Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

добро пожаловать Shivatov

26 Juin 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Sous-continent indien, #Russie

Les ministres de la Défense indien et russe ont signé, le 23 juin, une feuille de route lors du 17ème sommet de la commission inter-gouvernementale de coopération militaro-technique entre les deux pays. Si Shoïgu n'est pas entré dans les détails, il s'est vivement félicité de l'entrée de l'Inde dans l'OCS qui "ouvre de nouvelles possibilités de collaboration".

Un petit rappel n'est peut-être pas inutile :

La devise de Nicolas Fouquet - Jusqu’où ne montera-t-il pas ? - semble lui coller à merveille. Mais si l’aventure s’est assez vite arrêtée pour le surintendant des finances de Louis XIV, il y a peu de chance que l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) connaisse le même sort. A peu près inconnue des médias français, mais étudiée de très près par les chancelleries et les publications anglo-saxonnes, l'OCS est LA grande organisation eurasiatique de coopération militaire, politique et économique. Fondée en 2001 et regroupant initialement six pays - Chine, Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizistan et Tadjikistan - sa croissance semble maintenant inarrêtable.

Le sommet d’Oufa vient d’entériner l’accession en tant que membre à part entière de l’Inde et du Pakistan pour l’année prochaine. L’Iran et l’Afghanistan, qui réclament la même chose depuis des années, restent pour l’instant membres observateurs, le temps que la situation interne à ces deux pays s’améliore (sanctions internationales pour l’Iran, conflit pour l’Afghanistan). Ils sont rejoints dans l’antichambre par la Biélorussie tandis que l’Azerbaïdjan, l’Arménie, le Népal et le Cambodge rejoignent la Turquie et le Sri Lanka comme partenaires de dialogue . Si Spykman était encore vivant, il se tirerait une balle…

Non seulement les Etats-Unis n’ont pas réussi, au cours des années 1990 et 2000, à pénétrer le Heartland ou à en détacher véritablement le Rimland, mais ils sont maintenant témoins de ce qu’ils craignaient le plus : l’émergence d’un bloc susceptible de contrôler l'échiquier eurasiatique, c'est-à-dire le destin du monde. Sentant le danger venir, Washington avait immédiatement demandé un statut de membre observateur de l’OCS en 2001 mais s’était vu opposer un niet sec et définitif.

Certes, nous sommes encore relativement loin d'une union militaire type OTAN ou d'un bloc homogène au sein duquel les différents Etats auraient une politique totalement convergente, et l’on ne peut passer sous silence les rivalités au sein de l'organisation - Inde-Pakistan, Tadjikistan-Ouzbékistan – susceptibles d’entraver son développement. Mais les choses évoluent très vite, l'intervention américaine en Afghanistan et les méfiances qu'elle a suscitées ayant accéléré le mouvement. D'une structure relativement informelle à ses débuts, l'OCS s'est transformée en organisation de sécurité et en espace de dialogue économique visant à favoriser les échanges commerciaux. Passant à la vitesse supérieure, des manœuvres militaires communes, parfois de grande ampleur, ont vu le jour à partir de la fin des années 2000, notamment entre la Russie et la Chine. Ainsi, fin août 2014, des exercices conjoints ont eu lieu dans l’empire du Milieu, regroupant 7 000 soldats des différents membres de l’OCS, incluant forces aériennes et terrestres, troupes parachutistes, opérations spéciales, guerre électronique.

(...)

Une fois n’est pas coutume, faisons un peu de "géopolitique fiction" : un bloc allant de la Mer Jaune à la Méditerranée, réunissant pour la première fois les cinq grandes civilisations historiques de l'Asie. Les mondes indien (Inde et Pakistan), chinois, russe, perse (Iran et Tadjikistan) et turc (Turquie, Ouzbékistan, Kazakhstan et Kirghizistan), si souvent ennemis par le passé, désormais associés dans une organisation contrôlant l’échiquier eurasiatique, réunissant le Heartland et le Rimland. Le rêve inachevé des invincibles Mongols de Gengis Khan et le cauchemar des stratèges américains… Nous n’en sommes pour le moment pas là ; l’OCS est une organisation jeune, encore dans son adolescence et qui connaîtra invariablement des problèmes de croissance. Nul doute que les Etats-Unis s’immisceront dans toutes les failles possibles afin de diviser ses membres et d’empêcher son développement. Mais si l’OCS parvient à unifier les contraires qui la composent, à lisser leurs différends et à harmoniser leurs stratégies, tout en continuant son intégration, en un mot si cette organisation devient adulte, elle changera vraisemblablement la face du monde et le dominera.

Shanghai, origine de l’OCS, siège de la Banque des BRICS et de la toute nouvelle et déjà fameuse Banque Asiatique d'Investissement dans les Infrastructures. Le futur s’écrit là-bas…

On comprend mieux la satisfaction de Shoïgu. L'accession de l'Inde a créé une nouvelle dynamique pour la coopération militaire russo-indienne après la (très) relative stagnation de ces quinze dernières années entre ces deux alliés historiques. Malgré les difficultés liées à la question des transferts de technologie, New Delhi vient de réitérer son invitation aux sociétés russes :

En tant que partenaire le plus important, ancien et digne de confiance de l'Inde dans le domaine de l'armement, la Russie aurait un avantage comparatif à collaborer avec les compagnies indiennes dans l'optique du Make in India.

A noter en passant que, comme Trump aux Etats-Unis ou les partis dits "populistes" en Europe, les Indiens privilégient la production locale et une certaine forme de protectionnisme. Il n'y a guère que les euronouilles béates (et la Chine car elle en bénéficie pour l'instant) pour croire encore aux vertus d'un libre-échange sans restriction.

Un produit qui, lui, n'est pas concerné par les transferts de technologie est le S400. La date de livraison de ce qui est vraisemblablement le meilleur système SAM du monde devrait bientôt être finalisée. Rappelons que le contrat avait été signé lors du sommet 2016 des BRICS. Ironie de l'histoire, trois régiments (chacun comportant seize lanceurs) devraient être positionnés à l'ouest face au Pakistan et deux régiments à l'est face à la Chine, tous deux désormais partenaires de l'Inde au sein de l'Organisation de Coopération de Shanghai :

Gageons que l'OCS aura pour effet de gommer les différends entre les futurs ex-frères ennemis et rendra, dans quelques années, superflu cet achat de S400...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric83 27/06/2017 18:53

Avec l'accentuation des mouvements tectoniques en cours de la géopolitique mondiale, l'escalade des tensions entre Etats et/ou organisations notamment due à des "révélations" quasi quotidiennes, faire un choix éditorial devient probablement de plus en plus synonyme de casse-tête, cher OG.

Observatus geopoliticus 27/06/2017 21:32

@ Eric
Vous ne croyez pas si bien dire, mon cher. Ca explique aussi en partie mes promesses non (encore) tenues sur le problème kurde en Turquie, le nord-est de l'Eurasie... Mais ça viendra, promis ! ^^

Grognard 27/06/2017 15:01

Je trouve intéressant l'augmentation de la façade maritime de l'OCS ainsi que sa connexion avec l'Iran.

A l'époque à laquelle nous vivons disposer de systèmes mobiles comme le S 400 ne me semble pas déplacé.

sapeur 27/06/2017 07:38

Je sais que mon commentaire est un peu hors sujet par rapport à cet article, mais je viens de lire que ce matin les USA accusent Assad d'une future attaque chimique... Cela devient totalement hallucinant: les USA annoncent maintenant leurs "false flag" à l'avance! Ce pays est-il devenu totalement fou? Cherchent-ils à déclencher un conflit généralisé?

António Lico 27/06/2017 18:42

J'ai lu aussi. C'est du pur délire. Les americans sont en train d'imiter l'empire romain à sa fin.
Je confie que la Russie peut resoudre ce problème. Mais je suis concerné, parce que la situation interne aux USA peut conduire à des actions de pur folie.
Bien à vous.

Stef 27/06/2017 14:08

J'ai une crainte, que j'espère infondée, c'est que Trump, qui n'est pas l'idiot qu'on nous présente, cherche un dérivatif à sa "responsabilité" dans l'immense Krach qui se prépare et que, semble-t-il veulent lui attribuer ceux qui en sont à l'origine. On voit d'ailleurs un peu partout une frénésie hallucinatoire sur ce qui risque de se passer dans les mois voire les semaines à venir. De là à ce qu'une guerre (limitée?) faisant intervenir plus ou moins directement les USA et la Russie soit provoquée par les premiers, afin de justifier le bordel ambiant, on peut s'interroger. Pour aller dans le sens d'O.G., mais malheureusement sans sa culture, je dirai qu'on retrouve cette sorte de délire à la fin de l'empire romain d'occident, avec notamment l'assassinat d'Aetius.

samuel 27/06/2017 13:09

Pensez-vous que mon commentaire précédent cette information, soit également hors sujet par rapport à cet article, possible. Néanmoins, j'espère que notre hôte nous pardonnera ces quelques écarts d'expression ; comme vous avez certainement du vous rendre compte que l'état actuel des Usa n'est pas si éloigné des conduites les plus manipulatoires - La Russie est nulle, la Russie ne comprend rien à la morale, la Russie ne sait pas conduire, la Russie ne pense qu'à elle, la Russie est très mal dirigée, la Russie ne sait pas informer, la Russie ne connaît pas la démocratie, la Russie finance d'abord le terrorisme d’État, et la liste est longue depuis le début de cette guerre médiatique, forcément dans ces moments-là nous sommes parfois en droit de nous demander, et si les médias de l'Occident avaient davantage perdu leur âme au diable ; Après tout il n'y a pas que les Usa qui conduisent le monde vers la catastrophe, si la technologie nous tuera pas tous d’ici là. A votre question ce pays est-il devenu fou ?
Ce n'est pas impossible depuis certains propos venant des pères fondateurs ! Cherchent-ils à déclencher un conflit généralisé, ça je ne le sais, mais en tous les cas je ne suis pas rassuré avec l'Otan, finalement toutes ces choses ne nous forcent pas tant que ça à nous dire autre chose. Il y a même je crois des gens qui ont été plus loin que ça dans une réflexion, et c'est tout à leur honneur de ne pas vouloir nous en dire, mais voilà à l'image de cette morosité ambiante, comme pour tout complément d'information je ne sais plus ce qu'il m'arrive de pressentir. Je me demande si je ne ferais pas mieux de me retirer de la toile électronique, car de toute façon qu'est que ce nous pouvons faire contre le big data ou les grands acteurs du net, je crois même que les gens sont davantage préoccupés par la perte de leur pouvoir d'achat, que par l'éventualité d'un conflit généralisé pouvant pas moins se produire de leur vivant.

samuel 26/06/2017 21:51

Tout à l'heure j'étais justement en train de m'interroger sur le destin du monde, comme sur la primauté du nombre sur l'individu, je ne sais si l'émergence d'un tel bloc pourra changer la face du monde, si encore la croissance mondiale n'était pas en berne.
Je pars du principe que le monde moderne détruit peu à peu la terre, et plus encore dans la manipulation du vivant, et cela quelque soit le bloc qui pourra l'emporter sur l'autre demain.
Mais sentant le danger venir dans la perte de leur leadership, l'oncle Sam va certainement préparer d'autres mauvais coups, du coup j'en reviens à ce que je disais hier.
Vous comprenez qu'est-ce que nous pouvons y faire si le futur s'écrit déjà là bas, du coup qu'est-ce que nous pouvons déjà en dire au présent ? Néanmoins si les choses évoluent vite, alors la prochaine n'est pas loin, car connaissant l'Amérique ce n'est pas une éventualité à négliger de prendre en compte, surtout si l’Ocs est une organisation jeune face à l'Otan et compagnie. Il faut croire que les élites du monde ont souvent l'impression de pouvoir changer le cours des choses surtout par l'esprit de position ou de domination sur les masses, or que nous montre l'histoire, comme au sujet de toutes les combinaisons humaines depuis jadis ?
Pardonnez moi, mais à travers tant de variables et de faux riz en plastique exporté en Afrique il y a longtemps que je m'illusionne moins. Je sais mon propos pourrait paraître déplacé, pourtant il y a des évidences qui sautent aux yeux. Loin des préceptes vers quoi ils inclinent partout leur cœur ou pour le gain pour rivaliser contre l'Occident ? A mon avis quelque soit le bloc, ils entraînent souvent leur cœur à des choses pas plus différentes venant du modèle Américain, et donc à des actions coupables avec les hommes qui font le mal, pour ça que la rentrée sera chaude également, car trop de mal partout ! Puis à travers tous les plans du monde, je m'en voudrais de vouloir intervenir plus longtemps, d'ailleurs avec l'élection de Macron vous avez vu comment les gens s'illusionnent déjà moins, c'est le progrès.

António Lico 26/06/2017 18:31

Le Jeu ça va bien pour linstant.
L'Inde est trés important pour la diplomacie russe. A ce moment tenir l'Inde et le Pakistan membres de L'OCS c'est une merveille pour la Russie et pour la Chine.
Le Jeu ira petit à petit, mais arrivera bien.
Bien à vous.

Dubitatif 27/06/2017 10:44

À l'image du couple Franco/Allemand d'avant guerre.

Un modèle aux résultats plutôt probants non?
cordialement

Observatus geopoliticus 26/06/2017 20:19

@ Antonio
Le couple infernal indo-pakistanais est forcé de s'assagir au sein de l'OCS ; reste à savoir combien de temps cela prendra, cher Antonio.
Bien à vous

Suzanne 26/06/2017 16:38

Lire en cyrillique - Dobro pojalovat' ( Debra pajalovat en tenant compte des accentuations sur les ''O'' ) - Bienvenue ! Pour le jeu de mot en entier, les lecteurs auront tous percute :-)

Observatus geopoliticus 28/06/2017 10:45

La bonne réponse est donnée par... Madudu, sous vos applaudissements !
Oui, pas de jeu de mots particulier, juste un "Bienvenus Shivatov" (le "tov" étant pour russifier Shiva).

Kevin 28/06/2017 09:12

Non, votre explication tient la route; Polygraph Polygraphovitch Shivatov :-)
Personnellement, je ne connais même pas toutes les lettres de l'alphabet cyrillique. J'ai juste réussi à déchiffrer "dobre" = bon.

Madudu 27/06/2017 22:19

Shiva -le dieu hindou- et le suffixe -ov pour le russifié (et un "t" aussi, parce qu'il faut bien une consonne entre ces deux voyelles pour que ça ressemble à du russe).

Si je ne me trompe pas -ov est la terminaison des noms au génitif pluriel, ce qui donnerait un truc du genre "ceux de Shiva". Mais bon, mon russe est déplorable, je me plante peut-être complètement ^^

Kevin 27/06/2017 18:15

O.o
Si une âme charitable veut bien expliquer le jeu de mots, je suis preneur^^

António Lico 26/06/2017 23:56

Je suis d'acord cher Observatus. C'est bien une couple infernal et qui peu donner beaucoup de malaise au monde. Le conflit de Caxemire reste un point trés chaud et qui en plus mêle la Chine.
Jéspère que un stage au OCS donne de la volentée de resoudre les problèmes à ce duo.
Bien à vous.

Observatus geopoliticus 26/06/2017 20:19

Je suis un vilain et ne facilite pas la tâche des lecteurs qui doivent parfois se creuser la tête dès le titre, hé hé...

Madudu 26/06/2017 18:34

Je n'avais pas compris le titre, personnellement.

Merci pour l'éclaircissement chère Suzannutchka ^^

Suzanne 26/06/2017 16:39

Dabro pajalovat ... satane correcteur d'orthographe !!!