Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Le genre d'info que vous ne lirez jamais dans la presse...

15 Janvier 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

Rappelez-vous, chers lecteurs, la chute d'Alep n'était qu'horreur et infamie : "crimes de guerre", "crimes contre l'univers"... L'ONU - en fait Samantha Power, qui se prenait sans doute à elle seule pour la communauté internationale toute entière - évoquait avec des trémolos dans la voix "l'humanité effondrée". Les civils apeurés se terraient devant la soldatesque assadienne qui massacrait enfants, vieillards et chatons. Derrière l'Attila de Damas, l'herbe ne repousserait pas...

Les chiffres officiels commencent toutefois à sortir. Donnons la parole au représentant du Secrétaire général des Nations Unies, peu suspect de russophilie primaire :

From Syria, the UN, directly or through partners, has provided life-saving assistance to the nearly 150,000 people from eastern Aleppo in Syria who have been displaced from or have returned to the area. More than 36,000 of them were evacuated to the western countryside of Aleppo and Idlib governorate and more than 111,000 people to different areas in Aleppo city, including more than 50,000 in formerly besieged neighbourhoods.  The UN and our national and international humanitarian partners continue efforts to scale up our response in Aleppo to do all we can to ensure that the people of Aleppo receive the aid they need.

Pardon ? On se frotte les yeux... Sur les près de 150 000 habitants de la poche d'Alep-est, seuls 36 000, en comptant les insurgés, ont choisi l'évacuation vers la zone rebelle (Idlib) tandis que 111 000 ont préféré rejoindre les zones gouvernementales !

Traduction : 75% des civils étaient en réalité pris en otage par les barbus modérément modérés, qui n'étaient suivis que par un petit quart de la population de la poche rebelle. On comprend que la journaloperie institutionnelle préfère passer l'info sous silence...

Partager cet article

Repost 2
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chris 18/01/2017 16:28

Des nouvelles de Deir Ezzor :
http://www.lapresse.ca/international/dossiers/le-groupe-etat-islamique/201701/18/01-5060632-syrie-violents-combats-a-deir-ezzor-lei-brule-pneus-et-petrole.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_5060671_article_POS1
Au moins 10 combattants gouvernementaux capturés durant les combats. «L'EI les a exécutés la nuit dernière en les écrasant avec des chars» rapporte un témoin.
Ces gens sont des psychopathes.

Loic 17/01/2017 10:42

Bonjour,

Actuellement des dizaines de milliers de civils sont assiégés par Daesh dans la ville de Deir-ez-Zor, les djihadistes ont coupé la route entre la ville et l'aéroport de quoi renforcer les préoccupations humanitaires. Pourtant j'ai l'impression qu'on ne va pas beaucoup en parler dans la presse non plus. Leur tort par rapport aux est-alépins c'est d'être dans une zone contrôlée par le boucher Assad.

la grive 19/01/2017 19:34

>Alaric et Loic : Je me dis que Deir ez-Zor ferait une belle capitale d'un protectorat salafiste. Une situation idéale pour couper la continuité du croissant chiite et son accès à la Méditerranée. En plus il y a du pétrole.
Un scénario : la ville tombe au mains des jihadistes avec massacres et horreurs qui s'ensuivent suivi d'un intérêt soudain pour la population aux mains des brutes. Angoisse et veille à la bougie dans nos médias qui découvrent que la ville est habitée. Arrive la cavalerie jaune du nord prenant de vitesse les rouges qui se prennent les pieds dans le tapis à Palmyre.

Alaric 19/01/2017 12:23

Cela ajoute de l'eau au moulin de ceux qui pensent (je n'en fait pas partie) que l'ei est chapeauté par les USA : l'ei reculerait là où on veut qu'il recule (contre les forces spéciales et bombardements de l'empire du Bien ) et avancerait là où on veut qu'il avance (contre le mangeur d'enfants Assad) ...

quoiqu'il en soit, l'EI s'est également fait connaitre pour ses opérations excessivement ambitieuses qui tournent parfois au désastre , et à un acharnement qui pousse les djihadistes à envoyer vague d'assaut après vague en pure perte

Loic 19/01/2017 10:43

Oui je me posais la même question, la bataille de Deir-Ez-Zor n'a pas grand chose de stratégique au moment où ils sont attaqués de partout sachant qu'ils ne prendront pas la ville en quelques jours de toute façon

Alaric 19/01/2017 04:12

On peut s'interroger sur les raisons pour lesquelles l'EI sous pression à Al Bab, Raqqua et Mossoul alloue autant de moyens à la guerre contre des positions stratégiquement ineptes de l'armée syrienne (deir ezzor , palmyre )

Charles Michael 17/01/2017 21:26

@Loic,

Oui, on a une situation extrémement inquiétante à Deir-El-Zor avec près de 100.000 habtants assiéggée depuis 2015. On ne sait combien d'assaut d'ISIS les SAA ont repoussé.
En Septembre la situation militaires'est fortement dégradée quand Isis a réussit à prendre le controle de montagne surplombant l'aéroport; ceci rendant la seule voie de ravitaillement et arrivée de renforts très expopsée.

Beaucoup ici se souviennent que cette conquète des hauteurs offrant des tirs directs a été rendu mossible par les bombardements US-Australien et autre de la coalition. Pas les Français.
bilan 70 morts, 100 blessés, artillerie et matériel détruit.
Une erreur dirent-ils ;mais depuis Danois (et Belges me semble), se sont retirés de la coation.

Situation quasiment desespéréen malgrè gros soutien aérien.

jef 17/01/2017 01:22

Cette dernière présentation de votre blog devrait rallier tous les suffrages.Félicitations!

fb67 17/01/2017 20:41

Pareil et merci pour les montagnes

Hamilcar Barca 17/01/2017 13:39

@jef

+ 1

Canut 17/01/2017 13:02

Je confirme, j'aime beaucoup cette dernière version.

Roma 16/01/2017 20:14

Pourriez-vous expliquer par quels mécanismes, selon vous, la "journaloperie" se fait dicter les positions que dénonce ce blog ? Est-ce un réflexe de corps (le fait de venir d'écoles de journalisme qui formatteraient) ? Des consignes venant de l'état / des capitaines d'industries propriétaires de journaux ? Une censure d'état ? Un traitement baclé de l'info ? Pourquoi aussi peu de voies dissidentes de la journaloperie par rapport aux positions de ce blog ?

Observatus geopoliticus 20/01/2017 11:18

Oui, vous faites bien de le signaler, cher fb. On n'est pas étonné du silence absolu de la médiatitude...

Hamilcar Barca 18/01/2017 08:54

@Chris

Bonjour Chris
"Ajoutez à cela, l'annonce faite en 2015, toujours au niveau européen, "d'harmoniser les contenus médiatiques"
Je ne suis pas vraiment un fan de l'UE, mais je n'ai rien trouvé de tel dans ce document sur les orientations de la politique des media
http://www.europarl.europa.eu/ftu/pdf/fr/FTU_5.13.2.pdf
Et je n'ai rien trouvé sur un possible "MinVer"
Vous pourriez SVP donner des liens vers des documents UE?
Merci beaucoup
Bien cordialement

fb67 17/01/2017 22:58

Udo Ulfkotte est décédé vendredi dernier, lui savait comment travaille la CIA avec les journalistes
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/udo-ulfkotte-n-est-plus-la-mort-188649

Tahitoa 17/01/2017 21:01

Il ne faut pas sortir de St-Cyr pour comprendre que les médias officiels ne servent que les intérêts des états, REVEILLE!!!!

Chris 17/01/2017 20:06

Il me semble qu'un certain Udo Ulfkotte, l’ancien rédacteur en chef de la Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui avait révélé en 2014 avoir travaillé pour la CIA comme « agent non officiel sous couverture », comme la plupart de ses collègues européens d'ailleurs, donne une réponse à votre questionnement sur la désinformation des MSM.
https://www.youtube.com/watch?v=1_KHv6-YD7U
Ajoutez à cela, l'annonce faite en 2015, toujours au niveau européen, "d'harmoniser les contenus médiatiques", la résolution européenne en décembre 2016 désireuse de créer un Miniver... et le tour est joué.
Depuis la guerre du Vietnam, les puissances attaquantes (en réalité toujours la même !), évitent de laisser trainer les journalistes sur le terrain et diffusent leurs propres bulletins, évidemment dans le sens de leur politique.
Je ne sais plus quel humoriste s'en moquait, disant : "les politiciens racontent des craques aux journaux, puis croient ce qu'ils lisent dans le journal"...

Observatus geopoliticus 16/01/2017 20:47

@ Roma
Par négligence, non, ou seulement comme explication secondaire. Il y a plus de 300 articles sur ce blog qui l'expliquent... Bonne lecture !

Roma 16/01/2017 20:17

Et question subsidiaire : pensez vous qu'il y'a réellement une volonté de cacher certaines informations, ou est-ce par négligence / traitement baclé ?

Euclide 16/01/2017 18:11

Dans la série quelle précaution a prendre avec l'arrivée du froid.

La Tribune avec Romaric Godin " Donald Trump : un défi colossal pour l'Allemagne et l'Europe " !
Selon le journal conservateur Die Welt " Donald Trump laisse entendre que nous devons économiquement et militairement sortir de l'hôtel confortable des Etats Unis ".
Est-ce un dégel d'une certaine presse ?

Charles Michael 16/01/2017 04:02

Les Mediasaurus vont-ils survivre à la comëte Fakenious ?

Les chiffres sur les habitants d'AlepEst ont été l'objet d'estimations opposées: 300.000 au max,; consensus à 275.000 dans le clan UN forces du Bien, de 150.000 à 40.000 chez les impies
La libération d'Alep aurais du apporter un peu d'ajustage.
le chiffe des modérés 10.000+ familles évacués de 27.000, total 37.000 accepté par tous contredit les estimations Onusiennes allant de 900 environ Misruta à .3/4.000 pour les MSM. Les bourreaux de Bachar et l'Ogre parlant de 10.000.
Mais la bataille de communication portait principalement sur les civils.

La Croix Rouge internationale a donné le chiffre de 88.000 pour la population totale d'Alep-Est (cité dans MoonOfAlabama), donc 52.000 civils se réfugiant en Bachar-territoires.

Le chiffre Onusien très supérieur 150.000 dont 110.000+ vrais civils contredirait donc le chiffre CRI.
Ces contradictions poursuivent l'opération confusion et sont le reflet des deux axes de propagande MSM: l'un celui du bombardement-massacre-massif de civils, l'autre minimiser le pourcentage de civils votant avec leurs pieds et bagages pour Bachar AlAssad.

Hamilcar Barca 16/01/2017 12:58

@Yom
Cher Yom,

Je ne peux juger sur le fond l'émission de A. Ardoin car celui ci est, AMHA, "un meneur de jeu" déplorable qui trop souvent laisse s'installer une épouvantable cacophonie. Après qq essais je me suis vu contraint de zapper cette émission.
Quand à "C du vent", 1) le panel d'invités est effectivement systématiquement composé de "spécialistes" aux ordres de la Bonne Pensée 2) C Roux est infernale, frétillant de la prunelle et coupant sans arrêt son interlocuteur.
J'ai plié de C dans l'air à l'époque où il y avait encore Calvi, suite à la prestation de "spécialistes de la Russie", venues dég...er leur haine de Poutine et nous expliquant que leur source d'info étaient les réseaux sociaux russes !!! Un poème ...
Rien à ajouter, j'ai pris mes cliques et mes claques et n'y ait plus remis les pieds.
Bien cordialement

Yom 16/01/2017 11:57

Je n’ai vu qu’une fois la nouvelle émission d’Yves Calvi et j’ai en effet pu constater la présence sur le plateau d’invités comme Caroline Galactéros, dont notre hôte nous a vanté à plusieurs reprises les prises de position. Il est heureux que son carnet d’adresse ne se limite plus aux habitués de sa précédente emission sur France 5.

Cela fait un moment déjà, et pas seulement depuis le départ de Calvi, que « C dans l’air » aurait du être rebaptisée « C du vent ». Quand on prétend animer une émission de débat, encore faut-il prendre soin d’inviter des intervenants qui ne sont pas tous sur la même ligne (à peu de choses près). Personnellement, j’ai décroché quand j’ai vu le traitement qui était fait de la crise de la dette grecque. C’était radio ordo-libéral sans personne pour trop frontalement contredire un Philippe Dessertine ou un Marc Fiorentino.

Yves Calvi le seul ? Je signale tout de même sur la chaîne parlementaire (LCP) la quotidienne « Ca vous regarde » présentée par Arnaud Ardoin ; il est vrai de bien moindre audience. Le débats y voient généralement véritablement s’affronter deux bords. Récemment il était question d’Alep avec d’un côté Nicolas Dhuicq (député LR qui s’est récemment rendu sur place avec Jean Lasalle et Thierry Mariani) et Régis Le Sommier, reporter à Paris Match également régulièrement présent sur le terrain et dont j’avais déjà pointé les prises de position en dissonance avec le discours convenu dans un précédent commentaire ; et de l’autre côté le député Jean Glavani, présent pour regretter la présence de députés français en Syrie (sans non plus la fustiger de façon outrancière) et un journaleux de l’imMonde dont j’ai oublié le nom.

Il y a d’ailleurs eu certaines passes d’armes entre ce dernier et Régis Le Sommier sur ce qu’était le journalisme et la notion de présence sur le terrain, celui du Monde n’ayant jamais vu un grain de sable Syrien autrement qu’en photo ou en vidéo. Intervention mémorable mais malheureusement pas tout à fait aboutie dans une certaine cacophonie sur le plateau quand Le Sommier a du répondre à son « confrère » sur l’argument selon lequel sa présence principalement dans les zones gouvernementales introduiraient un biais dans ce qu’il en rapporte :

- On y est toujours plus près de l’information que quand on reste dans un bureau à Paris.

- On sait très bien pourquoi il n’y a pas de journalistes pour assurer la couverture des évènements aux côtés des gentils rebelles. Ceux-ci se feraient au mieux enlever pour rançon, au pire égorger.

Hamilcar Barca 16/01/2017 08:53

@Charles Michael
"Les Mediasaurus vont-ils survivre à la comëte Fakenious ?"
Bonjour Charles
C'est effectivement la question que l'on peut se poser, tellement ils ont pris leur lectorat pour des imbéciles. Ou bien étalé une ignorance crasse de l'Histoire, et notamment celle du sujet traité.
Quand dans un article du Figaro online (effacé depuis :-D) l'auteur parlait d"une semaine de bombardements inouïs" faisant d'après la référence obligée, cet OSDH qui fait rigoler la planète entière, "32 morts civils", n'importe quel lecteur qui a fait des études secondaires ne peut que se frotter les yeux. Stalingrad, Hambourg, voire Hanoï, inconnus ou passés sous silence!

Ce qui m'a frappé côté media audiovisuels a été le "retounement de veste " de Y. Calvi dans son talk-show quotidien "24 h en questions" sur LCI. Où l'on a vu arriver des intervenants, sur la Syrie et Trump, qui non seulement ne récitaient pas la Bonne Parole, mais secouaient sauvagement le cocotier!
Le dernier en date a été la semaine dernière un ancien directeur du renseignement à la DGSE (j'ai oublié son nom) qui a décortiqué le fake sur les "ébats" de Trump.
Précédé auparavant par cet interview au vitriol d'Eric Dénécé
http://tinyurl.com/gsf4jjz
Quand on passe ensuite sur France 24, il y a de quoi pleurer.
Pour le moment et dans les MSM, LCI et Calvi sont les seuls. Et quand il officie le matin sur RTL, on est dans la bienpensance la plus stricte.
Mais c'est une brèche dans le mur de la désinformation dispatchée par les MSM.
Va-t-elle s'agrandir, ou bien l'establishment va-t-il colmater tout cela à toute vitesse?

@jef
Bonjour jef
Les acteurs de la presse écrite française se sont effectivement réorientés depuis un moment sur la diffusion online.
Mais comme ils ne sont pas au mieux de leur forme, malgré les subventions grassement distribuées par le contribuable, ils sont majoritairement payants.
Ce qui fait que tous les libtars viennent dégoiser leur catéchisme dans les fils du Figaro, qui reste le moins pire (!) de tous ces torchons. Ca ne manque pas de sel, de voir ces colla-bobos accros à un media qui se revendique de droite.
:-D
A l'étranger, les grands media anglophones que je visite (Washington Post, Los Angeles Times, The Telegraph, The Independent, etc...) ont une bonne partie de leurs papiers en libre accès.
Ce qui fait que les critiques et les controverses dans les fils peuvent être assez saignantes, surtout chez les Britanniques (la campagne du Brexit a été un grand moment! :-D)
Au total, la situation correspond exactement à ce que vous suggérez. L'ex-presse papier qui a été obligée de passer au numérique se retrouve devant une alternative insoluble:
- ou elle verrouille l'accès via des abonnements, et ne gagne rien en lectorat;
- ou elle permet un accès gratuit à une part +/- grande de son contenu, et alors "pan sur le bec", comme aurait dit notre volatile national. Et son activité de désinformation en prend un vieux coup.

Exemple tout à fait personnel: j'ai découvert ce blog grâce à un post dans un fil du Figaro, qui donnait le lien sur le site des "Chroniques".
Si ce "généreux donateur" se reconnaît, qu'il lève le doigt pour être publiquement remercié! :-)

Bien cordialement à tous les deux.

jef 16/01/2017 00:24

PS. La presse mainstream pense que sa planche de salut est dans une édition numérique. Elle ne se rend pas compte que sur Internet, elle est à égalité de moyens et donc perdante face à celle que seule internet pouvait faire exister!

jef 16/01/2017 00:19

La presse mainstream est purement et simplement condamnée à disparaître. Sans fleurs ni couronnes. La preuve en est qu'elle ne se maintient que par coup d'injections. Ce que savent les faiseurs d'opinions. Ne croyons qu'ils se limiteront à des lois liberticides. Ils multiplieront les attaques de l'intérieur, susciteront leurres et arnaques, corrompront les uns et les autres.

Jimoni 15/01/2017 20:28

Bien que je suis tout à fait d'accord sur le fait que les médias ne nous transmettent que leur partie de vérité, je ne suis pas complètement d'accord avec votre conclusion. Il faut rappeler que les zones rebelles sont bien moins sécurisées que les zones tenues par le régime et que dès lors il est normal qu'après avoir perdu leurs maisons, donc après avoir perdu leur attache à Alep-Est, les habitants préfèrent aller dans les zones de Bachar.

Alaric 16/01/2017 02:46

en effet l' Idlibistan est un mouroir, de l'aveu même de source rebelles (https://justpaste.it/Interview_Ahraar) les cadavres jonchent les rues suite aux interminables règlements de compte , sans parler des frappes russes et mêmes américaines (ils en savaient trop ...) . Il y aurait également des cellules dormantes de l'EI .

un photographe sud africain pro rebelle (!) enlevé hier : http://www.aljazeera.com/news/2017/01/south-african-photojournalist-shiraaz-mohamed-kidnapped-170115113044710.html

Stakan 15/01/2017 20:47

Précisément. Ils ont préféré des zones où ils se sentaient davantage en sécurité.