Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Poutinator

30 Septembre 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Russie, #Moyen-Orient

Poutinator

La rigolade est finie... A Moscou, on n'est plus amusé par les rodomontades et les pitreries cyclothymiques des Américains, éternels vendeurs d'esbroufe promettant tout et son contraire.

Un beau petit paquet de Sukhois vient de revenir en Syrie : Su-24 et Su-25 + un escadron des modernes Su-34 (au cas où tonton Sam aurait une mauvaise inspiration derrière la tête...) Le Kremlin est sérieux et ne se laissera plus divertir par les simagrées de Washington. Les djihadistes, eux, en ont la barbe qui tremble.

Par ailleurs, le ton se fait plus dur. Lavrov accuse ouvertement les Etats-Unis de protéger Al Qaeda en Syrie. C'est une évidence, et depuis longtemps, mais le fait qu'il le dise publiquement et que cela soit repris par la BBC n'est pas inintéressant. Le MAE russe déclare par ailleurs qu'il n'y aura jamais aucune négociation avec Daech ou Al Nosra, même s'ils tombent la veste les armes. Leur choix : mourir ou mourir.

Sur le terrain, les loyalistes avancent relativement rapidement à Alep, pour l'instant au nord et à l'ouest de l'enclave barbue. A peine avalé le camp d'Handarat, l'armée syrienne pousse son avantage en prenant al-Kindi, même si une forte contre-attaque djihadiste y a lieu en ce moment, l'endroit étant stratégique. Dans le même temps, on note une poussée au centre, dans le quartier de Bustan, visant à couper l'enclave en deux. Sans doute que dans les prochains jours, d'autres fronts s'ouvriront dans le but de donner le tournis aux djihadistes, et notamment au sud où se trouvent les bataillons d'élite du Hezbollah qui ont refermé la boucle à Ramoussah début septembre.

Poutinator

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 05/10/2016 21:29

Là c'est plus par Svoboda, ni Porochoco interposés. C'est le Washington Post qui publie une prétendue volonté des démo-cons : balancer un ou des missiles sur Damas, histoire de taquiner un peu plus l'Ours.
Si cela s'avère une menace vérifiée et validée par Hussein le Baraké, comment réagira l'homme de Saint-Pétersbourg? Les cowboys perdent décidément toutes mesures et du coup prêts à toutes les folies et se demander si d'aventure et contre toutes attentes démo-niaques, Donaldo devrait être élu, il lui arriverait pas comme un accident.

simplet 05/10/2016 10:50

Eh bien cher Voyeur politique, cela se querelle méchamment comme vous le prédîtes récemment.
Kerry obligé de bouder son copain Lavrov. On leur a interdit d'aller voir les filles.
Hussein le Baraké ne sait plus où il se trouve, ni avec qui il pourrait tailler une bavette sur la situation extérieur, sans déclencher un p'tit bombardement.
Décidément, les US ont un problèmes avec les hétaïres sur le retour et un tantinet agressives, style poissonnières vendeuses des avariés de quinze jours. Clistérique, Power (comme les piles de vibro)
Les US ont décidé de ne plus s'entendre avec les Russes, na!
Quoique.
Les russes installent du S300 pour réchauffer s'il le fallait, la scène L'hiver est proche et c'est un sacré aide-mémoire.
Le Guignolo d'Istamboul doit être sous prozac. plus trop d'agitations.
Que se prépare-t-il donc ?
Ah oui, le 8 novembre...
Et Observatus se paye des vacances.
100 000 dollars à Alep ?

Observatus geopoliticus 05/10/2016 21:39

Simplet, votre message est excellentissime.
Madudu, oui, il semble que je sois surveillé et pas seulement par la NSA hé hé...

Madudu 05/10/2016 18:08

"Et Observatus se paye des vacances."

Attention Observatus, votre lectorat vous à l'oeil !

(à croire que ce dernier vous rémunère pour vos activités bloguesques ^^' )

maria 03/10/2016 16:37

Nos médias ont l'air de paniquer et intensifient leur propagande anti Poutine et pro "gentils" djihadistes.

theuric 02/10/2016 16:09

Il se dirait qu'en Syrie ou en Irak, des missiles russes auraient bombardé une base de la ... coalition, il y aurait de cela quelques temps.
Suivant, auraient tout autant averti que toute nouvelle erreur de la-dite coalition serait accompagnée de la destruction du ou des avions incriminés.
Que cela ait pu se passer après des accords de cesser-le-feu russo-étasunien ne serait pas pour me surprendre au vu de la désorganisation importante de l'empire U.S. (avez-vous remarqué ma prudence de sioux (plait), cela ne ferait que, pour tous, nous le confirmer.
Si tant est que cela se soit réellement passé, bien sûr (icate).
Si tel est le cas, cela pourrait présager un certain nombre d'événements:
-Si nous mettons cette affaire en parallèle d'avec les avertissements, un peu trop poussés, au sujet de la Deusche Bank, qui, quoi qu'il en soit, serait aux portes de sa banqueroute, mais elle n'est pas la seule, loin de là, il pourrait être légitime de penser que cela se soit passé pour que soit caché, avant les élections U.S., la véritable déplorable situation de l'économie et des banques de ce pays ("on coule, on coule, vite au radeau", signé: La Méduse);
-Je ne pense pas que les britanniques auraient vu d'un très bon œil la mort si tant et tellement accidentelle de leur(s) officier(s), eux qui, déjà, lors du brexit, montrent une propension à leur indépendance;
-Les importantes tensions qui ne peuvent qu'exister au sein du gouvernement de Tonton Sam se devraient, dès lors, de s'exacerber, jusqu'à en devenir franchement risibles, heu, excusez-moi, visible;
-Nous devrions voir, enfin, en union bénie européenne comme en notre doulce France, se retourner avec grâce, volupté et aisance de ces vestes trop vaste pour de si petits mannequins de cire;
-Tout comme de ces magnifiques libations que Monsieur junker nous montra lors de ses facétieuses piques envers les chefs d'états et de gouvernements au moment de je ne sais plus quel himalayen sommet de l'U.E..
En fait, pour ceux aimant avant toute chose de magnifiques rigolades lors d'un spectacle de comédia del arte, l'heure s'y prêterait donc, si tant est que cette information soit juste, cela va de soit (ri ou riz, au choix).

theuric 03/10/2016 23:30

En fait, là comme pour tant d'autres choses, c'est le juste milieu qui importe, c'est à dire de rechercher un équilibre dynamique des contraires entre une facile lisibilité et une cohérence d'écriture.
Là où ça devient passionnant c'est l'exercice de style que cela recommande.

theuric 03/10/2016 13:25

Yom,
J'ai déjà raccourci mes phrases, tends à les tronçonner, réduit les paragraphes.
Mais il est vrai que la lecture d'un texte sur un écran n'est pas la même chose que sur papier.
Je vais toutefois tâcher de suivre votre conseil, que ce soit ici, sur mon site ou ailleurs.
Je vous remercie de vos suggestions.
Bien à vous.

Yom 03/10/2016 09:47

Cher Theuric, vous faites partie de ces habitués des sections commentaires de notre hôte dont j’apprécie les éclairages et les interventions.

Mais si je puis me permettre un petit conseil amical, je pense que votre propos serait mieux servi par un style plus simple. Votre amour immodéré des fioritures littéraires rend en effet certaines de vos looooongues phrases difficiles à suivre.

Prenez par exemple votre phrase qui commence par « Si nous mettons » et se termine par « signé: La Méduse); » : elle comporte pas moins de 11 propositions et 461 signes.

A nouveau, je vous fait cette remarque en toute amitié et j’espère ne pas vous froisser. Le fait est que je me suis moi aussi rendu coupable de penchants similaires sur un forum … jusqù’à ce que je m’aperçoive en rencontrant mes interlocuteurs IRL que, quand bien même ils appréciaient le contenu de mes interventions, ils avouaient les zapper régulièrement. Depuis, j’ai fait l’effort de simplifier mon style et je pense être plus lu.

Au début, il m’a sembler me faire un peu violence, mais j’en suis finalement venu à apprécier l’art de la clarté dans une relative concision plus que celui de la fioriture verbale.

Dans tous les cas, je continuerai à vous lire. Bien à vous.

Jean 02/10/2016 08:31

Nos médias ont l'air de paniquer et intensifient leur propagande anti Poutine et pro "gentils" djihadistes.
Ils me font pitié

Hamilcar Barca 01/10/2016 16:50

"@ observatus geopoliticus
Comme d'hab très belle clarté pédagogique de votre analyse"

Je plussoie vigoureusement à cette approbation d'Euclide et ajoute mes félicitations. Me basant sur votre analyse géopolitique, j'avais émis en commentaire de votre article "Play again" l'hypothèse : "[...] que les gros oiseaux d'assaut russes (Su-24, 25 et 34) reviennent en force en Syrie histoire de mettre un terme rapide à cette sanglante commedia dell'arte."
Les faits que vous rapportez dans votre article du jour vérifient cette idée.

Par ailleurs, quand on regarde la carte de la distribution sur le terrain des forces en présence dans la bataille d'Alep, un mot vient à l'esprit: "Stalingrad". L'armée syrienne et ses alliés, dirigés par les Russes et soutenus par l'aviation d'assaut, ont réussi à créer un "kessel" (chaudron) dans lequel ils font cuire à feu vif les djihâdistes.
L'issue de ces "chaudrons" (Stalingrad, Konotop, Falaise...) est inéluctable, et va probablement être le début de la fin de Daesh. Dans le désert syrien à l'Est d'Alep, des forces sans couverture aérienne, sans artillerie de campagne, sans groupes blindés lourds, ne peuvent résister et on devrait assister à l'encerclement de Raqqa dans les semaines qui viennent. Quelque chose comme Berlin 1945, donc.

En dehors des faits militaires, l'hystérie de l'Empire devant l'encerclement de leurs alliés à Alep m'étonne: certes il est toujours dur d'encaisser une défaite militaire et la ruine de plans géo-stratégiques, mais je me demande si dans le "chaudron" d'Alep il n'y a pas, coincées, des personnes que l'Empire ne voudrait absolument pas voir tomber aux mains des Russes. Dignitaires djihâdistes qui vont chanter comme des rossignols, forces spéciales US .... et autres, voire membres du renseignement US ... et autres.

Je pose la question ici: qu'en pensez vous?

Bien cordialement

PS - Mes plus plates excuses. J'ai fait à répétition un "lapsus clavieri" dans mon post précédent, parlant de Su-24 au lieu de Su-25.

Observatus geopoliticus 05/10/2016 21:49

Merci, cher Hamilcar.
Vous et Germs soulevez effectivement un point important et je dois avouer que je commence à me poser certaines questions... D'où vient cette véritable hystérie US à propos d'Alep ? Mais en bon historien de formation, il me faut des preuves, du concret ; aussi me garde-je pour l'instant d'émettre des hypothèses, certes séduisantes, mais invérifiables.
Quant aux chaudrons, j'en avais parlé l'année dernière, quand les conseillers russes commençaient à prendre plus de poids dans les décisions stratégiques syriennes.
Bien à vous

Hamilcar Barca 02/10/2016 17:30

@germs
Merci d'avoir pris le temps de répondre de façon détaillée à ma question.
C'est effectiverment très clair .... et très russe!

germs 02/10/2016 15:21

Bonjourje crois que ceci répond a ta question : http://russiepolitics.blogspot.fr/2016/10/etats-unis-russie-de-la-menace.html et https://ria.ru/syria/20160929/1478133497.html
Le ministère russe de la défense, par la voix de son représentant, .
"...La Russie sait parfaitement qui concrètement et exactement combien de spécialistes "non officiels" se trouvent en Syrie, et notamment dans la province d'Alep, qui s'occupent opérationnellement de l'organisation et de la direction des opérations des groupes combattants... il se peut que les groupes combattants ne trouvent pas suffisamment de temps et de sacs pour enlever tous les morceaux..."
Je crois que c'est un message qui est très clair.

Euclide 01/10/2016 09:43

@ observatus geoppoliticus
Comme d'hab très belle clarté pédagogique de votre analyse
Hypothèse de ma part. Si le terrain de jeu syrien venait à se calmer, il risque de ressurgir en Lybie. Et là , l'UE est obligé d'intervenir. IL faut aussi que l'UE régule ou arrete le processus d'immigration subsaharienne, si non, une guerre civile ou nationaliste éclatera en Europe occidental.

Observatus geopoliticus 01/10/2016 16:35

Merci, Euclide.
Pas impossible, mais là, on s'éloigne du Grand jeu et il y aura moins d'articles sur le sujet. Ceci dit, le théâtre syrien est loin de se calmer, on en a encore pour un bout de temps...

Eddie 01/10/2016 10:14

Pour certains, la guerre civile est presque déjà actée : lesdernièresnouvellesdudragon

theuric 01/10/2016 01:48

Ce qui est le plus remarquable c'est l'espèce d'obstination U.S. de détruire ce que leurs anciens avaient patiemment construit, O.N.U., F.M.I., U.E. et j'en passe.
Je vient de suivre, enfin, j'ai zappé sur la fin d'un reportage de la chaine dédiée aux assemblées délibératives et suis tombé nez à nez sur un reportage sur Goldman Sachs, bien que courtois et de ton civile, les mots étaient plutôt assassins et un tantinet réaliste, posant même la question de savoir si le pouvoir politique n'était pas, en Europe et en France, phagocyté par la ploutocratie (le mot ne fut pas prononcé).
Bon, le débat venant, je suis passé à autre chose au vu des invités.
Quand à la Syrie, je suis surtout fasciné par le manque de stabilité décisionnel de Tonton Sam et par le suivisme européen et, bien sûr, français (ce sont de bons toutous, ça, mon bon monsieur), il n'est qu'à écouter les informations sur la deux au sujet d'Alep.
Je ne sais pas, c'est évident, ce qui peut bien se passer en ce moment dans la blanche baraque (oserais parler de friture), mais çà, à mon sens, doit signer soit un affolement, soit une confrontation interne, soit un éclatement, chacun n'en faisant qu'à sa tête, le bientôt plus président tentant, tant bien que mal, de donner du sens à ce qu'il se passe, face à l'opinion, tiraillé qu'il doit être à hue et à dia.
En fait, j'ai même l'impression qu'il est dépassé, lui et son équipe, enfin, ceux qui le suivent encore, par les événements.
Et j'ai l'impression aussi que c'est à un affolement généralisé auquel nous assistons et si cela est vrai, alors ce qu'il se passe en Syrie n'est que l'aspect visible de ce phénomène.
J'ignore ce qu'il se passe et se prépare aux Etasunis, mais franchement, ça craint, quelque chose de l'ordre d'une anarchisation de la classe dirigeante du pays.
Et puis, si ça s'affole vraiment là-bas, ça ne pourra que faire pareille ici.

Observatus geopoliticus 01/10/2016 16:37

Rien n'est à jeter dans ce que vous dites, mon cher Theuric, rien. Le déchirement à la tête de l'empire est un grand classique de l'histoire. A Rome, ça a même donné trois guerres civiles...

Ady85 30/09/2016 23:38

Observatus, quel sont , selon vous, les possibles réactions US à venir ?

Fournir encore plus d'armes aux barbus ? Leur donner des missiles permettant d'abattre les avions Russes ? S'implanter encore plus dans certains coins de Syrie via des forces spéciales ?

Observatus geopoliticus 01/10/2016 16:27

Eh bien le reste est contrôlé par le gouvernement, comme indiqué sur les différentes cartes. Sachant que cet encerclement loyaliste est lui-même presque encerclé à l'ouest par les djihadistes et à l'est par Daech.
Carte en direct : https://syria.liveuamap.com/

Ady85 01/10/2016 14:36

OK. Par contre j'ai du mal à me faire une idée sur ce qui se passe dans l'ensemble de cette ville.

Car là nous parlons de L'EST d'Alep, mais que se passe-t-il au juste dans le nord, le sud, le centre et l'ouest de cette grande ville ?

Quelle partie est contrôlée par qui précisément ?

Observatus geopoliticus 01/10/2016 01:14

D'accord avec Pierre, toutes ces options à la fois. Mais :
1. cela dépendra des luttes de pouvoir internes aux Etats-Unis et on a vu que ce n'était pas triste dans ce domaine...
2. à Alep, la fourniture d'armes est de toute façon un vœu car l'enclave rebelle est encerclée.

Pierre Bourdon 01/10/2016 00:27

D) toutes ces réponses

Pierre Bourdon 30/09/2016 23:15

Nous avons remarqué une hausse sensible de la propagande médiatique contre la Russie ces derniers jours, même l'ONU s'en mêle avec des déclarations de crimes de guerre. Les casques blancs sont des vedettes télé et vont bientôt être sur la liste des nominés pour un prix Nobel de la Paix. Pitoyable.

Pierre Bourdon 01/10/2016 09:15

@ Pat c'est bien ce que je dénonce, j'avais vu le même article sur Arrêt sur info

Pat 01/10/2016 08:21

Les casques blancs ... il semblerait que :
- http://arretsurinfo.ch/les-casques-blancs-main-dans-la-main-avec-les-groupes-terroristes-en-syrie/