Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Urgent - L'aviation US bombarde l'armée syrienne !

17 Septembre 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

Urgent - L'aviation US bombarde l'armée syrienne !

Les prochaines heures nous en diront plus mais quelque chose de grave et d'aberrant vient de se passer. A Deir ez-Zoor, quatre avions de la coalition US en provenance d'Irak ont bombardé des positions de l'armée syrienne qui était en train de combattre Daech, permettant au groupe terroriste de prendre une colline stratégique. Le bilan est très lourd : on parle de 60 morts. Courageuse, l'armée syrienne a tout de même repris la plupart des points perdus lors du bombardement américain.

La question qui sur toutes les lèvres est : que s'est-il passé ? En moins courtois, what the f... ? Il semble à peu près exclu que ce soit un acte délibéré. Si les Etats-Unis n'ont jamais agi contre l'armée syrienne dans ses combats contre les rebelles pseudo-modérés, on n'imagine pas l'USAF aider l'Etat Islamique devant les caméras du monde entier.

Une erreur alors ? Sans doute. Quelles en seront les conséquences ? Rupture du cessez-le-feu et des pourparlers russo-américains, fermeture de l'espace aérien irakien aux avions de la coalition, menaces russes de descendre tout avion US pénétrant le ciel syrien... ou rien ? On en saura plus dans les heures et les jours qui viennent.

Partager cet article

Commenter cet article

Yom 19/09/2016 09:56

Je me souviens que lors du bombardement « par erreur » de l’hôpital MSF en Irak, les américains avaient déjà accusé le GPS.

On ne saurait trop leur conseiller de consacrer une infime partie de leur pharaonique budget militaire à l’achat de licences d’utilisation du système GLONASS, le système russe qui, lui, semble fonctionner correctement …

Observatus geopoliticus 19/09/2016 18:47

Voilà une excellente et facétieuse idée. Déjà que les Américains utilisent des fusées russes pour rejoindre l'ISS...

theuric 18/09/2016 22:30

Pendant que pépé gâteaux, toujours aussi coquin et vert galant, rend visite aux charmantes infirmière en faisant pleurer dans les chaumières à ses si amicaux ennemis d'antan, celui dont il se disait qu'il faisait penser être de ce marbre dont ont fait des statues et ne s'était révélé n'être que de cette faïence dont on fait les bidets (Marie-France Garaud), certains médiats, ici France 24, fait montre d'un bien étrange laissé aller.
Rendez-vous compte que les journalistes de cette chaîne osa, quel outrecuidance, interroger un journaliste indépendant dont je ne me souviens plus du nom, au sujet de cette erreur qui n'en serait pas une mais qui en serait sans l'être tout en l'étant.
Ce sieur osa, dis-je, expliquer que ces bombardements ne pouvaient pas être des erreurs et, de plus, exposait le fait qu'au sein du gouvernement U.S. et de ses administrations deux forces s'opposaient, l'une voulant réduire le chaos créé par le président précédent, dit le génie des suffrages, faute d'alpage ou de Carpates, et s'allier à la Russie pour régler les problèmes du Proche-Orient, enfin, en Syrie quoi, et l'autre voulait plutôt que ce ne soit que la seule Russie qui fasse l'objet d'un état conflictuel continuel.
Mais ce Monsieur alla plus loin, en racontant à qui veut bien l'entendre, que ces seconds cherchaient à générer un désordre suffisant dans le monde pour que les Etasunis reçoivent toutes les petites économies de l'internationale des milliardaires (c'est un socialisme comme un autre, notre gouvernement en connait quelque chose).
A croire qu'en ce froid vent du nord commençant à s'installer en cet automne venant, les vestes, faute de chauds anoraks, se mettraient avec grâce, souplesse et volupté, à s'enfiler d'envers en un retournement subit.
Allons savoir...

Observatus geopoliticus 19/09/2016 18:37

Voilà qui sort de l'ordinaire. Pouvez-vous retrouver le nom du journaliste, cher Theuric, ou trouver un lien vers l'émission ?

iznogoud 18/09/2016 20:49

Dans tous les cas, il semblerait que les frappes par erreur soient redoutablement plus efficaces que les autres puisqu'elles auraient causé plus de 90 morts parmi les soldats syriens.

Observatus geopoliticus 19/09/2016 18:36

Oui, c'est ce que relevait avec ironie Moscou.

Grognard 18/09/2016 19:06

Vous regardez le sport à la télé?
si oui prêtez attention au nombre de fois ou un joueur ou une équipe marque des points parce que son opposant a commis une erreur.
Vous verrez que c'est assez conséquent.
J'ai bien l'impression qu'en géopolitique c'est un peu la même chose.

Je crois aussi que dans le cas de figure qui nous intéresse, il y a lieu de faire la distinction entre allié et idiot utile ponctuel.
Dans ce sens nous serions bien inspirés d'intégrer que la vérité d'aujourd'hui n'est pas celle de demain.
N'est-ce pas Mr Erdogan?

La situation a ceci d'intéressant qu'elle nous montre en temps réel et en grandeur nature qu'il ne suffit pas de pouvoir collecter l'information blanche et l'information grise.
Tant que l'on n'a pas l'information noire qui représente les 5% manquants, nous n'avons pas la clef de chiffrement.
Du coup toutes les options sont ouvertes.

Grognard 18/09/2016 17:50

@ Observatus geopoliticus

Lorsque mes commentaires ne sont pas au bon endroit et gênent la bonne lecture du blog ; allez-y éjectez les.
Cela me servira de piqure de rappel.

Cordialement.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 18:06

Non, non, je préfère les laisser quand même, ils sont très intéressants. C'est seulement quand vous les repostez au bon endroit que j'efface l'ancien.

Grognard 18/09/2016 17:45

@ Hamilcar Barca
Bonjour,

Nous sommes sur la même fréquence, je crois.
N'étant pas un spécialiste du Moyen Orient loin de là je me garderai bien de prendre des positions fermes et définitives ; hors le fait que tout ce petit monde commence à me les briser menu.
Toutefois je note, comme par hasard qu'une fois encore il y a un événement de politique intérieure russe - élections législatives - qui coïncide avec une gesticulation US.
Je ne crois pas au hasard sauf lorsque je l'organise.

Sur quoi peut-on s'appuyer pour spéculer?
- Cette partie du monde a une perception fine des rapports de force.
- Sergueï Lavrov est un trop vieux renard pour ne pas connaître le dessous des cartes.

Dans l'état actuel des infos disponibles je trouve dommage qu'un S 400 n'ai pas descendu l'avion australien qui a participé aux frappes.
Cela aurait pu être une belle épine dans le pied de la politique US de son pivot vers l'Asie.
Tout au moins vis à vis d'une partie de la population australienne.

Quel est le rapport?
On peut établir un parallèle entre les politiques des puissances internationales et les
les politiques des grandes surfaces.
Ces dernières ne font pas leurs marges sur les produits d'appel.

En tout cas de façon plus générale une réponse russe, réfléchie, s'impose.
Les dirigeants russe ont, je pense, intérêt à trouver ou à utiliser les moyens a leur disposition pour contourner la position dans laquelle ils se sont placés à savoir ne pas tomber dans les provocations.

Petit additif concernant une éventuelle lutte de pouvoir interne US.
Compte tenu du calendrier électoral US et de l'incertitude actuelle serait-ce bien prudent de la part du renseignement US et du pentagone - au sommet de ces organisations - de se livrer à ce petit jeu qui s'assimile à la politique du fait accompli?

Furax 18/09/2016 17:35

Il n'y a quasiment aucune chance que ce soit une erreur.

Il s'agit d'un bombardement sur une base militaire, pas sur des unités en mouvement.

Aussi nulle que soit l'US Air Force, ils sont quand même capables d'identifier un objectif fixé. Ce n'était pas un vol de croisière à l'occasion duquel ils sont tombés par hasard sur une base inconnue et se sont dits "mince alors ! Qu'est-ce que c'est ? Dans le doute bombardons."

L'erreur humaine est d'autant moins vraisemblable que dans la foulée de ce bombardement, les troupes de l'Etat islamique ont relancé une offensive sur Deir de Zor. Autrement dit l'attaque était coordonnée.

Le commandant du Centcom, le général Votel (avec un nom pareil, pas exclu que son grand-père ait servi dans la Wehrmacht voire dans la Waffen SS), a déjà pris des positions publiques qui le rangent dans le camp des néocons et des liberal hawks. Il est soupçonné d'avoir trempé dans le coup d'Etat avorté contre Erdogan. Il appartient vraisemblablement à la clique de généraux bellicistes qui viennent de prendre position contre l'accord de cessez-le-feu conclu entre Kerry et Lavrov.

La question de savoir s'il a ordonné et dirigé cette attaque est purement réthorique. C'est une évidence. Peut-être même cette attaque est-elle aussi une réponse du berger à la bergère pour le bombardement russe de la base secrète de Tenef au mois de juin dernier.

Cela ne veut pas dire que les russes aient été dupes. Ils savent que les américains ne sont pas fiables, les USA ayant torpillé les précédents cessez-le-feu et s'en étant même servi pour permettre aux djihadistes de refaire leurs forces.

Bref, tout cela laisse plutôt à penser que devant l'effondrement de la candidature Clinton et l'attentisme trop prudent d'Obama, le parti belliciste ait décidé qu'une "october surprise" c'était trop tard et qu'il leur fallait donc une "september surprise".

La question intéressante c'est plutôt celle portant sur ce que sera la réaction russe.

Rendre public l'accord, dire que les USA et leurs amis djihadistes l'ont violé et rendu de ce fait caduc et reprendre les bombardements ?

Installer une base de S400 dans la région de Deir ez Zor et en faire une zone d'interdiction aérienne ? Aussi à l'est cela ne paraît pas faisable.

Euclide 18/09/2016 16:47

Chapeau bas cher Observatus geopoliticus.
J'ignore d'où vous tenez vos infos mais Le Figaro nous l'apprend avec au moins 24 H de retard.
Ce qui m'inquiète beaucoup est que la 3 ème guerre mondiale est commencée. Quelques uns prétendent qu' elle a débutée le 15 Septembre 2008 à NY avec la chute de la banque Leehman Brothers en créant des déséquilibres économique comme en 1929;
La grande différence entre la 2 ème et la 3 ème est qu'il existe des armes de destruction massive.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 18:05

Pouvez-vous le copier-coller et le reposter, que j'efface celui-ci ? De mon côté, je ne peux guère déplacer les messages.

Dubitatif 18/09/2016 17:54

Désolé mauvaise manip

le commentaire ci dessous était censé participer
au post de Rahvin 18/09/2016 13:39
et de votre réponse Observatus geopoliticus 18/09/2016 16:01

encore une fois, mille excuses pour cette erreur

Dubitatif 18/09/2016 17:42

@Observatus geopoliticus

Et d'un autre coté, difficile de croire que des ''observateurs'' se trompent à ce point.

Bon, n'étant pas sur place, certains paramétrés doivent certainement nous échapper mais qd même, ce poste, observé depuis une certain temps, je le suppose fixe et non mobile.

Pour des ''observateurs'' estampillés rens, difficile de croire qu'ils ne faisaient d'écoute radio, qu'ils ne parlent ni ne comprennent les langues des belligérants, et de surcroit aveugles. Bon j'ai du mal là.

J'ai de plus en plus le sentiment d'une frappe délibérée, non pas peut être des pilotes, simples exécutants, mais voulu très certainement par les autorités compétentes.

y a plus qu'à attendre que tout se décante

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:10

Merci, cher ami. Les liens sources sont en bleu dans le texte. Pour la guerre syrienne, Al Masdar, quoique gouvernemental, est généralement le plus fiable, même si je pioche également ailleurs.
Bien à vous

Byblos 18/09/2016 15:24

On a envie de dire à l'auteur : c'est un peu court, jeune homme. Lisez plutôt, et en particulier les propos arrogants de la représentante des USA à l'ONU :

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=326566&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:09

Ha ha ha, ne vous inquiétez pas cher Pendule, je suis aussi calme qu'une douzaine d'huîtres. Un salut très amical à votre fils.

Pendule de Newton 18/09/2016 16:57

La force de ce blog c'est que l'on analyse les actions à sang froid et sans partie pris émotif ou morale qui n'a pas du tout sa place dans les relations entre les pays. Les Russes appuient là où ça fait mal juste pour que les représentants américains s'humilient devant le public. Les vrais contre parties se font en coulisse.
Cher observatus la popularité de votre blog, vous fera croiser des commentaires accerbe ou en colère, prenez les choses comme vous l'avez toujours fait avec legerté et à tête froide comme l' exige la géopolotique.
Vous avez le coucou de mon fils qui s' emporte contre toutes ces injustices.... Keep calme

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:59

Vous savez ce qu'il vous répond, le jeune homme ?

Stef 18/09/2016 14:07

Bonjour à tous.
Comme certains d'entre vous l'ont évoqué, je me demande si cette "erreur" (qui n'en est bien sûr pas une) n'est tout simplement pas une petite vengeance après que l'armée syrienne a abattu un (ou deux) avion (s) israélien (s). D'autant que Daech qui rappelons-le est un allié d'Israel, quasiment revendiqué comme tel, est immédiatement passé à l'attaque. Reste à savoir si la Russie va mettre de l'ordre rapidement ou attendre une bonne opportunité pour siffler la fin de la récré.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 18:17

Désolé si j'ai été un peu abrupt, mais il n'y a jamais eu aucune preuve d'une quelconque collusion entre Israël et Daech. Ce fantasme n'existe que dans les habituelles publications disons... un peu conspirationnistes (c'est pour cela que j'ai cité RI). Autant la relative collusion entre Israël et Al Nosra autour du plateau du Golan a été prouvée et reprise sur ce blog, autant l'alliance avec l'EI, non, désolé. Que Daech soit de facto une pas si mauvaise chose pour Tel Aviv du point de vue stratégique, car coupant le croissant chiite, oui. Et encore, ce n'est plus vraiment le cas maintenant que le Hezbollah a reçu des armes russes et n'a plus besoin de l'aide iranienne. Mais de là à imaginer une alliance entre Israéliens et Daéchiques alors que rien ne la documente, il y a un pas à ne pas franchir.
De façon plus générale, Israël était réellement impliqué dans le conflit syrien jusqu'en 2013. Depuis que Bachar a lâché ses armes chimiques, Tel Aviv a largement pris ses distances et préfère un régime alaouite connu et désarmé à un califat islamiste imprévisible.
Désolé encore, cher Stef.

Stef 18/09/2016 17:59

Quelle curieuse réponse, qui ne vous ressemble guère, à telle enseigne que je me suis demandé si c'était le vrai l'Observatus geopoliticus qui répondait (pourquoi essayer de minimiser le propos, au demeurant parfaitement crédible et que je maintiens, par une moquerie sans consistance?). Bon, je reprends pour que les choses soient claires. En premier lieu, je ne lis plus guère RI, et quand bien même ce serait le cas, chacun peut se faire son opinion qui, je vous le rappelle, peut être différente de la vôtre, d'autant que ce que dis, je l'ai pensé tout seul, et je n'en suis pas mécontent. Ensuite, je maintiens, et ce n'est pas difficile à comprendre, car c'est pratiquement ce que sous-entendent les gouvernants israéliens, que Daech est aujourd'hui leur allié tout comme les Seoud sont leurs alliés (d'ailleurs tout ce qui est contre Al Assad est bien vu et aidé par Israel). Alors dites-le comme vous voulez mais quand des instances israéliennes regrettent officiellement la disparition possible de Daech c'est qu'on peut plus ou moins parler d'alliance. Enfin, si l'on garde son sang froid, les circonstances apparaissent lumineusement celles que je signale: une vengeance sous le prétexte d'une erreur, et non le début de la guerre généralisée. Désolé d'être un peu abrupt, mais je sors une idée personnelle tout à fait crédible et voilà que, sans raison valable (les martiens et Réseau International: on a vu mieux), je me fais assassiner. C'est un peu triste vous en conviendrez, surtout qu'en relisant votre réponse à l'instant, je ne vois rien d'argumenté sinon une affirmation finale pas très fondamentale. Argumentez nom d'une pipe, faites-moi changer d'avis!

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:50

Daech est aussi allié aux petits Martiens tant qu'on y est... Il faudrait arrêter de lire les sites conspirationnistes genre Réseau international, mon cher Stef. C'est toute la difficulté de l'analyse à notre époque : des blogs comme celui-ci doivent louvoyer entre la mafia médiatique propagandiste et les réseaux conspirationnistes tout aussi propagandistes. Les deux ont en commun qu'ils recourent à de faciles explications clé en main, un prêt-à-penser ne nécessitant aucune réflexion. Or la réalité est bien plus complexe que cela.
Daech joue dans le sens stratégique d'Israël ; ce n'est pas pour autant que les deux sont alliés et que les USA ont bombardé l'armée syrienne pour faire plaisir à Tel Aviv et à Raqqah.

Rahvin 18/09/2016 13:39

Je suis étonné que vous soyez persuadé qu'il s'agisse d'une erreur, alors que les sources sur lesquelles vous avez l'habitude de construire votre argumentation penchent elle pour un acte bien volontaire des États Unis. Il y a une certaine logique dans cet acte par ailleurs.

Rahvin 18/09/2016 19:29

Effectivement, le temps nous apportera la réponse.

Dubitatif 18/09/2016 18:53

@Observatus geopoliticus

Et d'un autre coté, difficile de croire que des ''observateurs'' se trompent à ce point.

Bon, n'étant pas sur place, certains paramétrés doivent certainement nous échapper mais qd même, ce poste, observé depuis une certain temps, je le suppose fixe et non mobile.

Pour des ''observateurs'' estampillés rens, difficile de croire qu'ils ne faisaient pas d'écoute radio,,ni ne parlent ni ne comprennent les langues des belligérants, et de surcroit sont aveugles. Bon j'ai du mal là.

J'ai de plus en plus le sentiment d'une frappe délibérée, non pas peut être des pilotes, simples exécutants, mais voulue très certainement par les autorités compétentes.

y a plus qu'à attendre que tout se décante

Observatus geopoliticus 18/09/2016 16:01

Pas vraiment. Les Russes ont beau jeu d'en rajouter et de laisser entendre que les Américains sont les complices de Daech. Juste retour à l'envoyeur après des années de russian-bashing.
Mais honnêtement, qui peut croire un seul instant que les Etats-Unis aideraient l'EI comme ça, au vu et au su de tous, dans un endroit qui n'est même pas important stratégiquement ? Ce serait un suicide en direct...

Er Peh 18/09/2016 11:06

"Putsch" du Pentagone?

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:51

A défaut d'être prouvable, ce serait plausible.

Eric83 18/09/2016 09:24

Dans mon post, hier, sur l'article précédent de notre hôte, j'ai joint un lien vers DeDefensa "USA, l'hyperdésordre du pouvoir à ciel ouvert" qui pointe une lutte de pouvoirs à l'oeuvre au sommet de l'Etat US.
L'attaque "par "erreur" de l'armée syrienne par les US n'en serait-elle pas l'expression puisque, nous dit-on, "l'erreur" est due à des renseignements erronés. Donc l'armée US met en cause les services de renseignements US sachant qu'elle est aussi manifestement en désaccord avec la diplomatie US sur la politique en Syrie.
Dans ce contexte et pour faire démonstration de son pouvoir, l'armée US aurait-elle envoyé, par ces frappes "malencontreuses", avant tout un signal fort à son propre gouvernement et bien entendu, également, à la Russie ?

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:54

Comme un certain nombre d'autres lecteurs, vous pointez du doigt une possibilité que l'on aurait tort de négliger. On ne le saura sans doute jamais mais il est tout à fait possible qu'il s'agisse d'un règlement de compte intra-US.

Santiago 18/09/2016 06:26

La coalition a bien bombardé l'armée Syrienne ( 60 morts et 120 blessés ) et Daech aurait attaqué dans la foulée , bizarre la coïncidence.

kiko 18/09/2016 06:22

Bombardements d' une armée légitime sur son territoire, sans aucun mandat, au mépris de toutes les règles du droit international.

Grognard 18/09/2016 05:06

Difficile de penser à une erreur de frappe à cause de la similitude de l'attaque au sol de daesh.
Si j'étais un rebelle modéré je creuserai l'abri le plus profond possible.
Sur le terrain nous verrons bien ce que ça va donner.
Comme d'habitude la question étant la possibilité d'acheminer logistique et renfort.

Pour le reste il ne vaut pas s'attendre à une condamnation des USA à l'ONU.
Néanmoins on peut faire confiance aux Russes pour que le coût politique soit le plus élevé possible.
Cela pourrait bien commencer par la publication des termes de l'accord de cessez le feu.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:25

Bonjour Hamilcar,
les friendly fire sont effectivement une spécialité toute américaine, surtout quand ça tombe sur le "alliés". Comme le relevait le Pendule de Newton, les Britanniques ont particulièrement donné en 2003, ainsi que l'armée afghane.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:24

Je crois effectivement que les Américains vont s'y sentir obligés. Et peut-être pas que ça...

Hamilcar Barca 18/09/2016 09:26

@grognard
Tout est possible, bien sûr, mais l'Histoire montre que les opérations militaires US sont plus que coutumières de ce genre d'incident dramatique ("friendly fire")
http://www.americanwarlibrary.com/ff/ff.htm
Certains chiffres sont impressionnants

theuric 18/09/2016 04:35

Ne pourrait-il être possible, également, que les luttes internes au sein des administrations U.S. ne rejaillissent en Syrie?

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:57

Tout à fait. Vous partagez la position d'Eric et Er Peh et ce n'est pas impossible du tout.

Pendule de Newton 18/09/2016 01:54

Nous vivons une époque magnifique au tournant de grandes mutations. On ne peut rendre justice aux morts (oublier les leçons de morale et de règles ou de lois) mais finement on peut en négocier et taper plus quand l'adversaire donne son bâton pour se faire liquéfier. La patience et le sang froid sont de rigueur suffit de se souvenir de l'avion russe abattu par les turcs et l’enchaînement des choses. Le marchandage de tapis va commencer à vitesse grand V: les syriens chercheront plus de protection des russes (armes plus sophistiquées) , marchandage Turcs et Syriens via les Russes, Russie -Syrie-Israël et surtout les plus réservés mais plus présent l'Iran.
La Pendule de Newton avance et les pièces s'enclenchent.....

Grognard 18/09/2016 17:34

@ Pendule de Newton

Les armes n'ont pas besoin d'être plus sophistiquées.
Elles existent.
Si elles ne peuvent être employées dans tous les cas de figure à cause de l'intrication civils/combattants certaines répondent parfaitement à des situations actuelles.

Regardez ici:
http://www.checkpoint-online.ch/
Sous rubrique matériel à gauche de la page puis déroulez jusqu'à:
Le point sur les armes à effet de souffle (1) et (2)

Soizic 18/09/2016 00:37

Vous paraissez bien naïf de croire qu'il s'agit d'une erreur, les militaires US mentent dans leurs explications(l'armée syrienne a toujours occupé ce site). Les russes et les syriens n'ont en tout cas pas le même avis que vous. N'avez vous pas remarqué que Israel a bombardé l'armée syrienne aussi depuis quelques jours et à plusieurs reprises(dernière attaque 1 mort et 1 blessé) l'armée syrienne en prétextant que des roquettes aterrissent de leur côté.( C'est si facile de les faire envoyer par leurs alliés jihadistes), et comme à Deir Ez zor, comme par hasard ces derniers attaquent en même temps.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 15:58

Oui, la naïveté est ce qui me caractérise le plus, c'est bien connu...

bozi lamouche 17/09/2016 22:56

à mon avis on est plus dans la politique intérieur us qu'autre chose...

Dubitatif 17/09/2016 21:56

Il ne se passera rien. Hélas, comme avec Israel.
rageant, j’espère néanmoins me tromper, faut un acte fort

Étonnant la coïncidence de comportement de ces 2 ouistitis
l'absence de réaction appropriée russe autorise ce genre de perfidie.
Au minimum, une interdiction de survol du territoire pour marquer le coup,

Il me semblait qu'un accord stipulait que là ou l'un opérait, l'autre était absent du dit secteur.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:15

mmm pas sûr qu'il ne se passe rien... Washington s'est platement excusé, les Russes redoublent d'accusations, allant jusqu'au CS de l'ONU. Un désengagement US en vue ?

dupontg 17/09/2016 21:34

bonjour,
j'ai le souvenir de "la tempete du desert" qui a vu pas mal d'erreurs de bombardement US .
Le plus souvent ça tombait sur les anglais...
les tirs etaient planifiés depuis la base du quatar avec sans doute quelques coordonnées gps erronées.
on peut constater que malgré toute leur technologie,les us sont toujours d'aussi mediocres guerriers.
Ils n'ont jamais gagné une seule guerre ,et ce ne sera pas aujourd'hui la premiere.

Observatus geopoliticus 18/09/2016 17:23

Je me souviens d'ailleurs à l'époque que des journaux britanniques commençaient à sérieusement se poser la question si les Américains ne s'amusaient pas à dégommer les soldats de sa Gracieuse Majesté sous prétexte de "dommages collatéraux". A un moment donné, les "friendly fire" se succédaient quotidiennement.

RF 18/09/2016 11:03

En 1995, le nombre de satellites disponibles permet de rendre le GPS opérationnel..... Et donc pas en 1991 pendant tempête du désert