Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

On se titille entre Russes et Américains

1 Mai 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Russie, #Etats-Unis

On se titille entre Russes et Américains

Ca devient une habitude...

Un Sukhoi russe a de nouveau intercepté de manière acrobatique un avion américain vendredi dernier, au-dessus de la Baltique. Il s'est approché à une dizaine de mètres et s'est permis un audacieux tonneau, louvoyant autour du RC-135 de reconnaissance de l'US Air Force. Le Pentagone est furieux, parlant de "manoeuvre dangereuse" dans l'espace aérien international. Le ministère russe de la Défense répond que l'avion américain tutoyait la frontière russe et que son transpondeur était éteint : "Soit vous arrêtez de voler près de nos frontières, soit vous vous identifiez". Ambiance, ambiance...

Or, ce genre d'algarade se multiplie ces derniers temps. Pas plus tard qu'il y a dix jours, le même incident a eu lieu au-dessus du Kamtchatka, non loin d'une base de sous-marins russes. On se rappelle courant avril les vagues créées par la simulation d'attaque de l'USS Donald Cook, par deux Sukhois dans la Baltique. Pauvre Donald, il avait déjà été l'objet d'un curieux incident en mer Noire en 2014...

Un jet russe seulement équipé d'un dispositif de brouillage électronique avait semble-t-il totalement paralysé le système de défense du bateau, notamment le coûteux et sophistiqué dispositif Aegis sensé équiper tous les navires de l'OTAN. L'on a déjà parlé à plusieurs reprises de l'avance des Russes en matière de guerre électronique, notamment lorsque leurs avions sont arrivés ni vus ni connus en Syrie, au nez et surtout à la barbe des turco-américano-saoudiens.

Mais revenons à nos chevaliers du ciel... Le 7 avril, bis repetita. Une autre interception agressive par un jet russe, toujours au-dessus de la Baltique. Le Pentagone pleurniche, les Russes répondent "transpondeur éteint donc pas identifié". En janvier, même chose, dans la mer Noire cette fois. Il est d'ailleurs amusant de voir la même porte-parole du Pentagone faire à chaque fois un copié-collé de ses déclarations : "manoeuvres dangereuses et non professionnelles". Pauvre chérie...

Elle pourrait peut-être nous expliquer pourquoi ces incidents ont toujours lieu près des frontières russes, jamais dans le ciel américain. Désormais, l'ours montre les crocs et il semble que ces interceptions pour le moins acrobatiques deviendront la norme. Au risque de voir un jour un incident bien plus sérieux...

On se titille entre Russes et Américains

Partager cet article

Commenter cet article

sky 05/05/2016 10:59

il fait pas un tonneau sur la photo mais un cobra...spécialité des Sukhoï (un genre de cabrage avec un stop)...les ricains a force d'intervenir sur l'europe, puis avec l'Otan mais aussi en Russie en Ukraine au moyen orient... ils vont finir pas ce prendre un retour et ils auront plus personne chez eux pour les defendre...Pffff.. sans compter que leur caisse se vide et que leur monnaie papier poubelle bidon va partir en fumé...

Observatus geopoliticus 05/05/2016 21:03

Merci, cher ami, je crois que nous savons tous ce qu'est un tonneau... Pour le reste, vous avez bien résumé la situation, même si ça prendra du temps et que le jeu nous offrira encore quelques belles joutes.

Francois 02/05/2016 17:21

Ca me parait plus être une réaffirmation des frontières russes et une mise en cause du droit usa/ottan a disposer des eaux territoriales internationales. Ces escarmouches mettent oncle sam au pas doucement mais surement, en montrant à tout le monde qu’Ivan est de retour. Si tout va bien cela se fera sans faire couler de sang. Le précédent des chasseurs israéliens chassés sans ménagement de Syrie est révélateur : Moscou a affirmé sa prise de contrôle de l’espace syrien. Les protestations us ne sont qu’un aveu de faiblesse destiné à rassurer journalistes et citoyens-consommateurs-lobotomisés. De toute manière ils n’ont pas le choix : ils n’ont pas de quoi concurrencer l’aviation Russe surtout sur ses terres et sont mis en echec par les S400. Leur clicaille flottante de portes avions valent à peine le prix du missile qui les explosera. Comme tout bon empire décadant, l’empire américain a une immense armée symbolique et désuette, parfaite pour les défilés et les confettis. Paradoxalement, l’une des seules options US serait le rafale qu’ils ont tellement cherché à couler… Le pachyderme va se réveiller d’un très long sommeil plein de rêves d’hyperpuissance et va découvrir que le monde a bien changé depuis 91.

Pierre Bourdon 01/05/2016 18:57

" Elle pourrait peut-être nous expliquer pourquoi ces incidents ont toujours lieu près des frontières russes, jamais dans le ciel américain"

En effet, l'espace aérien international ainsi que les eaux internationales sont de propriété États-uniens c'est bien connu. Imaginez les russes longeant les côtes atlantiques à proximité des frontières des États-Unis, ce serait une guerre décalée.

Kevin 01/05/2016 17:49

Quel est le but de ces provocations des 2 côtés (les manœuvres américaines et les acrobaties aériennes russes)? je doute qu'un pilote de l'armée de l'air puisse prendre l'initiative de provoquer l'armée la plus puissante au monde. Ils ont sans doute des consignes, et ce n'est sans doute pas sans arrières-pensées...

kevin 02/05/2016 21:34

je ne suis pas expert militaire, très loin de là, mais votre commentaire me semble exagéré: certes, les russes ont bien rattrapé leur retard technologique sur les états-unis en investissant massivement dans l'armement, mais les ricains restent malgré tout de très loin la 1ère puissance militaire mondiale: autant d'ogives nucléaires que les russes, un bouclier anti-missile performant qui protège l'immense majorité de leur territoire, autant de portes-avions que tous les autres pays réunis, autant de budget que tous les autres pays réunis, une armée d'un million d'hommes, et surtout: contrairement aux russes, ils restent très discrets sur leur niveau de technologies actuel; qu'ils risquent la vie de nombreux soldats pour aller détruire un hélico qui s'est écrasé en territoire ennemi pour éviter que l'ennemi profite de la technologie, ça en dit long sur l'écart qui peut exister entre eux et le reste du monde...

Furax 02/05/2016 12:12

En effet, je ne peux qu’abonder dans le sens de Chris.

Comme d’ailleurs plusieurs parlementaires américains et spécialistes américains des questions de défense et d’armement l’ont déjà publiquement soulevé, le problème est qu’une bonne partie des programmes d’armement américains ne sont plus guère que des « jobs programs ». Autrement dit, le Pentagone subventionne les usines d’armement qui sont, comme par hasard, installées dans un nombre absolument démentiel de circonscriptions électorales au Congrès fédéral des USA (chambre des représentants et Sénat de l’Union).
S’ils étaient complètement honnêtes, ils ajouteraient que c’est un « embezzlement program » visant à détourner des fonds publics au bénéfice des actionnaires du complexe militaro-industriel.

Le cas de figure suprême, c’est bien sûr le désormais mythique F35/JSF qui ne sera capable de voler dans des conditions de sécurité passables et de combattre dans des conditions opérationnelles pitoyables que dans 4 ans … si tout se passe comme les menteurs professionnels de Lockheed Martin et du Pentagone le disent. Mais bon, au moins leurs F35 et F22 arrivent quand même à voler et à livrer des combats spectaculaires … dans les blockbusters hollywoodiens.

Un bon président américain foutrait à la porte tous les incapables qui ont conduit à ce désastre pour la capacité opérationnelle des forces armées de son pays et pour la ruine de ses contribuables.

Chris 01/05/2016 23:53

"armée la plus puissante au monde"
Euh, un constat en passe d'être has been si j'en juge l'efficacité du matériel et de l'armée russe ! Puissante en milliards budgétés, bureaucratie démentielle et nombre de bases, mais toujours HS sur le terrain face à un adversaire déterminé et endurant.