Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Chroniques du Grand jeu

La géopolitique autrement, pour mieux la comprendre...

La tête de l'empire se déchire

Nous avons rapidement évoqué dans le dernier billet le coup de poker désespéré du parti de la guerre devant la perspective de la libération totale d'Alep par les Syro-russes. Des membres du Congrès US, travaillés par l'éternel pyromane John McCain (comme pour Soros, on attend impatiemment qu'il traverse le Styx...), a mis la proposition d'armer les "rebelles" syriens sur la table de Barack à frites qui l'a signée. Concrètement, cela permet de passer outre le Arms Export Control Act, sensé interdire le financement et l'armement par l'argent public états-unien de groupes militants.

Les contraintes - notification de 15 jours au Congrès - sont légères et pourraient permettre d'envoyer des missiles anti-aériens aux coupeurs de tête modérés avant l'entrée en fonction de Trump le 20 janvier. Que ces armes puissent finir entre les mains de Daech ne semble pas empêcher de dormir les allumés de Washington...

Deux questions se posent :

1. Obama passera-t-il à l'acte ? Pas sûr... Cela peut simplement servir d'atout, peu ragoûtant certes, dans les discussions avec Moscou.

2. Quels en seraient les destinataires ? Là, rien n'est sûr et la direction de l'empire reste floue comme toujours, perdue dans ses incohérences. Les Turcs pensent qu'il s'agit des Kurdes, ce qui réduirait à néant la menace des F16 ottomans et enragerait le sultan. Mais il se peut tout aussi bien que ce soient les djihadistes anti-Assad... La nouvelle volte-face US dans les négociations avec Lavrov et les dernières déclarations ridicules de vache Kerry sur les "crimes contre l'humanité du régime syrien, jamais vus depuis la Seconde Guerre Mondiale" (et le Vietnam ? Et l'Irak ?) laissent penser que la cyclothymique Amérique perd à nouveau la tête. On sait que l'alliance avec Al Qaeda n'a jamais fait peur aux Folamours de Washington (voir ce mail de Jake Sullivan à l'hilarante Clinton où le conseiller présidentiel se félicite presque : "Al Qaeda est de notre côté" !)

Aussi, des membres plus clairvoyants du Congrès (si si, il y en a) ont très vite réagi en introduisant le Stop Arming Terrorists Act. Le nom parle de lui-même... La proposition a été présentée par la délicieuse Tulsi Gabbard, qui en plus d'être jolie est intelligente :

“Si vous ou moi finançons, armons ou supportons Al Qaeda ou l'EI, nous serions mis en prison selon la loi. Or le gouvernement américain viole cette loi depuis des années, en soutenant avec de l'argent, des armes et des renseignements* les partenaires d'Al Qaeda, de Jabhat Fateh al Sham et d'autres groupes terroristes qui luttent pour renverser le gouvernement syrien. Il est temps d'arrêter cette folie."

* Petite parenthèse en passant : cette mention des renseignements rejoint peut-être ce que nous évoquions en octobre concernant la base iranienne d'Hamadan prêtée aux Russes :

Partir d'Iran permet de réduire la distance donc le temps de vol, non seulement pour des raisons d'économie et d'efficacité militaire (moins de fuel donc plus de bombes embarquées) mais aussi et peut-être surtout afin d'échapper à l'espionnage satellite. Chose intéressante, un journal russe accusait alors un "pays tiers" disposant de satellites (vous devinez qui) de fournir des informations en temps réel aux djihadistes sur les vols des bombardiers stratégiques décollant du territoire russe à destination de la Syrie, donnant aux barbus le temps de se déplacer ou de se cacher.

Mais revenons à Tulsi... Sa prise de position n'est guère étonnante et nous parlions déjà d'elle l'année dernière. La représentante Démocrate d'Hawaï, qui a d'ailleurs servi sous les drapeaux au contraire de nombre de ses collègues, dépare dans l'establishment impérialiste de son parti. Très récemment, elle remettait à sa place bien comme il faut un plumitif de CNN sur la Syrie :

"Nous supportons directement et indirectement des groupes terroristes en Syrie". CQFD

En novembre, Gabbard a même été pressentie pour devenir la Secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de l'administration Trump. Si elle préfère finalement rester au Congrès, il est quelque peu rassurant de voir que des leaders éclairés et raisonnables subsistent dans les deux partis...

Et puisque nous parlons de nomination, une demi-surprise est tombée il y a quelques heures : Trump proposerait le poste à Rex Tillerson, le PDG d'ExxonMobil. Comme le dit avec une pointe de regret NBC : "Il n'a aucune expérience gouvernementale ou diplomatique mais a noué des liens avec le Président russe Vladimir Poutine". Nouvelle ouverture du Donald à Vladimirovitch ?

T.Rex comme il est surnommé s'était prononcé contre les sanctions anti-russes décidées en 2014 par le parti de la guerre et les vassaux européens. Il est vrai qu'Exxon y avait beaucoup perdu, notamment son partenariat avec le géant russe Rosneft dans des gisements prometteurs de la mer de Kara :

La major pétrolière américaine ExxonMobil a annoncé jeudi que les sanctions occidentales contre la Russie lui ont déjà coûté 1 milliard de dollars l'an dernier.

Dans un document boursier, le géant pétrolier explique qu'il a dû geler ses projets avec son homologue russe Rosneft, après les sanctions des Etats-Unis et de l'Union européenne contre Moscou (...) interdisant toute activité offshore en Russie, en Mer noire, dans l'Arctique, et toute activité onshore en Sibérie occidentale, développe-t-il.

Cette interruption de projets engagés dans le cadre de coentreprises avec Rosneft lui a coûté 1 milliard de dollars au 31 décembre dernier, évalue-t-il. ExxonMobil a ainsi dû fermer son installation dans la partie russe de l'Arctique.

Il y exploitait avec Rosneft un puits, Universitetskaya-1, situé dans la mer de Kara, au nord de la Sibérie, une région pouvant recéler 87 milliards de barils de pétrole. Le groupe russe a annoncé en septembre dernier avoir découvert du pétrole dans ce puits dans le cadre de la coentreprise avec ExxonMobil. Le champ pétrolifère devrait s'appeler Victoire.

L'ensemble de la zone pourrait contenir des réserves équivalentes à celles de l'Arabie Saoudite, selon Rosneft.

La nomination de T.Rex pourrait faciliter un allègement voire une suppression pure et simple des sanctions. De quoi faire paniquer le système impérial, toujours assommé par l'élection du Donald. Par une curieuse coïncidence, la drolatique affaire du "hackage des élections par la Russie" refait surface. Ceux-là mêmes qui vilipendaient les diverses "théories du complot" il y a quelques années encore n'hésitent désormais plus à verser dans le conspirationnisme le plus échevelé...

Comme de bien entendu, on y retrouve la CIA, le Washington Post et Barack à frites qui prend le mors aux dents et ordonne une "vérification complète" des résultats eu égard à la supposée "interférence russe". Après les dizaines de coups d'Etat fomentés dans le monde par l'empire, va-t-on assister à un autoputsch ?

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

Grognard 13/12/2016 14:04

@ Vincent
Bonjour,

C'est le général Valéri Guérassimov qui pilote l'opération russe en Syrie.
Il veut, peut-être, dans le cadre de l'enveloppe de moyens à sa disposition ne pas séparer ses forces.
Choix auquel je ne peux qu'adhérer si c'est bien le cas.

Grognard 12/12/2016 20:40

Bonsoir,

Quelques remarques:

Il convient toujours d'examiner la situation militaire dans son ensemble.
Je suggère de ne jamais oublier cet axiome:
"On ne peut pas être le plus fort partout, il faut être le plus fort là où se joue la bataille"
Napoléon.

Ensuite il vaut mieux perdre du terrain que des hommes.

On ne sait pas non plus quels types de combats mène l'armée syrienne.
S'agit-il simplement de combats de retardement soit pour terminer l'évacuation de civils ou en vue d'une contre attaque qui n'est pas forcément judicieuse.
Après tout 5000 hommes ce n'est qu'une brigade.
Pourquoi ne pas les laisser s'enfermer dans cette ville, puis la rendre bien étanche et attaquer les colonnes de ravitaillement pour faire monter les enchères.
Il ne faut jamais oublier la logistique dans l'équation.

simplet 12/12/2016 17:24

80% de civils évacués. M'est avis qu'eEncore quelques heures de répit pour ne pas être accusé une nouvelle fois de barbares génocidaire par les alliés des égorgeurs modérés et puis les feux de l'enfer! Kalibr voir plus si affinité. Cela va donner un sacré barbecue de barbus. Gare aux poil sur la bidoche.
Petite leçon pour les US: vous avez mal fait votre job à Mossoul . A cause de vous, nous devons recommencer. Quand comprendrez vous?. On évacue ce qu'il y a à évacuer et puis on sauçe.
Vous nous forcez.

Loic 12/12/2016 16:57

Et ben c'est pas une défaite, c'est une véritable débandade à Palmyre, la ville reprise par ISIS mais ils sont aussi en train de prendre contrôle de toute la région et des bases militaires

Comment les armées régulières ont fait pour perdre pied à ce point ? Malgré l'appui aérien des russes ?

Stef 12/12/2016 19:21

Je suis plutôt de l'avis de Vincent. Il est pratiquement certain que les Russes ont vu la chose venir (leur système de repérage est meilleur que celui de l'OTAN). Par conséquent, ce serait soit un piège (dans ce sens, l'idée que la population de Palmyre a été évacuée préalablement de sorte que les terroristes pourront être facilement éradiqués sans mettre en danger des civils) soit autre chose mais quoi ?

Vincent 12/12/2016 17:43

Ça semble bien trop facile. Attendons un peu, ils (DAECH et l'OTAN, qui les à dirigé là) sont peut-être tombés dans un piège...

Fabien 12/12/2016 16:46

Aux dernières nouvelles, les FDS viennent de repasser à l'offensive sur le front de Raqquah. Véritable lancement d'une nouvelle phase des opérations, ou moyen d'obliger l'EI à détourner des forces de Palmyre?

simplet 12/12/2016 13:06

Attention, obligation de réduction budgétaire et politique de découragement.
Vu l'augmentation régulière et importante des attentas suicides, le stock des mille vierges est largement entamé. Désormais un attentat sera puni d'une vacation gratuite d'une hétaïre politique américaine au choix. Une prime spéciale sévira en cas d'attentat économique: quinze nuits consommées d'affilées avec Madeleine A.......ht.

Plus sérieusement

Dans la politique de l'eurasie, un maillon pourrait être attaqué et mis en péril. L'Inde.
Ce qui se passe actuellement avec la démonétisation camouflée par inopportun changement de billets dans un pays où tout est cash et la limitation de la possession d'or est interrogeant.

Merci pour l'avis éventuel d' O.G.

Observatus geopoliticus 12/12/2016 22:14

@ Simplet
Ha ha, excellent !
L'Inde balance un peu, j'en ai déjà parlé dans certains billets. Par contre, je ne pense pas que l'affaire du changement de billets nous concerne ici.
Bien à vous

Charles Michael 12/12/2016 03:30

Ah, cette fois il semble bien que Palmyre est retombée aux mains d'ISIS à la suite d'une offensive éclair.
peut-être soutenue par des renforts venus d'Irak, échappés de Mossul ? guidés par les sbires d'Obama ?

Eric83 11/12/2016 23:10

Un article qui illustre parfaitement le titre "La tête de l'Empire se déchire".
Bolton très frappe fort contre l'administration Obama et les agences de renseignements US en posant des questions simples et très pertinentes.
https://fr.sputniknews.com/international/201612111029123334-usa-john-bolton-ingerence-moscou-provocation-services-secrets/
Depuis la tragi-comédie de l'élection US 2016, la crédibilité des US sur la scène mondiale doit avoisiner la côte de popularité de notre Hollande national.
Après avoir perdu la face en politique étrangère, les US se ridiculisent totalement sur le terrain de la politique intérieure; ce n'est plus au déclin de l'Empire auquel nous assistons mais bel et bien à son auto-destruction.

Charles Michael 11/12/2016 16:10

Palmyre Paumé ou Pas ?

D'après l'Immonde exultant la ville serait aux mains d'EI (Daesh), d'après le Figaro non pas, d' après l'Observatoire des DH en Syrie non plus, BBC idem.
D'après ce que j'ai lu: la météo aurait prévu 48 heures d'épais brouillard, rendant l'approche ISoise posible et spécialement les ssuicides, tout en empêchant les frappes aériennes.
Repli des forces loyales, mais pertes de hauteurs stratégiques.

Aux premières éclairicies les Syranno-Ruskofs, (64 raids) ont eut un festival de cibles sous leurs avions et hellicos: bilan 300 martyrs (et 21.000 vierges), chars et véhicules blindés, pick-up avec armes, environ 60 détruits.
Plus arrivée de renforts SAA.

L'ignoble intervention des gâcheurs de ce joyeux picnique djihadiste feront l'objet d'une condamnation sans équivoque des humanistes coalisés.

Yom 12/12/2016 14:10

Ce qui me laisse perplexe, c’est qu’autant les Ardennes sont une région d’épaisses forêts propres à camoufler les mouvements de troupes et de chars, autant ce n’est pas la représentation que je me fais (peut être à tord ?) de la route menant de Raqqa à Palmyre.

Qui plus est à une époque où les moyens de détection ont considérablement évolué depuis la seconde guerre mondiale. Parce que l’on parle des satellites dont dispose un certain « pays tiers » ; mais que je sache, la Russie est elle aussi correctement dotée en la matière, non ?

Stef 11/12/2016 22:14

C'est peut-être en effet à mettre en parallèle avec la volonté américaine de s'en prendre à Raqqa et faire occuper (enfin) la région avoisinante par ses protégés "modérés". De là à aider quelque peu une fixation des troupes syriennes sur Palmyre pour ralentir leur progression... Ceci dit l'hystérie des néo-cons états-uniens commence à m'inquiéter sérieusement.

Charles Michael 11/12/2016 17:52

@theuric, oui, bonne remarque.
la source est fiable mais un peu trop, pour mon gout, partisanne ; mais ça va plus loin et accuse les USains d'avoir fourni les prévisions météo locales aux Daeschiques.

le Palmyre retombé aux mains des Barbares fut un moment de pur bonheur pour le bloc BAO; mais contenait aussi l'illusion constament répétée entre victoire aux périphéries et conquéte totale.

Hamilcar Barca 11/12/2016 17:52

@Charles Michael
Merci de ces infos que je n'avais pas. Du brouillard dans le désert syrien? Pourquoi pas, mais à Palmyre les étendues d'eau sont un peu loin. Du vent de sable, par contre .... Les MSM ne sont pas à un approximassif près :-)

@Theuric
Oui, effectivement, l'offensive désespérée avec "der Hitler wetter", comme il avait été dit à l'époque. Le rapprochement coule de soi.
Mais autant l'offensive des Ardennes était pensée stratégiquement, autant comme le disait OG on ne comprend pas le but de cette attaque kamikaze. Maintenant, comprendre le tréfonds de la pensée djihâdiste, ahem ....

theuric 11/12/2016 17:35

C'est étrange, cette bataille de Palmyre a un coté bataille des Ardennes, ne trouvez-vous pas?
Tout anachronisme mis à part, cela va de soit.

theuric 11/12/2016 16:00

Désormais l'oligarchie impériale tend à la conduite suicidaire.
Ainsi, a-t-il été conseillé à ses fonds spéculatifs de se délester de la dette française, à mon sens ce serait pour affaiblir l'Allemagne de Frau Merkel se rapprochant du nounours russe.
Mais touchez à la France et c'est toute l'Union-Européenne qui saute.
La fourniture d'armes sol-air aux fous de dieu appartient également à ce processus.
Au travers de ce texte de notre hôte nous pouvons percevoir également que les voix discordantes commencent à s'y faire entendre, que ce soit le fait d'une ancienne militaire, Tulsi Gabbard, n'est pas pour me surprendre, et si j'en crois @fb67, elle fonctionnerait comme une nouvelle convertie puisque élevée hors du cadre étasunien.
J'ai le sentiment que les États-Unis-d'Amérique sont dorénavant dans un mécanisme de type chaotique, au sens scientifique du terme, soit sensible aux conditions initiales, ce qui veut dire qu'un événement mineur, donc impossible à repérer, peut y changer du tout au tout la situation.
Maintenant, quoi qu'il en soit et quoi que nous en pensions (de jeunes filles), les dernières cartes de la domination impériale se délitent au même rythme que l'empire lui-même (entrons-nous en an pire?).
En fait, ce que montre l'élection de Donald Trump est la scission entre les deux oligarchie, celui du complexe militaro-industriel/néocons (j'adore toujours) apocalyptiques d'un coté, et l'oligarchie industrialo-financière de l'autre, bien que ces deux puissances semblent s'interconnecter.
Le wahhabisme, même si cela n'est pas directement visible, se délite au même rythme que l'empire lui-même, ce qui ne pourra que se finir en charpie en Arabie-Séoudite.
Comme il en fut du communisme à l'effondrement de l'U.R.S.S., entrainant la pensée de gauche dans sa chute, ce radicalisme sunnite pourrait bien entrainer avec lui le sunnisme dans sa disparition.
L'Union-Européenne n'est pas en reste dans ce délabrement, joyau de la couronne U.S., son Inde américain si je puis dire, elle subit la multitude des coups de butoirs autant en interne que hors de ses poreuses frontières.
Ne sont plus que les nouveaux convertis, là encore, de ce qui fut l'Europe-de-l'Est, pour en conserver un petit peu d'attrait populaire, et encore pas partout.
Sinon, au sein de l'ancienne C.E.E. le rejet devient majoritaire, sauf en Germanie, il est vrai, mais aujourd'hui c'est la France qui compte, non pas en raison de sa puissance mais bien plutôt de sa faiblesse.
Certes, l'empire a réussi à partiellement récupérer ses anciennes possessions sud-américaine, comme le Brésil et le Vénézuélienne, aidé en cela par l'oligarchie de ces pays, mais ce ne fut que l'opération de la dernière chance, un vieux réflexe en quelque sorte, cette situation ne pouvant pas durer éternellement.
Quand à la nation étasunienne, des précisions dans les chiffres qui me furent fournis m'amènent à penser que ce n'est pas à 40% de chômeurs auquel elle a affaire mais bien plutôt à 46%.
Sans compter les gens travaillant à plein temps pour un salaire de misère.
Aucun pays moderne ne peut tenir dans une telle situation.
Quelle forme pourrait prendre cette déferlante de pauvreté, je ne pense pas que quelqu'un puisse le dire, mais si on y rajoute les tentations, voire les réflexes suicidaires au sein des oligarchies impériales, le risque est grand de voir une conflagration interne s'y passer, sous une forme ou une autre.

Madudu 11/12/2016 14:11

France (dès)Info annonce que Palmyre est retombée aux mains de DAESH, qu'en est-il vraiment ?

Madudu 11/12/2016 14:17

(Petite mention au passage à la fort prometteuse Madame Gabbard, qui va en attendrir quelques uns par ici ^^)

Hamilcar Barca 11/12/2016 14:00

Bonjour à tous

Bien apprécié le billet de Observatus Geopoliticus et vos commentaires, ainsi que la découverte de Mrs Tulsi Gabbard. Une dame **** tous azimuts, assurément :-)

Dans le droit fil du billet d'OG intervient l'attaque de ISIS sur Palmyre. Un replay de la guerre en Cyrénaïque et de la confrontation Rommel/ Monty. Sortis tout droit de nulle part, 300 djihâdistes véhiculés sur plus de 30 pick-ups, accommpagnés par des chars, de l'artillerie tractée et des VAB, se jettent sur les forces syriennes, les font plier mais pas rompre. Oui, mais on n'est plus en 41 et avec les "Desert rats", et ils se font ratatiner par l'aviation russe (dame, à poil dans le désert, ça ne pardonne pas).

La grande question est: dans un secteur qui est en principe surveillé comme le lait sur le feu (satellites, avions "photos", drones...) comment une telle colonne a-t-elle pu venir de ? sans être détectée.
L'AS et les Russes, on peut comprendre: grosse erreur. Centrés sur Alep et les batailles connexes, ils ne se sont pas préoccupés des autres secteurs, moins "chauds" du point de vue militaire.
Mais nos excellents amis Ricains? N'ont-ils /pas vu du tout (bravo!)/ vu mais fermé leur clapet (probable)/ été à l'origine de l'attaque (pourquoi pas?)?

Bien cordialement
HB

Dubitatif 11/12/2016 13:20

Question.

Ou en est la no fly zone US sur la Syrie?
Ou se trouve l'armada US (dont des transports de troupe) faisant route vers la Syrie?
Fake ou Réalité?

Dubitatif 11/12/2016 23:58

@ Alaric

Bsoir

Voici des liens. J'ai tenté de retrouver des liens plus explicites concernant la force navale mais je ne les retrouve pas. Google fait un tri grave et en empêche l’accès. Il faut ruser.

Mais bon, c'est la vie qui s'offre à nous dorénavant.

http://www.abovetopsecret.com/forum/thread1149052/pg1

https://www.congress.gov/bill/114th-congress/house-bill/5732/text

http://www.lejournalpatriote.com/14593-washington-annonce-larrivee-de-deux-navires-de-guerres-de-4-000-hommes-mediterranee/

Alaric 11/12/2016 20:46

Hein ?

fb67 11/12/2016 13:10

Tulsi Gabbard est vraiment hors-normes: (il y en a 3 pages dans wikipedia anglais, 3 lignes dans le français...)

Elle a grandi loin du hearth-land et de l'establisment, environnement très multiculturel
Hindouiste
Major dans l'armée américaine, deux campagnes en Irak où elle a vu la guerre et les militaires de près
Démocrate, mais elle n'a sûrement pas voté Hillary (partisan de Bernies)

Et quand on lit toutes ses actions, on se demande si OG n'est pas son conseiller occulte (pardon OG c'est plus fort que moi)

Allez, dans 8 ans, la première POTUS femme! (4 ans c'est un peu court)

fb67 12/12/2016 22:57

American Samoa= territoire étatunien

Obama est né à Hawaï (bon çà ne l'a pas arrangé!)

Fred 12/12/2016 18:27

'Tulsi Gabbard was born on April 12, 1981, in Leloaloa, American Samoa.'

Etre né a Leloaloa, c'est valable pour devenir Madam Président? Ou c'est disqualificatif?

Eric83 11/12/2016 10:34

En sport, on parle de "money time" - la période pendant laquelle chaque possession devient cruciale et où les joueurs clés sont censés s'exprimer - et il me semble que cela s'applique à la politique US. Et ce money time va aller crescendo jusqu'au 20 janvier, si le 19 décembre ne réserve pas une colossale surprise.
Barrack à frites semble du côté des néocons et décidé à appliquer la politique de la terre brûlée en politique étrangère et alimente la suspicion concernant la légitimité de l'élection de Trump.
Les "démocrates" médiatisés continuent eux aussi de contester la légitimité de l'élection de Trump au prétexte, par exemple, que Killary aurait gagné le vote des électeurs.
http://www.zerohedge.com/news/2016-12-10/krugmans-latest-twitter-meltdown-lays-out-democrats-next-steps
Certains vont même jusqu'à sous-entendre que quelque chose pourrait empêché Trump de devenir Président :
http://www.zerohedge.com/news/2016-12-09/michael-moore-warns-something-crazy-could-happen-stop-trump-becoming-president

Du côté Trump, les nominations des membres de son équipe me laissent perplexe et c'est un doux euphémisme.
Si le T.Rex devient effectivement Secrétaire d'Etat US, Trump ne dirigera pas l'Administration US mais dirigera le conseil d'administration - composé de plusieurs milliardaires et ex Goldman Sachs - de la plus puissante multinationale mondiale nommée US.
Les guerres militaires US vont elles être supplantées par les guerres commerciales ?

Alaric 11/12/2016 20:52

Il ne fallait pas non plus s'attendre à un eldorado égalitaire après l'élection de Trump. Les cartes sont rebattues et on échange une oligarchie mondialiste avec une oligarchie plus ou moins souverainiste mais c'est toujours le business qui gouverne . Les USA et le parti républicain restent ce qu'ils sont ...

Les guerres US étaient déjà des guerres commerciales : l'argent quitte les coffres du trésor américain pour aller dans ceux du complexe militaro industriel et des banques .

Enfin c'est comme ça que je vois les choses

Charles Michael 11/12/2016 08:29

Double attentat à Istambul: 29 morts dont 27 policiers, + genre 90 blessés. Daesh ou PKK ? en tout cas un signe de la fragilité intérieure du Derviche et une explication de la ''tolérance'' Russe aux délires verbeux d'Erdo.

Il reste encore 29 jours à Oben-merde pour déclencher une guerre civile aux USA et jeter de l'huile sur les nombreux feux islamistes entretenus par l'Union Coloniale et les Golfiques. Pour une entrée dans l'histoire et sa postérité, ça se pose là.
Obama, Yes We Can ,peut le faire, je reste donc optimiste, héhé.

Olga 11/12/2016 06:15

Je confirme : drôlement mimi la Tulsi Gabbard. Une belle brune très souriante et apparemment une tête bien faite avec tout ce qu'il faut dedans. Bon goût, Geopoliticus !

Pour le reste, wait and see. On verra bien ce qui en sortira.
Je pense que si Obama fait trop chier avec la soit disant influence russe sur les élections américaines, Poutine risque de sortir un joker de sa poche car le Vladimirovitch n'est pas un ancien du KGB pour rien et a surement en réserve des informations de première main. Et vu la sulfureuse clique qui tourne autour du Barack et des Clinton, Wikileaks pourrait encore se déchainer avec quelques révélations bien graveleuses. D'ailleurs, les emails qui ont été déjà dévoilés ont plutôt contribué à fermer le claque merde de l'hystérique car on ne l'entend plus trop.
Quant au coup des grands électeurs, annuler l'élection de Trump me parait vraiment énorme et apparemment le Donald n'a pas l'air de trop s'en soucier....

Ady85 11/12/2016 01:59

La date fatidique pour Trump sera le 19 décembre, jour du vote des grands électeurs.

Probable donc que le résultat de "l'enquête" ordonné par Obama tombe avant cette date et dise bien sur qu'un trucage Russe à eu lieu afin d'influer sur le vote des grands électeurs.

Ady85 11/12/2016 14:43

C'est d'ailleurs une question que je me pose : en cas de troubles civils et politique aux USA, quelles seraient les conséquences dans les pays de l'UE...?

Laurent K 11/12/2016 11:45

Et bien entendu, les électeurs et les soutiens de Trump se laisseront faire sans rien dire... C'est une situation de quasi-guerre civile si les grands électeurs n’élisent pas Trump.