Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Les petites truanderies du système

30 Mai 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Europe, #Etats-Unis

Les petites truanderies du système

En Grande-Bretagne, le système ne laisse rien au hasard afin d'éviter le Brexit. Ainsi, le mode d'emploi envoyé aux sujets de Sa Gracieuse Majesté qui voteront par correspondance suggère fortuitement mais fortement de voter en faveur du maintien dans l'UE. Cette pathétique combine, qui pourrait d'ailleurs concerner plusieurs centaines de milliers de votants, a provoqué une levée de boucliers.

En Syrie du nord, quelques soldats américains ont accompagné les YPG kurdes dans leur avancée vers Raqqah, à grands renforts de publicité (insigne kurde cousu sur la manche) relayée par les médias. Ca rend certes les Turcs furieux mais cela cache surtout la totale complaisance US envers son bébé daechique depuis tant d'années. A défaut de réellement combattre le groupe djihadiste sur le terrain, on le combat dans les salles de rédaction avec force photos.

Et puisque l'on parle des amis islamistes de Washington, un proche d'Al Qaeda en Syrie a reçu son visa US pour faire du lobbying auprès du gouvernement américain ! Ce sont les familles des victimes du 11 septembre qui seront contentes... Interrogé par un journaliste, le porte-parole du Département d'Etat s'est perdu dans la vase de ses explications. "Je ne suis pas sûr que nous étions au courant (...) Je n'ai pas les détails de la politique de visa." A pleurer de rire...

Quant à l'inénarrable occupant de la Maison Blanche, en visite à Hiroshima, il a appelé sans rire à un "monde sans armes nucléaires". Déjà au Vietnam, il avait déclaré que "les grandes nations ne devaient pas intimider les petites". Parlait-il de la Guerre du Vietnam ? Ah non, c'est la Chine qui était visée, ouf... Je ne sais ce qui est le plus étonnant, de ces énormités proférées ou du fait que la presse les gobe et recrache sans même y réfléchir un quart de dixième de seconde.

Partager cet article

Commenter cet article

Anym 01/06/2016 14:59

C'est très amusant ! Je doute effectivement que le message subliminal inséré dans ce mode d'emploi soit du au hasard... Mais toujours est-il que cela n'influencera très probablement pas (et heureusement ? ) le vote des Britanniques ^^

Anna 01/06/2016 09:12

Personnellement, je doute fortement que les votants concernés par le référendum sur le Brexit soit aussi influencés par un simple bulletin de vote...

Anna 03/06/2016 18:19

+Jean: Pourquoi cf l'Autriche?

Observatus geopoliticus 01/06/2016 19:41

Ca s'appelle faire l'environnement psychologique de l'électeur. On lui montre que la normalité est de voter pour rester au sein de l'UE, que c'est ce que fera "tout le monde"... Bien sûr que cela influence. La majorité de toutes les société est constituée de moutons de Panurge.

Jean 01/06/2016 15:24

Il suffit parfois d'un tout petit pourcentage pour faire basculer le vote (cf l'Autriche).
Toutes les manipulations : sondages, messages subliminaux, prévisions catastrophiques, etc, influencent bien évidemment certains votants.

Jean 01/06/2016 00:00

L'Otan pousserait à la guerre contre la Russie? Qu'en pensez-vous?
"L’assemblée parlementaire de l’Otan a appelé ce lundi les alliés à se tenir prêts à répondre à « la menace potentielle » de la Russie contre l’un d’entre eux, à l’issue d’une session de trois jours à Tirana.
« Le défi en provenance de la Russie est réel et sérieux », a déclaré l’Américain Michael Turner, président de l’assemblée qui a réuni quelque 250 parlementaires des 28 pays membres de l’Alliance.
La déclaration adoptée à l’unanimité déplore « l’usage de la force par la Russie contre ses voisins et les tentatives d’intimidation des alliés » de l’Otan. Dans ces circonstances, l’Otan « n’a pas d’autre choix que de considérer l’éventualité d’une action agressive de la Russie contre un membre de l’Alliance comme une menace potentielle, et d’adopter des réponses adaptées et proportionnées », ajoute la déclaration.
L’Otan a interrompu tous les aspects pratiques de sa coopération avec la Russie à la suite de l’annexion de la Crimée par la Russie, et en raison du soutien de la Russie aux séparatistes dans l’est de l’Ukraine, mais l’Alliance a annoncé qu’elle aurait des discussions avec la Russie avant le sommet de l’Otan prévu les 8 et 9 juillet à Varsovie."

Clara 31/05/2016 13:01

"Ainsi, le mode d'emploi envoyé aux sujets de Sa Gracieuse Majesté qui voteront par correspondance suggère fortuitement mais fortement de voter en faveur du maintien dans l'UE."

Les grands "démocrates", ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait.