Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Ca roule en Syrie

27 Juin 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

Et pendant ce temps, au Moyen-Orient... L'armée syrienne a parfaitement récupéré du fiasco de l'opération sur Taqbah. Les forces loyalistes avancent à peu près partout, même si la résistance est acharnée du côté des terroristes "modérés".

Alep II le retour

Commencée il y a deux jours, la grande offensive sur Alep s'intensifie. Après 48 heures de bombardement non-stop de l'aviation russe, les loyalistes avancent afin de couper la seule voie de ravitaillement des djihadistes de la grande ville. Ces derniers ont perdu plusieurs villages ces dernières heures.

Ghouta-moi ça

Dans la banlieue est de Damas, les djihadistes reculent également depuis plusieurs jours. Les Sukhoïs viennent d'ailleurs d'y cartonner deux émirs d'Ahrar al-Cham, ce délicieux groupe salafiste soutenu en coeur par l'axe occidentalo-turco-saoudien. Pour soutenir le moral des troupes, Assad s'est même permis une opération de com' en visitant le front et en mangeant avec ses officiers (était-ce du mouton ?)

Ca roule en Syrie

Ailleurs, les loyalistes gagnent aussi du terrain à Darayya, à Douma, même si, répétons-le, les combats sont âpres. A Deir ez-Zor, ils se sont permis une contre-offensive qui a mis Daech sur le derch (rappelons que la garnison de la ville est assiégée par les petits hommes en noir depuis des années) tandis qu'un gros convoi califal de pétrole a été pris dans une embuscade.

Cela ne fait ressortir qu'avec plus d'acuité la déroute de Taqbah la semaine dernière. Que s'est-il donc passé ? Un élément de réponse peut être donné par les grosses difficultés qu'éprouvent les forces kurdes, pourtant soutenues par la coalition US, à reprendre Manjib : il y aurait eu 150 soldats tués depuis une semaine, dont 51 rien que pour la journée d'hier (chiffres à prendre toutefois avec des pincettes car venant d'une source djihadiste). Une chose est sûre : Daech se défend avec l'énergie du désespoir et use et abuse des attaques-suicide, comme lors de l'opération ratée de l'armée syrienne sur Taqbah, dont les lignes de communication étaient trop étendues et prêtaient le flanc au harcèlement.

Si Damas prépare une nouvelle offensive comme cela semble être le cas, elle a intérêt à être bien mieux préparée...

Partager cet article

Commenter cet article

Dubitatif 03/07/2016 16:36

Yes ça roule pour les Ricains

Longtemps, je me suis posé la question pourquoi ça n'avancait plus du tout nulle part? J'étais
bien loin d'imaginer la réponse. Putin aux ordres de Kerry. Les ricains sont partout chez les rebelles du coup on canarde à coté, boire pas du tout. Tout comme les ricains ces dernières années. les Ricains ont rallié les Russes à la philosophie du ''bombardage'' à coté de la cible. Incroyable.

ça roule effectivement. Pas belle la vie?

Observatus geopoliticus 03/07/2016 20:36

Bon sang mais c'est bien sûr, tout est si simple... Je crois que dans votre phrase "boire pas du tout", il y a un lapsus révélateur hé hé.

Eric83 27/06/2016 09:00

Des offensives concomitantes contre l'EI semblent se multiplier tant en Syrie qu'en Irak. La "consommation" d'armes et de munitions de l'EI pour riposter doit donc atteindre des sommets en ce moment.

Aussi, dans le contexte des combats actuels, du pilonnage de l'aviation russe et/ou de la coalition et de la rupture de voies de communications pour l'EI :
Qui sont les fournisseurs d'armes et de munitions de l'EI ?
Comment sont/peuvent elles acheminées sur lieux de combats...et par qui ?

Merci de votre éclairage sur ces points.

Observatus geopoliticus 28/06/2016 16:45

Bonjour,
la principale source d'armement est toujours la même : les USA fournissent l'Armée Syrienne libre qui donne ses armes à Al Qaeda ou les perd face à l'EI.
Encore un épisode amusant dernièrement : http://www.moonofalabama.org/2016/06/jordan-bad-officials-tell-nyt-pressure-for-a-new-southern-front-attack.html
Bien à vous

stanislas_pn 27/06/2016 00:35

Bravo aux forces de Bachar El Assad .
Juste une remarque sur le flanc Irakien pour dire ceci :
Ce que les reporters-journalistes ne disent pas , puisque les infos leur parviennent soit des Ricains soit des Irakiens , c'est que l'avancée Irakienne s'est faite aidée par les milices Chiites Irakiennes qui ont carrément massacré les pauvres Irakiens de confession Sunnite.
La presse Arabe , dans son ensemble montre des images des plus barbares de ces milices Chiites qui ont une dent contre les Sunnites puisque Saddamistes.
Pourquoi ne pas approfondir l'enquête par vous même , sur place et ne pas vous contenter des messages héroiques que vous recevez ?

Observatus geopoliticus 29/06/2016 00:11

Ha ha, je vous sers de salle d'archives en quelque sorte. Avec plaisir, cher ami !

MBM 28/06/2016 21:05

@ Observatus geopoliticus,
J'avais gommé cela de ma mémoire. Merci de me la rafraîchir, elle fait parfois des caprices dans sa sélection. Mais si j'en apprends tous les jours, j'en oublie aussi tous les jours. ;-) Mais la vie continue. C'est sans doute pour ce motif que je ponde des textes si longs, pour être sûr de m'en souvenir en revisitant le blog. Pour ce qui est de reseauinternational, je partage votre prudence.

Observatus geopoliticus 28/06/2016 16:46

Saviez-vous que si les Croisés ne s'étaient pas alliés aux musulmans en 1258, les Mongols auraient ravagé le Moyen-Orient qui eut été bien différent aujourd'hui...

MBM 27/06/2016 10:02

@ Observatus geopoliticus,
Je l'ai aussi compris ainsi mais peut-être que nous serions trop susceptibles. Cela ressemble au doux message que les manifestants survoltés tunisiens lançaient en chœur fin 2010 à l'adresse de Ben Ali : "Dégage!". Faut-il rappeler à Stanislas_pn que tous les journalistes ne sont pas automatiquement "grand reporter"? Je pense que c'est inutile. Il pointe l'aspect religieux alors qu'il s'agit de terrorisme et non de vieux conflit remontant aux discours d'Omar, Otman, Zayd contre Ali et sa descendance (il fallait que je la place :-) celle-là). Voilà donc la réponse à notre questionnement sur "Stanislas" aux intentions désobligeantes. Mais qui se cache sous ce pseudo pour défendre une telle position? Un polonais? Slave? Hongrois? Cette dernière origine serait un clin d'œil aux plateaux de Pannonie qui furent l'observatoire stratégique des Mongols en Hongrie; donc à l'aune de sa démarche du jour, on peut deviner une affinité turque ou arabe, sinon un converti à la soumission.

Observatus geopoliticus 27/06/2016 00:49

Voyons voir... Est-ce à moi que vous donnez ce dernier conseil ou aux reporters-journalistes ?