Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Bagdad place les Etats-Unis dans une position intenable

12 Décembre 2015 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient, #Etats-Unis

Bagdad place les Etats-Unis dans une position intenable

Chose promise, chose due. L'Irak est allé au bout de ses menaces et le Premier ministre, Haider al-Abadi, a chargé hier son ministre des Affaires étrangères de saisir le Conseil de sécurité de l'ONU pour exiger le retrait des troupes turques. La requête a été déposée aujourd'hui même, provoquant déjà les premiers gémissements sultanesques ("La saisie du Conseil de sécurité n'est pas honnête", dixit l'homme qui commerce avec Daech et abat des avions russes sans sommation).

A vrai dire, même si Bagdad avait voulu calmer le jeu, la pression était trop forte, tant de la rue que de la plus haute autorité morale en Irak, l'ayatollah al-Sistani, d'habitude détaché des choses de ce monde...

La date de la réunion du Conseil de sécurité n'est pas encore fixée mais je n'aimerais pas être à la place des dirigeants états-uniens. Que les Américains opposent leur véto, ils perdent définitivement l'Irak. Qu'ils votent pour ou s'abstiennent, ils lâchent la Turquie, décrédibilisent l'OTAN et envoient un signal très négatif à tous leurs alliés.

Décidément, les folies du sultan risquent de coûter très cher à Washington. Tout irait si bien si Ben Erdogan reculait au dernier moment et rappelait ses troupes. Mais ce n'est pas son genre...

Partager cet article

Commenter cet article

Pierre Bourdon 16/12/2015 10:16

Le F16 turc attendait depuis un bon moment le passage du Su24, il avait décollé une heure plutôt que l'avion russe, soit à 8:40. Ceci a été clairement démontré par Valentin Valicescu dans un article récent. Un attentat on ne peu plus délibéré. Erdo'gollum' vous êtes dans la m....

Observatus geopoliticus 16/12/2015 21:05

Ce qui explique que 7 petites secondes (si tant test que le Sukhoi est vraiment entré dans l'espace aérien turc) ont suffi aux F16 pour le descendre.

Bruno 13/12/2015 19:01

Je ne sais plus si vous l'avez signalé mais les Irakiens ont protesté contre l'envoi de troupes spéciales irakiennes supplémentaires. Lentement mais surement, les US perdent leur dernier allié chiite

Observatus geopoliticus 14/12/2015 21:34

Je pense que vous voulez dire l'envoi de troupes spéciales américaines. Oui, 12 ans après l'avoir "libéré", Washington est en train de perdre l'Irak...

EM 13/12/2015 18:03

Le développement final de la partie en cours se joue probablement là: http://www.telegraph.co.uk/finance/economics/12046185/russia-opec-saudi-arabia-bluff-40-oil-price.html. Est-ce que le bloc russe ET le bloc US vont pouvoir garder le calme chez eux si les revenus des hydrocarbures continuent à s'effondrer. On sait qu'une partie de l'explication de l'explosion en Syrie, c'est justement la chute de ce secteur là de l'économie du pays. On sait également quel rôle a joué la chute des prix du pétrole dans l'effondrement de l'URSS.

Observatus geopoliticus 16/12/2015 21:08

Sur la question pétrolière, il semble difficile maintenant de placer la maison des Seoud dans le camp US étant donné que la politique suicidaire de chute des cours est autant dirigée contre le schiste américain que contre la Russie. Gigantesque partie de poker menteur...
Bien à vous

EM 16/12/2015 14:38

Observatus: tout à fait, j'incluais les Saoud dans le bloc US (mais peut être pas de façon pertinente, en effet).

Observatus geopoliticus 14/12/2015 21:40

L'Arabie saoudite et ses alliés/vassaux du Golfe semblent avoir déclaré la guerre pétrolière ET à la Russie ET aux Etats-Unis. Mais la surprise est de constater que les deux Grands font le dos rond avec bonne grâce tandis que Riyad souffre...

Observatus geopoliticus 14/12/2015 21:33

Je rajouterais un facteur à votre interrogation : est-ce que l'Arabie saoudite pourra tenir ce rythme (voir "le gambit perdu des Saoudiens")
Bien à vous

Eszwal 14/12/2015 18:01

C'est exactement la question que je me posais : comment interpréter l'effondrement toujours plus grand du baril ? Quand on sait que l'Iran joue un rôle important maintenant et que c'est un allié de la Russie... J'ai l'impression que c'est un gigantesque jeu de poker menteur entre les occidentaux et les russes. On coupe les vivres et on verra qui tient le plus longtemps...

Pierre Bourdon 12/12/2015 20:08

Obama doit commencer à sentir un serrement entre les jambes.

Observatus geopoliticus 13/12/2015 15:04

Ca en a tout l'air, oui...