passage du commentaire de @Hamilcar : " En plus, pour des raisons de sécurité stratégique, les Russes ne doivent pas trop y tenir "

Un peu la même chose pour le trafic aérien au dessus du territoire russe j'imagine ...

simplet 19/10/2016 19:53

@ Hamilcar Barca
Ave Cyrénéen !
Les écarts existent partout en Europe, même s'ils ont tendance à se normaliser.
Espagne, Irlande, etc..
Pour beaucoup, la solution a été le troisième rail.
Pourquoi pas ailleurs ?

Hamilcar Barca 19/10/2016 17:12

@Yom

Bonjour Yom,
C'est la phrase "1881 trains en service " qui est équivoque. L'auteur a-t-il voulu dire que de janvier à juin 1881 convois ont fait le voyage, dans un sens ou dans l'autre?
Dans ce cas le changement de bogies sur 10 trains/ j dans plusieurs gares différentes est concevable. J'ai continué à fureter après mon post initial, et j'ai trouvé cela:
http://www.thetranssiberiantravelcompany.com/pages/articles/changing-bogies-at-the-mongolian-chinese-border.php
Sinon il faudrait comprendre que, quasiment en permanence, il y a 1881 locos attelées à un nombre x de wagons et susceptibles de passer la frontière? Et que dans le futur 5000 trains/j devraient transiter par 3 itinéraires avec donc changement de bogies?
On sait que les Chinois peuvent faire des réalisations étonnantes, mais là chapeau bas si c'est le cas.
Bien cordialement

Yom 19/10/2016 16:42

Notez que l’article pointé par simplet se termine par ces mots :

« Fin juin, on comptait 1 881 trains de marchandises en service reliant la Chine à l’Europe, assurant des importations et des exportations pour une valeur de 17 milliards de dollars. »

Il semblerait donc que les problèmes techniques soient déjà résolus, au moins à une certaine échelle.

simplet 19/10/2016 13:55

http://www.insolentiae.com/environ-5-000-trains-de-marchandises-chine-europe-seront-mis-en-service-dici-2020/

Cela devrait vous intéresser cher Observatus !

simplet 20/10/2016 11:23

Bien sûr que je caricature, manipule et avec beaucoup de mauvaise foi !

Je l’admets bien volontiers et le revendique même.
Mais miroir, mon cher ! Car, je ne reflète que la contradiction qui m’a été faite à la différence que je le reconnais.

Mon propos initial était de dire: attention, signaux manipulés par les officiels égalent danger !
L’explosion du système économique pourrait venir de ce côté-là. Mal compris ? Mal expliqué ?

Comme vous le souhaitez, j’arrête là, mais n’en rajouter pas s’il vous plaît.

L’économie est chose très simple, il faut s’en tenir à sa simplicité et ne pas rentrer dans le bal des escrocs que vous dénoncez par ailleurs, à suffisance. Mais l’économie étant une partie importante du grand jeu que vous expliquez doit être respectée dans vérité nue sans a priori, sans passion.

Cordialement.

Observatus geopoliticus 20/10/2016 00:21

C'est sûr, la croissance stagne quand elle fait 6,5% (c'était 7 dans votre dernier message, elle dégringole de minute en minute, ma parole !) Surtout quand ce sont les Européens à 0,5% de croissance qui le disent...
Simplet, vous êtes un lecteur que j'apprécie, je souhaiterais que vous arrêtiez de vous enfermer dans votre propre piège. Vous avez commencé votre laïus en affirmant que l'économie chinoise "se mourrait", que ce pays était le plus mal loti des puissances... Peut-être vos mots ont-ils dépassé votre pensée, mais vous êtes trop intelligent pour ne pas voir le ridicule de ces affirmations. Au lieu de passer à autre chose, vous vous enferrez dans des débats sans fin pour justifier votre première erreur, avec une certaine mauvaise foi en plus.
Et non, personne n'a jamais dit que l'économie chinoise était "brillante et sans danger", vous transformez les propos, exactement comme le fait la volaille médiatique que je dénonce ici. Ca devient pesant...
Jusqu'ici je prenais toujours plaisir à discuter avec les lecteurs ; pour la première fois, ce n'est plus le cas... S'il-vous-plaît, passez à autre chose.

simplet 19/10/2016 23:50

Votre lecteur n'a pas entièrement tors.

Croissance 2016 6.5 points (version officielle.)

Dette 150% dont 14% par des emprunteurs à risques pouvant obliger certaines banques à faire défaut.

Certain interprète cette économie comme étant brillante et sans danger ! :-(



https://www.letemps.ch/economie/2016/09/06/chine-croissance-stagne-dette-saccroit

Qui vivet videbit.

Observatus geopoliticus 19/10/2016 21:33

Non, non, la Chine est au bord du gouffre et a une croissance négative, un lecteur me l'a assuré... ^^

Loic 19/10/2016 11:50

Les "djihadistes modérés" soutenus par les turcs dont Ahrar al Cham ont l'air de beaucoup progresser ces derniers jours vers Al Bab en repoussant Daesh et se rapprochent du coup d'Alep... je me demande ce qu'il va se passer du côté d'Alep dans les prochaines semaines parce que juste au moment où les forces syro-russes avaient nettement pris l'avantage, des renforts rebelles arrivent par le nord et peuvent à nouveau changer la donne sachant que le rapprochement russo-turc serait aussi mis à mal, les russes vont ils bombarder des forces soutenues par Ankara ? Décidement c'est à la fois passionnant et dramatique.

Observatus geopoliticus 19/10/2016 21:32

Tout à fait, Loïc. Après avoir galéré pendant quelques semaines, les Turco-salafistes ont pris Dabiq. Maintenant, c'est la course vers al Bab avec trois concurrents : eux, les kurdes, l'armée syrienne. Je ponds bientôt un article sur la question, promis.

Tomcat 18/10/2016 14:32

Bonjour a tous
C'est ma première intervention sur votre blog que je lis depuis 6 mois.
Un grand +++ pour la qualité de vos articles...commentaires...et analyses. Voici un petit lien très lucide sur les "casques blancs" https://www.youtube.com/watch?v=PgLGWGM5I14 a vous de juger .

Observatus geopoliticus 18/10/2016 20:55

Merci, cher Tomcat. Ce blog n'est que le reflet de la qualité de ses lecteurs.
Bien à vous

simplet 18/10/2016 13:51

C'est en tout cas un beau merdier. Ce désordre a-t-il repris vigueur après les résultats de la politique russe en Syrie?

Yom 18/10/2016 10:02

Alors que je faisais mes recherches pour retrouver le nom de Régis Le Sommier, pour rédiger mon intervention plus bas dans ce fil de commentaires, je suis tombé sur le site de Paris Match sur un article indiquant que la ville de Dabiq avait été reprise à Daesh dimanche dernier (le 16/10/2016).

http://www.parismatch.com/Actu/International/Dabiq-une-perte-forte-en-symbole-pour-l-EI-1096874

Je me demande pourquoi on en a aussi peu entendu parlé, vu l’importance symbôlique de cette ville dans le mysticisme apocalyptique des hommes en noir (ils ont d’ailleurs donné le nom de cette ville à leur principal magazine de propagande).

Dans un premier temps, j’ai soupçonné que cela pouvait être pour ne pas médiatiser un succès de l’armée loyaliste syrienne.

Mais non, puisque la prise de la ville est le fait, d’après l’article, de « rebelles appuyés par la Turquie ». Ces rebelles ci ne font-ils pas du bon boulot ?

Observatus geopoliticus 19/10/2016 21:30

Mmmm... pas sûr. Il y a quelques mois, je documentais déjà le fait qu'Erdogan changeait son fusil d'épaule. Et durant cette intervention, il y a eu quand même pas mal de combats et des dizaines de soldats turcs morts.

alaric 19/10/2016 03:31

Pensez vous que le sultan Erdogan soit encore en contact partiel avec l'EI, et que cela explique que l'armée turque ne prend que des villes que l'EI a déjà déserté ? Il y a eu très peu de combats entre EI et turcs depuis le début de l'intervention.

Yom 18/10/2016 13:39

Et bien ça m’aura sans doute échappé, plongé que j’étais à faire du bénévolat pour la fête de la science dans ma localité pendant tout le week end.

En tous cas, rien vu sur RT.

Observatus geopoliticus 18/10/2016 12:56

Oh non, cher Yom, la presse en a beaucoup parlé il y a deux jours. C'était même sous leur plume une grande victoire des inénarrables "rebelles modérés", alors qu'en réalité, des islamistes en remplacent d'autres...

Eric83 18/10/2016 09:29

Le Grand Jeu est comme un kaléidoscope changeant continuellement. Aussi, je me permets de glisser deux articles hors sujet sur la nouvelle version des US concernant les auteurs des attaques des navires US. Le Pentagone n'est plus certain qu'il s'agissait des Houtis. Pas étonnant, au Pentagone, dans le doute, ils bombardent, après ils analysent la situation initiale.
http://www.zerohedge.com/news/2016-10-17/story-changes-pentagon-no-longer-sure-yemen-fired-missiles-us-ship
http://www.reuters.com/article/us-yemen-security-usa-idUSKBN12H284

alaric 19/10/2016 03:15

Incident du golfe de Tonkin , épisode 2

Observatus geopoliticus 18/10/2016 13:16

Oui, j'ai lu ça. McArthur soit se retourner dans sa tombe...

Robec 18/10/2016 08:28

boute-en-trains: difficile de mieux faire!

Grognard 18/10/2016 02:56

Effectivement il y a des questions à se poser.
La première concerne la pose de la charge.
Il faut du temps pour opérer que celle-ci ai été posée contre les parois de l'ascenseur ou dans la cage.
Cela suppose de disposer d'un créneau de temps.
La seconde est liée au type de détonateur.
On peut déjà éliminer un allumeur avec minutage.
Que reste-t-il? Des détonateurs à traction ou à pression ou un mix des 2.
Cette option n'est valable que si l'ascenseur n'est emprunté que par la cible.
Il un système de mise à feu à distance et là se pose la question du "chouf" pour déclencher le tir.
Conclusion: le règlement de compte interne n'est pas à exclure.

Nucle 18/10/2016 01:08

Ce n'est pas un peu tôt pour se débarrasser des héros? La révolution/guerre ne me semble pas encore gagnée, ou je me trompe?

Bozi Lamouche 18/10/2016 21:24

@OG oui c'est vrai...on ne peut pas penser à tout...mais que voulez vous , votre travail est si bien fait qu'on en a vite un poil dans la main...et je pense que c'est la un vrai challenge pour beaucoup de vos lecteurs !!
Encore une fois bravo et merci.

Observatus geopoliticus 18/10/2016 20:54

Bien après le 8 novembre, cher Bozi : pendant des décennies ! Regardez la Transdniestrie, l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud...

bozi lamouche 18/10/2016 20:15

@OG Je n'osais pas l'écrire de peur de m'attirer les foudres de ceux-qui-ne-pensent-pas-une-seconde-que-poutine-puisse-faire-ça... :) ... il est clair que le conflit doit rester gelé... au moins jusqu'au 8 novembre.

Observatus geopoliticus 18/10/2016 13:20

Merci, cher Georges.
Pour Motorola, je ne sais vraiment pas. Mais pour Mozgovoï ou "Batman", il semble évident que c'était un règlement de compte en interne.
Il y a également une autre hypothèse que je n'ai pas mentionnée, car moins probable : l'élimination par Moscou de leaders trop indépendantistes alors que le Kremlin souhaite conserver les Républiques au sein de l'Ukraine pour paralyser Kiev.
Bien à vous

Georges Clounaud 18/10/2016 08:13

En effet, cet attentat intervient au moment où Kiev semble envoyer des troupes "requinquées" par nos "amis" US sur la ligne de front et bombarde le Dombass dans l'indifférence générale à l'Ouest. Poroshenko comme vous l'avez déjà mentionné est au pied du mur. Son régime fantoche est à l'agonie. Coincé par ses amis néo-nazis qui ne veulent pas des accords de Minsk et poussé par les néo-gros-cons états-uniens il semble avoir choisi la guerre. Mais pour la légitimer il faudra bien préparer la propagande et montrer qu'il n'en est pas l'instigateur mais qu'il répond à une provocation des "pro-russes". Dans cette perspective, il espère peut-être une réaction militaire suite à cet attentat qui n'en doutons pas sera reprise en boucle par nos médias. Si celle-ci ne se réalise pas, il se sera débarrassé d'une icône prouvant à ces troupes maintenant bien encadrées par les ricains que "l'ennemi intérieur" peut-être "détruit" à tout moment.
Un règlement de compte interne aux insurgés dans l'optique de garder ou conquérir le pouvoir pourrait s'envisager, à mon avis, qu'une fois la situation stabilisée. Ce qui est loin d'être le cas. Mais je peux bien évidemment me tromper.
Bien à vous et merci pour vos brillants et judicieux billets, cher Observatus.

lointain 17/10/2016 23:41

Euh... J'ai fait mes recherches, et l'article source qui nous dirait que Jaber Albakr est de Reuters :
http://www.reuters.com/article/us-germany-bomber-idUSKBN12E2ET

Et si j'ai bien compris (mes "talents" de traducteur étant malheureusement ce qu'ils sont...), rien ne prouve qu'il a fait parti des casques blancs, puisque son frère nous dit qu'il a reçu un SMS de Jaber qui dit : "I'm volunteering with the White Helmets (emergency teams) in Idlib"
Mais d'après son frère, Jaber ne serait pas allé en Syrie pour faire de l'humanitaire mais pour faire le jihad.
Je récapitule : Jaber aurait été radicalisé en Allemagne, et serait ensuite parti en Syrie, non pas pour faire de l'humanitaire comme il le prétendait, mais pour faire le jihad, et est ensuite revenu en Allemagne pour commettre un attentat.

Reuters précise en plus :
"He called us and told us 'I'm volunteering with the White Helmets (emergency teams) in Idlib'."

Pressed to say if his brother had joined Islamist militant groups in Syria, Alaa Albakr said he could neither confirm nor deny if that was the case."

En gros rien ne prouve le fait qu'il ait appartenu aux casques blancs, à part un SMS qu'il a envoyé à sa famille alors qu'il était déjà radicalisé et qu'il se trouvait en Syrie

Observatus geopoliticus 18/10/2016 13:15

Un honnête homme dans un océan d'hypocrisie. Triste ou encourageant, c'est selon le degré d'optimisme de chacun...

Yom 18/10/2016 09:51

Dans une émission TV, alors qu’étaient évoquées les pétitions demandant l’attribution du prix Nobel de la paix aux casques blanc, j’ai vu Régis Le Sommier (de Paris Match), de retour d’un reportage à Alep, faire la moue et expliquer qu’il avait de ses yeux vu les mêmes personnes être des casques blancs la journée et tenir des lance-rockets côté rebelle le soir.

Cela fait plusieurs fois que je vois cet homme sur les plateau TV tenir des discours plus modérés et plus vrais que celui de l’hystérie collective médiatique que nous connaissons. On a pu apprendre de sa bouche (je parle bien toujours de propos tenus et diffusés à la TV française) que :

- La plupart des images que l’ont voit du champ de ruines qu’est devenu Alep sont tournées dans la partie tenue par le gouvernement, bien que les commentaires associés aux images laissent souvent entendre que ce sont les conditions dans lesquelles vivent les habitants de la partie contrôlée par les rebelles à cause des bombardements des méchants russes et syriens.

- Et pour cause, les journalistes ne s’aventureraient que très rarement dans la partie de la ville qui « fait du bon boulot », car ils savent très bien qu’une partie du bon boulot consiste aussi en l’enlèvement de journalistes.

-Toujours en réponse aux demandes d’attribution du Nobel, Régis Le Sommier a déclaré (on pourrait même dire « osé déclarer », vu l’ambiance des plateaux TV) qu’il avait également assisté dans la partie gouvernementale de la ville à des sauvetage pas moins héroïques que ceux des casques blancs, mais effectués par des soldats syriens.

Mais il n’était qu’un des trois ou quatre invités du jour et, la parole tournant, on ne s’est pas arrêté plus que ça sur ces révélations fracassantes. Curieuse superficialité pour des émissions prétendant aborder des sujets d’une telle gravité.

Observatus geopoliticus 18/10/2016 06:27

Moui. En fait, l'article de Reuters a été corrigé plusieurs fois (je m'étais arrêté à la version d'avant-hier) et est d'ailleurs devenu assez confus. J'attends encore un peu de voir si c'est la version définitive, auquel cas je ferai quelques corrections. Sur le fond, ça ne change pas grand chose puisque les Casques blancs sont intrinsèquement liés à Ahrar al-Cham, mais je n'ai l'intention d'écrire que des choses exactes sur ce site, donc je corrigerai si nécessaire.
Merci à vous, en tout cas, cher Lointain.

Ady85 17/10/2016 23:26

Oui bizarre ces assassinats dans le Donbass....d'ailleurs que devient Strelkov ? On entend plus parler de lui.

Concernant l'Europe et l'Occident, de toute façon je commence à me dire de plus en plus que seul un chaos total et généralisé fera se réveiller les peuples Occidentaux, et Européens en particulier afin de virer tout ces eunuques et cloportes à la tête de nos états.

Triste à dire mais j'en suis presque à le souhaiter...

Observatus geopoliticus 18/10/2016 13:21

Strelkov a été renvoyé en Russie car trop indépendantiste. Il y côtoie les cercles nationalistes russes.