Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Game over, sultan

30 Mars 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

Sans surprise, la Turquie a annoncé la fin de son opération Bouclier de l'Euphrate en Syrie :

Istanbul - La Turquie a annoncé mercredi la fin de son opération militaire dans le nord de la Syrie, sans préciser si elle allait en retirer ses troupes.

Le conseil de sécurité national dirigé par le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé que l'offensive de six mois avait été "couronnée de succès", mais le Premier ministre Binali Yildirim, tout en confirmant la fin de l'opération, n'a pas exclu d'autres campagnes en Syrie.

La Turquie a lancé en août dernier une opération baptisée "Bouclier de l'Euphrate" visant le groupe jihadiste Etat islamique (EI) mais également les FDS, dominées par les Kurdes, qu'Ankara considère comme des "terroristes".

Dans le cadre de cette opération, les rebelles syriens appuyés par la Turquie ont repris aux jihadistes plusieurs villes dont Jarabulus, Al-Rai, Dabiq et enfin Al-Bab, où l'armée turque a subi de lourdes pertes.

Quelques formules pour sauver la face fleurissent ça et là mais, en réalité, cette opération fut un bide. Six mois pour mettre difficilement la main sur quelques arpents de sable au prix de pertes relativement lourdes. Certes, cela a empêché la jonction des cantons kurdes mais ces derniers n'en bordent pas moins la Turquie sur des centaines de kilomètres : parfaite base arrière pour le PKK.

Depuis le grand rapprochement américano-russo-syro-kurde sur le dos d'Erdogan, les options d'Ankara s'étaient réduites à peau de chagrin. Le sultan n'a fait qu'entériner ce que nous avons montré à plusieurs reprises : l'aventure néo-ottomane en Syrie est terminée. La goutte qui a sans doute fait déborder le vase a été l'établissement d'une base russe dans le canton kurde d'Afrin comme nous l'avions rapporté il y a une dizaine de jours.

Un pertinent article d'Al Monitor revient sur cette affaire et interroge divers officiels kurdes. Il en ressort plusieurs points très intéressants :

- D'après un commandant YPG, Ankara devait, au terme d'un accord turco-russe, rendre Al Bab à l'armée syrienne mais ne l'a pas fait, d'où le coup de semonce russe matérialisé par l'implantation de la base protégeant les Kurdes d'Afrin.

- Les Américains n'ont rien trouvé à redire à l'alliance russo-kurde.

- Les Kurdes sont plus que disposés à participer à une offensive générale contre l'Idlibistan ("les gangs d'Idlib"). Leur ennemi n'est pas seulement Al Qaeda mais aussi Ahrar al-Cham. Ils l'ont même proposé dans le passé à Moscou qui a botté en touche, le temps de voir si Ankara pourrait convaincre le groupe de participer aux pourparlers d'Astana.

- Les YPG ont fermement rejeté une proposition américaine d'inclure les peshmergas de Barzani ("traître à la solde des Turcs") aux opérations contre Raqqa. [Aucune surprise : il n'y a jamais eu d'amour débordant entre les Kurdes syriens et le président de la Région autonome du Kurdistan irakien].

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jef 02/04/2017 23:50

Lu sur Press Tv: "Les FDS: "Nous allons chasser la Turquie d’al-Bab"..."

La carte kurde semble la plus difficile à maîtriser... Laissons le côté déclaration/annonce (si proche du referendum du 16 avril!)... Il me semble que les Kurdes (pluriel de rigueur) viendront tôt ou tard à la table des négociations, malgré le veto turc, en position de marchander une (laquelle?) reconnaissance de leur autonomie. Et dans ce cas de figure, je crois la diplomatie russe à même de faire la levée des cartes...au grand dam de l'Oncle Sam! Pour la première raison qu'elle soutient cette participation depuis le début. Pour la deuxième, qu'elle est le truchement obligé de toute relation avec El Assad. Pour la troisième, qu'elle est la seule constante et fiable. Pour la quatrième, qu'elle est la seule alternative à celle des USA. Pour la cinquième - mais là, je commence à vraiment flotter!, - que les Kurdes ne sont pas des chauds partisans du démantèlement de la Syrie. Pour la sixième, que va se poser en cas de Kurdistan autonome la question de l'exploitation et de l’acheminement des gaz et pétroles locaux ... Le trafic avec la Turquie même en Kurdistan irakien peut-il durer? Je m' arrête avant de sombrer... Mais j'avais une septième raison...!

jef 30/03/2017 23:27

@ OG

Belle illustration de votre article que ce dessin qui salue " l énorme Bêtise, la Bêtise au front de taureau" d' Erdogan!

Pendule de Newton 30/03/2017 22:48

Ehh wiii!!! O.G est un druide, comme le dit mon fils suffit juste de lire les faits et de tirer les pobabilités de réalisations selon l'état d'esprit et les cartes en main de chacun (ahahha il aime minimiser les choses).
La visite de Tillerson à Ankara, ce jour, avec sa petite phrase sur l'avenir d'Assad dépendant du peuple syrien a dù piquer le coeur de RTE (le pauvre mais le pétrole de daesh va lui servir de mouchoir).
Ankara passe au pilori courtois à l'avalement de couleuvre, le diner turc va aller en indigestion.
Bien à vous

Kevin 31/03/2017 10:21

@Pendule de Newton: Le pétrole de Daesh commence à se se raréfier non? Erdogan va bientot devoir changer de fournisseur et se fournir chez Al Quaeda...
PS: Quel age a votre fils pour avoir des reflexions aussi matures et aussi désenchantées?
@Jef: Panoramix est un dealer comme les autres: il ne touche pas à sa propre came, c'est mauvais pour le business ;-)

jef 30/03/2017 23:14

Un point qui retient l'attention: c'est le Conseil de sécurité national qui annonce "ce succès". Un autre: c'est le Premier Ministre qui prévient que la Turquie pourrait remettre le couvert éventuellement. L'Euphrate de la Pensée est sur le coup d'une discrétion de violette. Ses prochaines déclarations vaudront sans doute leur poids en sel...

@ Pendule de Newton. Vous pensez sans doute eu égard aux vastes horizons que ce blog nous fait embrasser au druide Panoramix... Vous remarquerez au passage que s'il abreuve de potion magique les guerriers du valeureux petit village qui résiste encore et toujours à l'oppresseur, Panoramix n'y trempe jamais que les lèvres... pour déclarer: c'est prêt!

Pendule de Newton 30/03/2017 22:48

Ehh wiii!!! O.G est un druide, comme le dit mon fils suffit juste de lire les faits et de tirer les pobabilités de réalisations selon l'état d'esprit et les cartes en main de chacun (ahahha il aime minimiser les choses).
La visite de Tillerson à Ankara, ce jour, avec sa petite phrase sur l'avenir d'Assad dépendant du peuple syrien a dù piquer le coeur de RTE (le pauvre mais le pétrole de daesh va lui servir de mouchoir).
Ankara passe au pilori courtois à l'avalement de couleuvre, le diner turc va aller en indigestion.
Bien à vous

Hamilcar Barca 30/03/2017 13:33

Bonjour à tous

Le blog d'Observatus Geopoliticus m'a ouvert les yeux sur l'oeuvre de Recep Tayyip Erdoğan.
Que jusque là je voyais de loin comme un islamiste pas vraiment modéré, flanqué d'une mémère voilée et sanglée en permanence dans un trench-coat type "Somme 1916", même par +40°C à l'ombre. Et que les euronouilles voulaient malgré tout faire rentrer dans l'Europe.

Si l'on s'en réfère à ce que nous rapporte OG au fil de ses blogs, le Sultan RTE a porté au plus haut niveau l'art de faire ce qui ne convient pas, au moment inopportun.

Au concours de belote du Café du Quadrant, on appelle cela: "jouer à l'envers", et ça ne dure pas très longtemps.
Mais en politique? :-)

Bien cordialement

Madudu 30/03/2017 19:10

Il a pris en espérant que son coéquipier ait Valet-9-As, il ne pouvait pas faire tomber les atouts. Comment donc aurait-il joué "à l'endroit" ? ^^

Avec des plans foireux au départ même à l'endroit ça passe rarement.

Yom 30/03/2017 09:31

La prise de Dabiq doit au moins avoir une valeur symbolique, je pense.

Je me suis laissé dire que cette bourgade jouait un rôle central dans les prophéties apocalyptiques qui ont incité une partie des barbus en noir de l’EI à aller gagner leur ticket pour leur supposé paradie. Si je ne m’abuse, un magazine de propagande djihadiste porte le nom de cette ville.

Alaric 30/03/2017 11:28

Tout à fait, et lors de la prise (sans combat ) de cette ville par les Turcs , l'EI avait publié un communiqué surréaliste annonçant que l'invasion turque n'était pas la bataille finale (sorte de Ragnarök arabe) tant attendue .

Rouget 30/03/2017 07:07

C'est bizarre j'ai toujours eu l'image des Turcs ayant une bonne armée sans qu'elle soit vérifiée par des connaissances historiques précises. Décidément les héritiers de la Sublime Porte sorte par la petite !

Alaric 31/03/2017 17:28

De qui parlez vous François quand vous dites "sans soutien aérien, sans chars " ? l'ASL turquisée disposait bien d'un soutien aérien massif (Al bab est un tas de ruines ) et de nombreux chars (qui ont cependant souffert des tirs de TOW daéchiques )

Francois 31/03/2017 11:46

Je pense qu'ils ont une bonne armée, mais bon aller déloger le barbu sur son terrain, bien protégé, sans soutien aérien, avaient-ils des chars ? je ne pense pas, sacré défi. Je pense que tout le monde a été surprise par la résistance des barbus. Ca n'en rend pas la féssée moins douloureuse ;-)

fb67 30/03/2017 00:10

Cher OG,

Avec vous, plus de suspens, c'était annoncé depuis au moins 6 mois!

Bon, çà fait du bien quand même, et le jour du brexit...

Merci encore, on est bien chez vous

fb67 30/03/2017 20:52

Et dernier rebondissement: Assad ne doit plus partir, sauf si viré par les Syriens: déclaration du T.Rex, et dit depuis la Turquie (info de france q non vérifiée).

Le problème des rebondissements, c'est que vous n'avez plus le temps de nous fournir ces articles de fond dont vous avez le secret (par exemple sur la Turquie justement)

Observatus geopoliticus 30/03/2017 00:16

Merci cher Fb et désolé pour le suspense ha ha... Bon, il faut se dire que même si on en connaît la fin, les rebondissements nous réservent de belles surprises ^^