Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Vous reprendrez bien un peu de zizanie...

15 Juin 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Ukraine

Qu'écrivions-nous fin mai ?

Et puis il y a la libération de la folle à lier, l'héroïne néo-nazie des médias occidentaux, la tueuse de journalistes, Nadia Savchenko. En échange de deux prisonniers russes faut-il préciser, que les Ukrainiens accusaient d'être des agents du GRU (pas impossible pour le coup). Et là, le Kremlin l'a peut-être joué très fine. Savchenko est une réelle psychopathe et son retour à Kiev est un véritable cadeau empoisonné pour la junte. A peine débarquée à l'aéroport, pieds nus et le ton menaçant, elle a déclaré sa candidature à l'élection présidentielle et craché sur les "planqués". Son aura et le soutien des milices néo-nazies pourraient bien l'amener loin, au grand dam des oligarques pro-occidentaux tous plus pourris les uns que les autres.

Le moins que l'on puisse dire est que l'on n'aura pas attendu très longtemps ! Mais peut-être pas tout à fait dans le sens que l'on prévoyait... Il faut avouer que la pasionaria ukrainienne a pris tout le monde de court en proposant de faire la paix avec les séparatistes du Donbass ! Le Fig à rot et son propagandiste en chef en sont tout retournés. Comme doivent l'être et ses soutiens néo-nazis et la clique oligarchique de Poroclown. A Moscou, par contre, on est mort de rire...

Pour un cadeau empoisonné, c'était un cadeau empoisonné. Un petit zeste de zizanie supplémentaire dans une Ukraine maïdanite déjà tellement chaotique.

Partager cet article

Commenter cet article

Yann 16/06/2016 07:58

De mémoire, elle souhaite s'entretenir avec les leaders des provinces rebelles, MAIS sans parties tierces, DONC hors du processus de Minsk 2...ça fait davantage un sacré piège tendu à l'est qu'une réelle volonté de paix, non ? https://www.theguardian.com/world/2016/jun/09/freed-ukrainian-pilot-nadiya-savchenko-calls-for-talks-with-separatist-rebels

bozi lamouche 16/06/2016 15:25

merci pour la réactivité ! et grand merci pour la réponse...!!
je pensais que les russes ayant intérêt a "gelé" le conflit , il est peut être plus aisé de confier cette tâche aux séparatistes eux mêmes, et ainsi les russes apparaîtront de moins en moins en première ligne...

Yann 16/06/2016 13:21

@bozi : c'est un piège car accepter de tenir des discussions sur le devenir des zones rebelles hors des accords de Minsk 2 revient a marginaliser ces accords puisqu'ils prévoient justement des discussions directes. Accepter la proposition reviendrait donc à renoncer aux mesures qui devraient suivre ce dialogue (points 5 à 13) dans le cadre des accords de Minsk 2 et permettrait à Kiev de ne pas tenir ses engagements ! :
1. Cessez-le-feu à minuit le 15 février 2015
2. Retrait des armes lourdes de chaque côté de la ligne de cessez-le-feu
3. Vérification du cessez-le-feu
4. Dialogues
5. Pardon et amnistie
6. Échange de prisonniers
7. Convois humanitaires
8. Restauration des relations économiques
9. Restauration des frontières de l'Ukraine
10. Retrait des troupes étrangères
11. Réforme constitutionnelle de l'Ukraine
12. Gouvernement provisoire à l'Est
13. Travail trilatéral.

Pierre Bourdon 15/06/2016 23:20

Les symptômes indéniables de la maniaco-dépressive. oups ! ça ne se dit plus, il faut dire Bi-polaire.

Yann 16/06/2016 14:13

@bozi : réponse plus haut...

bozi lamouche 16/06/2016 12:51

bonjour yann ,
en quoi est ce un "sacré piège" des négociations directes ??