Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Un Maidan se prépare-t-il en Pologne ?

29 Janvier 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Ukraine, #Etats-Unis, #Europe, #Russie, #Gaz

Un Maidan se prépare-t-il en Pologne ?

Nous avions montré à plusieurs reprises (notamment ici) que le Maidan n'était en réalité rien d'autre qu'un coup d'Etat fomenté par les Américains pour détacher l'Ukraine de la sphère russe et la faire adhérer à l'OTAN. Ce qui entraîna bien évidemment une réaction russe, sur deux axes : annexer la Crimée, verrou de la Mer noire et hôte de l'une des trois grandes bases navales russes ; créer un conflit gelé dans le Donbass afin de torpiller l'adhésion ukrainienne à l'organisation atlantique.

Désormais, l'ours réagit et réagira à chaque tentative de déstabilisation fomentée à Washington, en tout cas dans son étranger proche qu'il considère comme vital...

La nouveauté est que, d'arme offensive à l'assaut de l'Eurasie, la "révolution colorée" se transforme de plus en plus en moyen coercitif défensif pour faire rentrer dans le rang des pays théoriquement alliés mais qui ont de dangereuses tendances à l'émancipation. Cela en dit long sur le reflux US. Il y a une décennie, les "révolution de couleur" visaient à encercler la Russie - Ukraine, Géorgie, Khirgizstan etc. Depuis deux ans, elles sont beaucoup moins ambitieuses et ont surtout pour objectif de colmater les brèches d'un système qui prend l'eau : Macédoine (pour empêcher le passage de l'extension du Turk Stream), Hongrie (pour tenter de mettre au pas l'électron libre Orban, peu soumis à l'UE et susceptible de se rapprocher de Poutine).

Le dernier exemple en date pourrait bien être la Pologne du PiS, parti conservateur démocratiquement élu et peu en odeur de sainteté à Washington, donc à Bruxelles. C'est notamment ce que pense un journaliste d'investigation polonais réputé, Witold Gadowski. Le parallèle avec le Maidan ukrainien est en effet troublant.

Diabolisation du gouvernement dans le caniveau les médias occidentaux, protestations de rue (pour l'instant assez légères), grandes sorties d'hommes de paille du système sur la "dictature" qui s'installerait en Pologne (la palme de la crétinerie revenant à l'ancien Premier ministre belge qualifiant le PiS de "nazis"). Quand tous ces gens (dont l'inévitable Soros) se mettent à prendre des grands airs, il y a du coup d'Etat dans l'air...

Et exactement comme Porochenko était sorti de nulle part - ou plus exactement des cartons de la CIA - un illustre inconnu (Ryszard Petru) apparaît en Pologne, qui dispose soudain de fonds très importants et a le soutien total des médias. Tiens tiens...

Partager cet article

Commenter cet article

Christian Apollonia 29/07/2016 17:32

ah ce Ryszard Petru,
pantin de Bruxelles formé par Balcerowicz,
il faudra que je sorte un article sur le niveau
réel de celui que l’UE veut nommer en Pologne à la place du président élu !

sa dernière en date "
toute cette élection présidentielle américaine a pour but sert qu'à détourner
l'attention de Bruxelles de ce qui se passe en Pologne"...

ça voudrait des sanctions contre son pays...on se régale !

key 30/01/2016 19:17

c'est moi qui vous remercie chaleureusement pour votre blog si intéressant et éclairant,
un regard lucide et honnete ,ca change et ca réchauffe un peu mon ame dans cet océan de propagande.

Observatus geopoliticus 30/01/2016 19:21

Merci pour vos chaleureux encouragements, cher/chère ami(e), c'est un plaisir d'avoir des lecteurs aussi pertinents.

key 30/01/2016 16:59

Je peine à croire à un Maidan en Pologne , ce pays étant un allié stratégique et très important pour les USA dans leur guerre contre la Russie ce serait prendre un risque énorme de non pas déstabiliser mais Maidaniser la Pologne.
J'imagine plutot la Pologne protéger d'un Maidan de par leur grande attente avec les USA mais il est
étonnant de voir toute cette propagande anti Pologne depuis quelques semaines dans les medias occidentaux , à voir d'ou ca vient et jusqu'ou ca va aller dans la diabolisation.
De plus le pays est de par mon expérience de manière générale très homogène et conservateur et pas du tout polarisé si on compare à la France alors ce serait très compliqué de Maidaniser tout ca .
Par contre ils sont profondément anti russes et beaucoup de gens sensés et intelligents pensent vraiment que peut etre la Russie va les envahir !

Observatus geopoliticus 30/01/2016 18:35

Merci pour votre commentaire, Key. J'y réponds dans un nouvel article.

François Carmignola 30/01/2016 11:02

Il y a une chose qui parait étrange: les polonais conservateurs au pouvoir seraient donc des admirateurs et soutiens inconditionnels de l'invasion soviétique (russe) à venir pour que les américains veulent les renverser ?

Observatus geopoliticus 30/01/2016 15:47

Orban serait donc un admirateur et soutien inconditionnel de l'invasion soviétique ? La Macédoine serait donc une admiratrice inconditionnelle etc etc...
Si vous ne lisez que ce que vous voulez bien lire, vous n'en êtes pas à votre dernier contresens, l'ami.

Furax 30/01/2016 09:37

A la mon avis, il n'y a pas de Maïdan possible en Pologne.

Pour qu'il y ait un Maïdan, il faut un pays fracturé et il faut même que le siège du pouvoir soit dans un territoire où l'opinion adhère majoritairement au camp opposé à celui qui détient le pouvoir.

Or la Pologne est une vraie nation homogène.

Et les dirigeants politiques ont retenu la leçon des 2 "révolutions" ukrainiennes de 2004 et 2014.

Et surtout le PiS est fraîchement élu et fortement légitime. Regardez le Hongrie. Orban est indéboulonnable.

Ajoutez à cela la probable victoire de Trump en 2016 et je pense que la menace est plus du côté de Bruxelles et Berlin qui ont leur propre agenda que de Washington.

Observatus geopoliticus 30/01/2016 20:14

Oui, chère Amie, si Maidan il y a, nous n'en sommes qu'au début...

Catalina 30/01/2016 19:38

Bonjour,
Pour un "maîdan" ou tout autre "révolution", la stratégie employée est (comme en Syrie dès le début et en Ukraine) des snipers qui tuent des deux côtés, côté autorité et côté foule.
Personne ne sachant qui a tiré, cela dégénère.
Pour l'instant d'après un polonais, il n'y a pas assez de monde dans les rues pour que ça marche.
Bien à vous

Observatus geopoliticus 30/01/2016 15:50

Vous marquez un point en parlant de révolution colorée seulement possible dans un pays fracturé. Mais la Pologne est-elle aussi homogène que cela ? Le PiS est un parti très clivant : on l'adore ou on le déteste. Mes contacts polonais me disent que la société est aujourd'hui relativement polarisée.
Les prochaines semaines nous en diront plus...

Bien à vous

Kevin 29/01/2016 21:32

J'ai du mal à comprendre la presse occidentale qui parle de dictature en Pologne... Le nouveau gouvernement polonais n'est-il pas fortement anti-russe?

Observatus geopoliticus 30/01/2016 15:52

Anti-russe mais aussi très indépendant et ne rentrant pas dans le moule impérial et de ses bras armés (OTAN, UE).

Catalina 29/01/2016 18:38

Bonjour,
Je ne suis pas sûre que la Russie ait "créé un conflit gelé dans le Donbass afin de torpiller l'adhésion ukrainienne à l'organisation atlantique."

Ce n'est pas la Russie qui agresse le Donbass mais Kiev, la Russie aurait manipulé Kiev?

Observatus geopoliticus 29/01/2016 19:20

La réponse russe à l'agression américaine (coup d'Etat) a bien été de créer un conflit gelé dans le Donbass en maintenant celui-ci à l'intérieur des frontières ukrainiennes (ce qui montre à quel niveau de propagande en sont arrivés les médias occidentaux qui déblatéraient sur la volonté d'annexion du Donbass par Poutine). J'explique tout cela en détail dans le premier lien de l'article.
Bien à vous

El Fredo 29/01/2016 16:25

Je dois mal lire, mais qu'est-ce qui dans le cable Wikileaks donné en lien permettrait de déduire que Porochenko est sorti "des cartons de la CIA" ?

Observatus geopoliticus 30/01/2016 23:46

Sauf qu'"homme d'influence" ne se dit absolument pas comme cela en anglais... Un "Insider" est quelqu'un que l'on a introduit, un correspondant qui se trouve dans une institution/groupe. Je pense que des sites américains connaissent un petit peu mieux leur langue que vous, non ?
http://www.informationclearinghouse.info/article38760.htm
Mais après tout, vous pouvez toujours essayer de leur donner des cours d'anglais ^^

El Fredo 30/01/2016 23:01

@Observatus : ah en effet je comprends mieux votre interprétation des câbles, vous faites un contresens sur "Our Ukraine insider". Explications :

Dans le cable "Kiev 1663" il est fait mention de "Our Ukraine (OU) insider Petro Poroshenko". Vous lisez "Poroshenko = our insider in Ukraine", donc "Porochenko = notre homme en Ukraine". Or il faut lire "Poroshenko = insider of Our Ukraine (OU)", donc "Porochenko = membre influent de Notre Ukraine", "Notre Ukraine/Our Ukraine" étant le nom du parti dont Porochenko est un membre influent. N'importe quel locuteur anglophone pourra vous confirmer que c'est la lecture correcte qu'il faut faire de cette phrase. Il y a de toute façon peu de doute sur cette interprétation du fait que "Our Ukraine" est capitalisé comme doit l'être tout nom propre, si votre interprétation était la bonne alors le O de "our" serait en minuscules (et quid de l'abbréviation "OU" qui suit ?).

En tout cas j'espère que vos analyses géopolitiques se basent sur des lectures plus rigoureuses...

Catalina 29/01/2016 21:01

Bonsoir,
Oui, en effet, cela a été sa réponse , on peut dire qu'elle avait peu d'autre choix, il me semble.
Et en effet, la stratégie de l'inversion a échoué.
:)

Observatus geopoliticus 29/01/2016 20:15

Savez-vous ce que veut dire "our insider" ? Cela signifie "notre homme". C'est écrit noir sur blanc dans le câble ! Poroshenko était (et est toujours) l'homme des Américains, leur pion.

El Fredo 29/01/2016 20:08

Non mais ce que je ne vois toujours pas c'est en quoi Porochenko serait, CIA ou non, une créature des USA. Ce n'est tout de même pas le fait d'avoir causé deux ou trois fois à l'ambassadeur US qui permet d'arriver à cette conclusion, si ?

Je ne conteste pas la possibilité qu'il puisse l'être, je pose juste la question histoire d'avoir des sources qui me permettent de me faire ma propre idée.

Observatus geopoliticus 29/01/2016 16:53

Vous chipotez... Des cartons américains qui, par l'entremise de la CIA et des ONG affiliées, ont perpétré le coup d'Etat à Kiev. Ce qui, au final, revient au même.