Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Ruades pétromonarchiques

18 Juin 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient, #Europe, #Histoire

Le vénérable prix de Diane, ce dimanche dans le cadre bucolique de Chantilly, nous donne l'occasion d'aborder la crise Séoud-Qatar sous un angle quelque peu iconoclaste. Car la rupture au sein du Conseil de Coopération du Golfe touche également le hippisme.

D'un côté, la famille régnante de Dubaï, les Maktoum, qui fournissent leur lot de ministres aux Emirats Arabes Unis, pays qui s'est rallié sans coup férir à la croisade saoudienne contre le Qatar. Le chef du clan et émir de la ville futuriste, Mohammed al Maktoum, est ministre de la Défense et... passionné de courses depuis des décennies.

Il est l'un des principaux propriétaires-éleveurs de la planète et ses cracks (Lammtarra, Dubaï Millennium entre autres) sont connus de tous les amateurs du noble sport. Si son écurie Godolphin est fortement concurrencée par les deux autres géants du monde hippique - le consortium irlandais Ballydoyle/Coolmore et le prince saoudien Khalid Abdullah - ainsi que par l'Aga Khan, cheikh Mo comme on le surnomme reste un personnage incontournable.

De l'autre côté, le Qatar, nouveau venu dans le milieu et qui apprend vite, très vite. L'entrisme qatari se fait moins sur le plan purement sportif (quoique la double victoire de Trêve dans le prix de l'Arc de Triomphe a été commentée de Tokyo à Valparaiso) que dans le sponsoring à tout va entrepris par Doha depuis quelques années et qui touche d'ailleurs également d'autres sports.

De fait, certaines des plus grandes épreuves du turf européen sont directement ou indirectement sponsorisées par l'émirat gazier : l'Arc à Longchamp (considérée la plus grande course au monde), les Irish Champion stakes, le festival de Goodwood, les Queen Elizabeth II stakes à Ascot, les 1000 et 2000 Guinées de Newmarket...

Et c'est là qu'intervient la crise du Golfe. On voit mal en effet Godolphin, dont le pays a rompu toute relation diplomatique avec le Qatar, participer à des courses sponsorisées par son nouvel ennemi, ce qui plonge les autorités hippiques européennes dans un certain embarras. Si en plus, le Saoudien Khalid Abdullah s'y met sous la pression de Riyad, l'année sera pour le moins déconcertante sur les hippodromes. Une des conséquences nombreuses et, pour le coup, inattendues de la déchirure du CCG...

Comment celle-ci évolue-t-elle ? C'est pour l'instant plus ou moins le statu quo. Comme nous le rapportions, les Séoud ont à nouveau eu les yeux plus gros que le ventre, surestimant leur capacité de "persuasion", ce dans un contexte financier d'ailleurs de plus en plus difficile pour le royaume wahhabite.

Les analyses à froid commencent à sortir (ici ou ici) qui toutes démontrent, comme ce blog le fait depuis longtemps, que cette crise est avant tout le symptôme de la fin du monde unipolaire américain. Le reflux de l'empire laisse, livrés à eux-mêmes, les anciens vassaux qui se tournent désormais les uns contre les autres. Cas d'école classique.

Guère étonnant dans ces conditions que les voix en provenance du centre impérial soient chaque jour plus discordantes. Pendant que le Donald en remet une couche sur les liens (réels) entre le Qatar et certains mouvements djihadistes/terroristes, le Département d'Etat appelle au contraire les pays arabes à lever le blocus. Cacophonie dont s'amuse la presse israélienne.

Les barbus syriens, eux, sont moins ravis. Ankara déclare ouvertement que l'Armée syrienne libre est en train de se désagréger, ses diverses composantes se battant pour les ressources financières toujours plus rares suite à la crise du CCG. On imagine les sourires en coin à Moscou, Téhéran et Damas...

Terminons au galop comme nous avons commencé. Le hippisme est sans doute, avec le rugby, le sport qui épouse le plus fidèlement les convulsions internationales. C'est vraisemblablement dû à la forte charge historique et culturelle qu'ils véhiculent. Arrêtons-nous par exemple sur le cas Shergar au début des années 80.

Vainqueur en crack du Derby d'Epsom par dix longueurs (le plus grand écart jamais observé dans ce classique vieux de plus de deux siècles) devant 250 000 spectateurs puis du Derby irlandais et des King George, il fut kidnappé deux ans plus tard dans son haras de la verte Erin où il officiait en tant que reproducteur à 80 000 £ la saillie.

L'on a un temps soupçonné le colonel Kadhafi en raison d'une inimitié religieuse ou personnelle envers l'Aga Khan, propriétaire du champion et leader de la communauté ismaélienne. On est à peu près sûr aujourd'hui qu'il s'agissait de l'IRA pour financer ses achats d'armes. C'est en effet une véritable rançon de roi que demandaient les ravisseurs.

Vraisemblablement transporté dans la magnifique région sauvage du comté de Leitrim, fief de la rébellion nord-irlandaise qui y avait ses principales caches d'armes, Shergar a fini par devenir incontrôlable et a été abattu, provoquant outre-Manche une commotion dont on n'a pas idée et qui reste toujours très vive trente-cinq ans après...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Grognard 19/06/2017 19:35

@ jef
18/06/2017 23:45

Bonjourn

Je ne partage pas votre avis.
Vos points 1 à 3 les US s'en moquent.
Quant au point 4 à force de se penser indispensables et exceptionnels je me demande jusqu'à quel point ils ne se sont pas auto intoxiqué.
C'est peut-être là que réside le plus grand risque.

jef 21/06/2017 02:55

@ Grognard

Très franchement, après relecture et prise de connaissance des derniers événements en cours, je ne vois pas trop en quoi le Pëntagone, les Services Spéciaux, la diplomatie américaine (vous écrivez les US comme si nous avions affaire à une politique coordonnées et cohérente) pourraient se moquer de ces points. Tout aussi franchement, je vous dirai que je manque des bases nécessaires pour apprécier, par exemple, des situations militaires. Ce qui me passionne c'est plutôt de démonter une rhétorique. Je trouve ici sur ce blog une qualité d'échange remarquable et des articles de haute volée. Votre contradiction m'intéresse mais j'avoue ne pas trop la comprendre. Alors surtout n'hésitez pas à mettre les points sur les i! Bien à vous.

jef 19/06/2017 20:54

Merci de votre contradiction. J'examinerai chaque point de nouveau. Grace à OG et je crois vraiment à l'intervention de commentateurs comme vous ou Alaric ou le délicieux Pendule ce blog tire à l'excellence.

Grognard 19/06/2017 19:29

@ Monsieur Antonio Lico,

En ce qui me concerne le monsieur est de trop.
J'ai une préférence pour citoyen.
Hélas aujourd'hui ce mot a perdu son sens.

Je ne vois pas en quoi votre français est pauvre.
En tout cas je ne serais pas votre juge.
Il y a fort a parier que je ne suis pas capable de vous rendre la politesse dans votre langue maternelle.

Vous avez raison les russes ne se font certainement plus aucune illusion sur le crédit à accorder aux dirigeants US.
Toutefois il arrive toujours un moment où la coupe est pleine.
La goutte d'eau qui fait déborder la coupe est semblable a toutes les autres.

jef 19/06/2017 18:06

Cher OG. Je me dois professionnellement de lire les auteurs grecs, latins et allemands. D'où mon goût pour les auteurs russes et anglais! Je citais trois humoristes anglais au style et à l'inspiration fort éloignés, entre Jerome K Jerome (très XIX) et Ronald Dahl (très XX). C'est un plaisir et un honneur que de pouvoir vous recommandez de Wodehouse par exemple "Baronnets et bars honnêtes" ou "La citrouille a besoin de vous", ouvrages publiés en 10/18. Comme toujours, je préfère indiquer des recueils de nouvelles à des romans. Après lecture de l'un ou l'autre de ces ouvrages, je ne doute pas un instant d'une plus exacte mesure du sel dont vous agrémentez vos articles!
Bien à vous

Kevin 23/06/2017 13:46

haha, non, j'avoue, les 2-3 livres un peu coquins qu'il a écrit, je les ai lus une fois adulte (notamment le très drôle "mon oncle Oswald" ;-)

jef 21/06/2017 02:34

Merci Kevin. Nous avons en effet des goûts et des lectures passionnées communes. Mais j'ose espèrer que vous n'avez pas lu tout Roald Dahl dans votre enfance....

Kevin 20/06/2017 22:12

Bonjour Jef,
Décidément, les lecteurs de ce blog ont les mêmes goûts litteraires que moi. Roald Dahl, c'est toute mon enfance! Si vous aimez les auteurs russes, vous connaissez sans doute Bulgakov? Sinon, courez acheter "coeur de chien" et découvrez "Emmanuel Polygraphovitch Macron" ;-)

Observatus geopoliticus 19/06/2017 22:47

Mon cher Jef,
je chercherai ces bouquins avec plaisir la prochaine fois que je me retrouverai près d'une librairie francophone.

Antonio Lico 19/06/2017 20:56

Merci Monsieur Grognard. J'ai usé Monsieur au sense de citoyen et en plus pour marquer mon respect par vous, parce que je lis vos commentaires ici, et j'apprend avec vos commentaires.
Je suis d'accord avc vous, la goute d'eau peu arriver,
Bien a vous.
António,

jef 19/06/2017 18:08

Texte bourré de fautes! A quand la vérification orthographique? Vous parliez de honte....

Grognard 19/06/2017 14:50

Bonjour OG,

Hier j'ai voulu répondre à votre article.
A la relecture j'ai vite compris qu'il ressemblait un peu trop à l'interaction des différents intérêts qui se croisent en ce moment au Moyen Orient.
C'est a dire à une pelote de laine qui aurait passé quelques heures entre les pattes d'un chat.
Au lieu de passer du coq à l'âne ; j'ai préféré passer du gaspard au yearling.
J'ai du me laisser influencer par une lecture.

Néanmoins je voudrai revenir sur un point qui ma taraudait et me taraude dans la perception générale de votre propos.
Il me semble que côté US certains acteurs n'ont de cesse que de pousser le bouchon plus loin.
Dans ce cadre je voulais vous interroger pour savoir à quel moment Moscou mettrait le hola à ce qui s'apparente un peu plus qu'a des provocations ; ou sifflerait la fin de cette partie.

Aujourd'hui je tombe sur ça:
"Le ministère russe de la Défense a qualifié d'agression militaire la destruction d'un Su-22 syrien dimanche par l'aviation de la coalition et a prévenu que désormais tous les vols dans sa zone opérationnelle en Syrie seraient pris pour cible par les systèmes de lutte antiaérienne."

Selon Spoutnik et RT c'est Sergueï Shoïgou himself et non pas le porte parole du ministère de la défense qui a fait cette déclaration.

Moscou ne viendrait-il pas de déclarer, en langage diplomatique s'entend, maintenant les conneries ça suffit?

Observatus geopoliticus 19/06/2017 20:28

Mon cher Grognard, vous avez votre réponse dans le dernier billet. A Moscou, on semble dire "Fini de jouer, maintenant..."

Martos 19/06/2017 02:37

Merci pour votre blog Monsieur. Un authentique plaisir que de vous lire.

Observatus geopoliticus 19/06/2017 20:29

@ Antonio
Bienvenue à vous, cher lecteur, et merci pour vos compliments. A moi de vous complimenter pour votre français tout à fait compréhensible.
Les Russes semblent vous avoir entendu...
Cordialement

Antonio Lico 19/06/2017 15:40

Monsieur Grognard, dábord je presente mes excuses pour mon pauvre francais.
A mon avis, tout ça, c'est de la rigolade. Les russes sont toujours en train d'avoir des mauvaises surprises venues du cotê des americains. Les S400 et les S300 sont en Syrie pour prendre du soleil du Levante?
Au auteur do blog, Monsieur Observatus geopiliticus je presente mes compliments. C'est avec beaucoup de plaisir que je lis vos billets.
António Lico.

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:43

@ Martos
Merci à vous, cher lecteur. C'est un plaisir de partager ces moments d'intelligence.

jef 19/06/2017 00:20

Alors soyons net: la confrontation par proxy entre USA et FDR va tourner très court. Si la FDR a des moyens trop limités (ses troupes se comptent par milliers d'hommes, ses avions par dizaines....) pour contester la/toute présence US en P.O., elle a élevé le coût d'une reprise en main de cette région du monde à un taux astronomique....

GEBE 18/06/2017 23:08

A confirmer.

https://southfront.org/us-setting-up-military-facility-in-tabqah-town-in-syrian-province-of-raqqah/

GEBE 18/06/2017 22:49

Pas bon... Que font les missiles S 500 ?

https://francais.rt.com/international/39928-coalition-menee-par-usa-avion--militaire-syrien-abattu-raqqa

jef 18/06/2017 23:45

@ GEBE

Vous attendez une réponse symétrique et locale.
En fait la réponse de la FDR est contenue dans les avertissements adressés officiellement aux USA.
1) Nous armons et armerons d'autant plus l'armée syrienne que vous l'attaquez.
2) Nous possédons les preuves suffisantes de vos collusions avec le djihadisme.
3) Nous sommes en relation avec tous vos partenaires régionaux.
4) Vous ne pouvez nous attaquer sans payer un prix exorbitant.

Du calme et on boit frais à St Tropez (clin d'oeil au tôlier!)

GEBE 18/06/2017 21:13

Je ne devrait pas mettre cette info à la suite de cet article mais...

Des missiles du corps des Gardiens de la révolution iranienne ont été tirés contre les bases des terroristes dans la ville syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé l'agence Tasnim.
https://fr.sputniknews.com/international/201706181031891396-iran-syrie-missiles/

Astatruck 18/06/2017 20:23

Hier, en jouant sur une course réunissant essentiellement de outsider et des tocards, j'ai perdu.

Fort sur, je n'ai pas intellectualisé la chose, sauf que les fortes côtes promettaient de gros gains, si gains je rencontrais. J'ai joué une volée de "spot", c'est à dire laissé la machine jouer "mes" jeux au hasard, bien que sachant pertinemment qu'une machine ne "maîtrise" pas le hasard; mais très bien le calcul à bonne($) fin($).

Du pain et des jeux disait l'autre, frère d'un cousin du sage, indien ou pas, connu ou sans l'être. Oui, du pain et des jeux, ce qui laisse le champs libre, comme le champs de Mars, ou de Vénus, pauvre Diane, entre les mains de malins pas très futés mais quelque peu plus que les mangeurs de pain et joueurs aux jeux.

Et si toute fois certains s'essayent à l'instruction, ben, offront leur des narratives sur le comment du pourquoi les "ceux d'en haut", ceux de la haute, sont importants, voire intelligents, ou pas...

J'ai rêvé d'un monde ou le monde s'occupait de son voisin, c'est à dire de son proche, de son plus proche, pour ne pas le voir se faire avoir et vice versa. Mais c'était un rêve...

Le monde rêve de rêves et de choses lointaines, et un peu comme ce niait qui confond doigt et lune, il confond nez et caca. Il met son nez dans des cacas lointains et ne voit pas ceux dans lesquels il patoge ni n'en sent plus l'odeur. Il plonge dans sa tablette et associe l'odeur de sa rue à celle d'un ailleurs, un ailleurs au bout de ses doigts, à porté du clavier et qu'il comprends maîtriser !

Du pain, des jeux et un clavier.... enclavé !

Du pain, des jeux et des cacas lointains sont l'assurance de faire se perdre l'ensemble des hommes, tous, et tous tout fiers qu'ils sont de tout bien comprendre et de commenter à qui mieux mieux au mieux et de participer à rien, steictement plus rien, même pas l'avenir de leur($) proche($), accessoirement leur($) enfant($) qui patogent dans le cacas qui sent l'ailleurs....

Bien à vous les érudits qui comprenez si tout bien ;-)

Et des Ziboux aux chuettes ;-)

GEBE 18/06/2017 17:34

À Al-Tanf, les forces US déployées au sein d’une base servant officiellement à mettre sur pied des troupes rebelles, furent stupéfaites par la célérité et l’efficacité des tactiques d’encerclement utilisées par des unités « allégées » des forces armées syriennes...
https://strategika51.wordpress.com/2017/06/18/le-declin-tactique-dal-tanf/

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:40

Ce qui est sûr est que Mattis lui-même a déclaré avoir été surpris par le mouvement.

Alaric 18/06/2017 22:14

Hmm je ne connais pas ce site mais les pertes des deux camps me semblent exagérées :
1300 rebelles hors de combat , plusieurs soldats américains tués et 88 morts chez les loyalistes rien qu'avec les frappes aériennes américaines ?

Posadagr 18/06/2017 16:58

Résultat du Prix de Diane :

4 Irlandais sur 5 !
Et l'Abdulah... grand favori des parieurs ...que beaucoup voyaient vainqueur ... faibli dans la ligne droite et termine quatrième. Remportant une allocation de 13.500 € .. la première place remportée par le jockey français Pasquier 135.000 €

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:40

@ Posadagr
Petit Diane, cette année...
Juste quelques petites remarques en passant, cher Posadagr :
- En réalité, le "pays" d'un galopeur est son pays d'entraînement, même si sur les programmes officiels est marqué le pays de naissance. L'Irlande ayant un statut fiscal avantageux, les propriétaires y ont tous des haras où ils font naître leurs poulains. Ce n'est toutefois pas pour cela que ces chevaux sont irlandais. Par contre, les galopeurs entraînés en Irlande par O'Brien (Ballydoyle), Bolger, Oxx etc., eux oui.
- Le premier du Diane empoche beaucoup plus que 135 000 euros : plus d'un demi-million en réalité.
Bien à vous

Euclide 18/06/2017 13:43

Pour rebondir sur l'excellent billet d'Observatus, je me permets de vous signaler un article du site Atlantico en date du ..........24 décembre 2014, qu'en foot le FC Barcelone appelé, aussi le Barça , veut couper les ponts avec le Qatar accusé de financer le terrorise !
Mais où est ce qu'il vont chercher çà ?

Eric83 18/06/2017 11:31

Depuis la visite impériale de Trump dans un de ses protectorat, l'AS, des secousses géopolitiques se sont produits au Proche-Orient.

Deux articles lus ce jour m'interpellent, un sur le dévoilement du "dégel" officiel des relations entre l'AS et Israël - si tant est qu'elles aient été gelées - et l'autre sur la rétrocession controversée mais engagée dès 2016 par le gouvernement d'Al Sissi de deux îles stratégiques à l'AS.

En avril 2017, Trump reçoit Al-Sissi aux US - "qui fait un travail fantastique"-; en mai Trump se rend en AS pour notamment négocier de juteux contrats - et quoi d'autre ? - puis se rend ensuite en Israël. En juin, le Qatar est mis au ban des accusés pour financement du terrorisme alors que cette information n'est en rien une découverte récente et que l'AS en fait largement autant sinon plus.

Etranges coïncidences, n'est-il pas ? Si ce ne sont pas des coïncidences, alors les secousses géopolitiques récentes risquent d'engendrer des répliques bien plus puissantes.

http://www.leblogfinance.com/2017/06/legypte-avalise-la-retrocession-a-larabie-saoudite-de-2-iles-un-mega-projet-de-pont-en-ligne-de-mire.html
https://francais.rt.com/international/39856-israel-arabie-saoudite-negocieraient-etablissement-relations-commerciales
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201704/03/01-5084930-trump-loue-le-travail-fantastique-de-sissi-en-egypte.php

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:31

@ Eric
Oui, le rapprochement saoudo-israélien est dans les tuyaux depuis quelques années déjà. Mais ce triangle (si on y ajoute les USA) est la marque du saucissonnage du "camp du Bien". Les Frères musulmans et les pays soutiens en sont maintenant exclus (alors qu'ils en étaient partie prenante).
Quant à l'Egypte, elle joue sa carte : proche de Moscou et même de Damas sans fermer la porte à Riyad ou Tel Aviv...

RAMOS 18/06/2017 10:43

https://fr.sputniknews.com/international/201706171031882031-arabie-saoudite-iran-bateaux/

Une bonne provoc pour permettre le déclenchement d'un conflit.
L'Arabie Saoudite en service commandée.

Eric83 18/06/2017 09:12

Des sites que je consulte pour essayer de comprendre ce qui se passe dans le monde et ce qui nous attend possiblement, c'est sans contexte de votre blog que j'attends chaque nouveau billet avec impatience. Le billet d'aujourd'hui, aussi surprenant que pertinent, permet de percevoir à quel point le pouvoir et l'exercice de la géopolitique restent et resteront des arcanes pour le plus grand nombre.

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:41

@ Eric
C'est ce genre de message qui me pousse à continuer. Merci à vous, cher Eric.

jef 18/06/2017 00:16

Brillant article qui rappelle fort à propos que le soft power est aussi un miroir des forces en jeu. Mais aussi que la vanité et parfois l'arrogance sont des passions politiques.
Tolérez cependant, cher OG, cette remarque que je crois utile et que je veux amicale:
Ne vous trahissez-vous plus que vous ne le pensez en publiant ce genre de post?
D'aucuns ont vu en vous un poutinien, un anti-américain, voire un homme de droite. Billevesées que vous savez balayer d'un mot.
Craignez qu'on ne voit aussi en vous un lecteur de Wodehouse, de Saki ou d'Evelyn Waugh, par exemple: l'accusation risque d'être plus embarrassante! On pardonne plus facilement la franchise que l'ironie!

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:25

@ Jef
Mon cher Jef, je dois vous avouer à ma grande honte que je n'ai compris qu'à moitié votre message. Vous venez de m'apprendre l'existence de deux des trois auteurs que vous citez (et le troisième, Waugh, je ne le connais que de nom). Quel est le message général qui en ressort et qui pourrait s'appliquer à ce billet ?

Posadagr 17/06/2017 23:53

Excellent ! :D

Nour 17/06/2017 23:41

Traiter la crise du golfe actuelle sous l'angle hippique avec au dessert le rappel ou la découverte de l'histoire shergar 3 c'est ce qu'on appelle du grand art ! Mes félicitations et mes encouragements pour votre travail qui me donnent envie d'autodafer tous les exemplaires encore existants de la geopolitique du football de pascal Boniface... Je me permets d'ajouter un commentaire en rapport avec l'article précédent : la Russie qui traite avec Barzani, meme si cette perspective ne plait pas à Bagdad, Téhéran et Damas me semble logique : il s'agit de placer ses pions pendant le bon momentum car si le parlement kurde et le referendum kurde pour l'independance se confirme, la Russie ne pourra pas ne pas le reconnaître sauf à se désavouer sur sa propre politique en Crimée... Salutations à tous et surtout à notre pourvoyeur de friandises et réflexions géopolitiques de haut vol !

Observatus geopoliticus 19/06/2017 05:23

@ Nour
Merci, cher ami. Vous avez trouvé l'expression idoine : friandises géopolitiques (à consommer sans modération !)