Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Tectonicus orientalis - MAJ

22 Juin 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Europe, #Russie, #Etats-Unis

 

Alerte dans les officines du système impérial, la plaque européenne commence à dangereusement se rapprocher de sa consoeur russe et nos hypothèses se voient une nouvelle fois confirmées. Après la réception de Poutine par Macron à Versailles, nous écrivions :

Ces invraisemblables délires [médiatiques] ont toutefois mis la puce à l'oreille de certains observateurs un peu plus sérieux. Quand le roi est nu, on l'habille de dithyrambes, c'est bien connu. Si la journaloperie se vautre dans la louange servile et embellit tous les aspects de la forme, c'est pour mieux cacher le fond. Ficelle vieille comme le monde...

D'abord, pourquoi inviter Poutine, dans les fastes de Versailles qui plus est ? Notons que, mis à part le traditionnel voyage du 15 mai à Berlin pour retrouver Merkel, c'est le premier dirigeant étranger que rencontre Macron dans un format bilatéral (les discussions avec Trump, Trudeau, Erdogan & Co ayant eu lieu en marge des sommets de l'OTAN et du G7). Relevons également que la somptueuse réception du "tsar de toutes les Russie" au château du roi-soleil n'a pas été du goût des habituels thuriféraires du système impérial.

Ainsi, le président français était demandeur, ce que l'enguirlandement médiatique fanfaron tente d'occulter (...)

Un reset franco-russe, qu'évoque également le peu russophile Financial Times, serait donc dans les tuyaux à la demande de Paris. Ceci pourrait expliquer pourquoi, au-delà des pathétiques flonflons médiatiques et du sauvetage de face macronien sur des questions aussi existentielles que les LGBT de Tchétchénie ou les méchants médias russes, on a furieusement l'impression que Bobobankster s'est aligné sur Poutine.

Sur la Syrie, "l'objectif absolu est la lutte contre le terrorisme, l'éradication des groupes terroristes, en particulier Daech". Tiens, il y aurait des modérés pas si modérés que ça finalement et Assad ne doit plus partir... Plus intéressant encore, la fameuse phrase sur les armes chimiques que toute la MSN saoudisée a rapportée, persuadée qu'elle est dirigée contre Damas, mais que personne n'a pris la peine de décrypter :

"J'ai indiqué qu'une ligne rouge très claire existe de notre côté : l'utilisation d'une arme chimique par qui que ce soit fera l'objet de représailles et d'une riposte immédiate."

Les mots importants sont en gras. Ainsi, Assad ne serait pas le seul à disposer et à être susceptible d'utiliser des armes chimiques... Est-ce une reconnaissance en creux du false flag de Khan Cheikhoun ? A noter que le soir même, Vladimirovitch a répété dans une interview destinée au public français qu'il n'y avait aucune preuve de l'implication du gouvernement syrien dans cette attaque. Pour mieux appuyer ce qu'il a dit, voire prouvé, quelques heures plus tôt à Macron sous les lambris versaillais ?

Concernant l'Ukraine, Poutine a pris le bâton, déclarant que c'était une affaire intérieure à ce pays et qu'il fallait tenir Kiev pour responsable des atteintes aux accord de Minsk, le tout sans être contredit par son hôte. Et je ne mentionne pas les formules répétées sur "le rôle indispensable de la Russie"...

Assiste-t-on à un changement de direction de l'euronouillerie, désormais orpheline de son maître américain ? Si Macron dit tout haut ce que Merkel pense tout bas - et il y a de bonnes raisons de croire que le premier est le porte-parole de la seconde -, on est peut-être en train d'assister à un rééquilibrage du Vieux continent. L'avenir nous le dira... Mais on comprendrait mieux alors la flagornerie de la caste médiatique, cachant sous les épithètes dithyrambiques une redirection peu glorieuse pour elle.

On en prend le chemin... Dans la foulée de la visite du réaliste Le Drian à Moscou, c'est en effet une véritable bombe qu'a lancé Macron dans un entretien à huit quotidiens européens paru aujourd'hui. Dans le texte :

Le vrai aggiornamento que j'ai fait sur ce sujet, c'est que je n'ai pas énoncé que la destitution de Bachar el-Assad était un préalable à tout. Personne ne m'a présenté son successeur légitime. Assad est un ennemi de son peuple [tous les éléments de langage n'ont pas disparu du jour au lendemain, ndlr] mais pas de la France. Mes lignes sont claires. Un : la lutte absolue contre tous les groupes terroristes. Ce sont eux, nos ennemis. Deux : la Syrie ne doit pas devenir un Etat failli [failed State]. Nous avons besoin de la coopération de tous pour éradiquer les terroristes, en particulier de la Russie.

Dios mio, McCain, Barack à frites, Flamby, l'hilarante, le Seoud et autres joyeux lurons de la clique impériale doivent s'arracher les cheveux. L'imMonde est vert de rage et la presse israélienne rapporte l'info pour le moins fraîchement.

Le président Macron semble en passe de devenir nettement plus sage que le candidat Macron. Un Trump inversé en quelque sorte... Si le Donald a tout le mal du monde à contrer le Deep State, c'est néanmoins son élection qui a permis le détricotage de l'empire dont les composantes s'égaillent maintenant dans la nature.

Autre exemple récent : les nouvelles sanctions contre la Russie votées presque à l'unanimité par le Sénat US. Elles viennent d'être bloquées en l'état actuel des choses par les Républicains de la Chambre des représentants. Voir les membres d'un même parti se déchirer, selon qu'ils font parti du Sénat ou de la Chambre, sur le cas russe vaut son pesant d'ironie...

Mais c'est surtout d'Allemagne qu'est venue la surprise du chef. Nous avions vu que Berlin et Vienne se sont opposées au vote sénatorial. Les Allemands, particulièrement remontés, vont plus loin et menacent les Etats-Unis de mesures de rétorsion au cas où les sanctions anti-russes (et anti-européennes par ricochet) seraient finalement actées. Quand on se rappelle la soumission enthousiaste de Frau Milka aux divers trains de sanctions décidés par la précédente administration américaine, ça ne manque pas de sel.

Le navire impérial prend l'eau et certains ne manquent pas une miette du spectacle...

*****

MAJ - L'interview complète de Macron est ici. Relevons encore cette perle :

Avec moi, ce sera la fin d’une forme de néoconservatisme importée en France depuis dix ans. La démocratie ne se fait pas depuis l’extérieur à l’insu des peuples. La France n’a pas participé à la guerre en Irak et elle a eu raison. Et elle a eu tort de faire la guerre de cette manière en Libye. Quel fut le résultat de ces interventions ? Des Etats faillis dans lesquels prospèrent les groupes terroristes. Je ne veux pas de cela en Syrie.

Pour un Young leader, il y va fort ; du Vladimirovitch ou du Xi dans le texte... Reste bien sûr à voir si ces paroles seront suivies d'actes mais, en politique étrangère, les mots ont leur importance et sont généralement plus solides que les promesses électorales de politique intérieure. Intéressant...

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article

troute la campagne 24/06/2017 01:15

... machiavélique de sa part pour tenter de se donner plus de crédit en prenant, en paroles' le contre pied des usa pour croire ensuite que la Merkel a été subjuguée par lui comme il a pensé que Poutine avait besoin de ses avis pour gouverner son peuple et changer sa diplomatie concernant, Ukraine, Crimée et Syrie.

troute la campagne 24/06/2017 01:10

Je ne fais aucune confiance à ce macron qui n'a pas cessé de mentir pendant la campagne. N'est-ce pas une ruse ma

Pendule de Newton 24/06/2017 01:10

Chers lecteurs,

Dans cette atmosphère si conviviale aux USA (médias et institutions,..) je dirais que Macron est un espion russe déguisé qui a fait le contraire de Trump afin de passer les radars .
Maintenant il va appliquer l'aggiornamento de son maître qui se cache au Kremlin.

Quel filou ce Vladimir, nos démocraties sont en danger.....
Vite plus de pop-corn....

Bien à Vous

Suzanne 23/06/2017 20:32

demoscou - contactez moi via Observatus Geopoliticus, il a mon email. Je vis pas loin de Moscou ...

Observatus geopoliticus 24/06/2017 21:30

@ Suzanne
Renvoyez-moi un MP, je ne retrouve plus votre mail (je reçois tellement de messages...)

Dubitatif 24/06/2017 10:03

@ OG

Océanie: Cher hôte, fait depuis un certain temps déjà.

Indépendant invétéré mâtiné d'une bonne dose interdépendance par conviction. D'ou ma sensibilité à fleur de peau concernant l'intégrité territoriale de la Syrie

Observatus geopoliticus 24/06/2017 02:26

Voilà que le blog devient un site de rencontre maintenant ha ha... Pas de souci, chère Suzanne, s'il me contacte, je transmettrai. Ainsi qu'à un autre fidèle lecteur qui m'a contacté par MP et qui se trouve lui aussi en Russie.
J'en profite pour dire que le blog a des lecteurs sur tous les continents : Asie, Amérique du nord et du sud, Afrique, Europe évidemment. Je crois par contre n'avoir jamais reçu de message d'Océanie. Allez, un petit effort...

demoscou 23/06/2017 19:47

Fidèle lecteur du blog et passionné de géopolitique, je me permets d'intervenir car je viens de m'installer à Moscou (depuis 2 semaines pour les 4 années a venir). Je me permettrai donc, de temps à autre, de partager ce que je trouverai d’intéressant vue d'ici.

Tiens, par exemple, je viens de regarder le 20h local de la première chaine (Russia 1) : ouverture sur les travaux en cours du Turkish Stream, avec dialogue direct entre Vlad et Gollum.

Je ne me rappelle pas avoir jamais entendu parlé de gazoduc aux infos francaises, si ce n'est brievement lorsque l'Ukraine coupait le robinet de temps en temps il y a une dizaine d'années...

Ca a l'air en bonne voie en tout cas le Turkish Stream vu d'ici...
Bien a vous

Observatus geopoliticus 24/06/2017 02:27

@ Demoscou
Ca sera avec un très grand plaisir, cher lecteur. Contactez-moi par MP, des lecteurs habitant eux aussi en Russie souhaitent être mis en contact avec vous.

Pendule de Newton 24/06/2017 01:11

Cher Demoscou,

C'est un vrai plaisir et une immense joie de vous savoir à Moscou... Cela nous permettrait de temps en temps de bénéficier de vos éclairages vue de Russie..

Profiter bien de votre séjour et au plaisir de vous lire

Bien à Vous

Posadagr 23/06/2017 17:14

C'est dans ce genre de situation que l'on se rend compte que nos perceptions demeurent incertaines voire altérées ... :-)
Bien que l'importance du contrôle des routes d'approvisionnement des mat 1ères, des enjeux financiers, du contrôle des masses, ... soient des clés de lectures valides..
Force est de constater que l'on ne détient pas toutes les clés de lecture.. il nous manque sans doute des clés économico-bancaires et théologiques/idéologiques (et pas forcément là où on le pense).

Est-ce que Macron parlerait d’intrusion néocon si c'était Clinton à la white house ? Pas certain ^^

Madudu 23/06/2017 17:06

"Les Etats qui accusent le Qatar de soutenir le terrorisme ont transmis à Doha une liste de 13 demandes. Le Qatar a dix jours pour réduire ses liens avec l'Iran, fermer Al Jazeera, fermer une base militaire turque et payer une compensation financière. "

https://francais.rt.com/international/40139-arabie-saoudite-ses-allies-soumettent-liste-13-demandes-qatar-sous-forme-ultimatum

Au moins les camps sont clairement établis ^^

La Turquie est maintenant considérée comme une alliée de l'Iran apparemment, beau retournement !

Ça peut aller jusqu'où cette affaire ? Parce qu'a priori ces exigences ne peuvent pas être satisfaites ...

GUS 23/06/2017 15:39

Je ne suis pas dans la tête d'EM : cachait-il son jeu pendant la campagne ou changement uniquement mû par l'attitude du Donald et les circonstances ? Peu importe au fond. En tout cas, c'est à une véritable capitulation que nous commençons à assister. Il sauve encore la face, en restant droit dans ses bottes sur l’Ukraine, mais ça ne va pas durer. Que va-t-il se passer sur l'Ukraine ? Rien, ils iront à Canossa, Poutine ne bougera pas et ne fera même pas l'effort de leur sauver la face, les sanctions ils s'en fout, ça a même eu des conséquences positives pour la Russie (protectionnisme inversé qui a permis de moderniser des secteurs). La Crimée est définitivement perdue, il faudra bien faire la paix et trouver un modus videndi pour la partie Russophone de l'Ukraine ; celle-ci ne rejoindra jamais l'UE-OTAN.
Merkel et Macron sont paniqués à l'idée que les Russes et les USA gère la question au-dessus d'eux.
On a vraiment été gouvernés par des cadors.

Charles Michael 23/06/2017 14:14

Un peu précautionneux je reste.

Mais on doit replacer la courbure jupitérienne sur la Syrie dans le contexte précédents des visites de Donald en Europe (G7 et surtout OTAN) et le surplus de sanctions US contre la Russie, visites trumpiennes qui ont fort alarmé Merkel et les nouvelles sanctions sur leurs pipes projetés.
On voit ainsi Shauble suppliant (Zero Hedge repris par Dedefensa) les US de préserver l'ordre libéral
mondial. Eric Zuesse enfonce le clou Nuland dans les postérieurs Européistes (Strategic Culture).

Je ne créditerai pas Trump de savoir ce qu'il fait. A l'insu de son plein gré et par un jeu à 3/4 bandes il semble avoir transfusé un peu de téstostèrone dans le grand corps malade: nain politique, crasse économique, soumission sociétale, etc...appelé UE.
Mais en dépit de ces manques, sa position géographique: façade Atlantique + Nord Méditerrannée et larges frontières vers l'Eurasie, en fait la clef (molle) du sort de la planète.

La rencontre de Versailles avec l'Ogre Putin, sur invitation, pourrait alors être un signal, ambigu certes, du début du commencement de petits pas vers la reconnaissance des faits sur le terrain des opérations, des risques d'escalades Neo-connes et de contagion à l'Iran.

Alors, Macron ?
le type a eut des intuitions et du culot,
voyons voir et mettons entre-parenthèses nos ressentiments.

Grognard 23/06/2017 13:44

Bonjour OG,

En réaction par rapport à votre mise à jour.
Je resterais prudent pour ma part.
Ceci dit je n'oublie pas qu'en Syrie des êtres humains meurent chaque jour.
Alors tout ce qui contribue à éteindre le conflit et permettre de relancer les négociations de Genéve me convient.
Personne n'a totalement raison ni totalement tord.
Quoi que je puisse penser de Macron, je serai prêt a porter à son crédit tout acte qui ira dans ce sens.
Le coup de tonnerre serait de rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie.

Madudu 23/06/2017 12:12

Très intéressante cette entrevue de Macron !

Outre ce qu'il dit de la Syrie il est à noter qu'il n'oppose plus la stratégie de puissance russe à celle de l'Occident et qu'il parle du "projet européen" comme quelque chose de fragile qui relève de l'espoir, qui peut-être pourrait ne pas aboutir.

Il va probablement falloir oublier tout ce que Macron a été lorsqu'il était candidat, car il retourne complètement sa veste. Même s'il faut rester prudent il faut aussi avouer que, je crois, personne ne s'attendait à ça dans une telle proportion.

samuel 23/06/2017 12:50

J'ai du mal à cerner le personnage, cela vient sans doute de toutes ces nouvelles techniques de communication à l'égard des masses, mais il a certainement du se rendre compte que tout cela à ces limites une fois le pouvoir obtenu. C'est je crois quelqu'un d'intelligent ou alors de plus chanceux que la moyenne, mais même s'il arrive à changer personnellement comme notre ancien président socialiste ou libéral, les gens ont tendance à se dire qu'il vient d'abord du monde bancaire ou de la haute fonction. Il n'est peut-être pas plus sourd et aveugle qu'Hollande sur la question Syrienne, attendons de voir la suite. En réalité nos élites européennes ne sont pas si libres que ça d'évoluer, comme les gens accordent trop de valeur évolutive au politique comme à leurs médias.

Ady85 23/06/2017 09:51

A noter aussi les clashs entre Macron d'un côté et la Pologne et la Hongrie de l'autre. Ca se fissure bien

Grognard 23/06/2017 13:51

Je crois qu'il sera intéressant de garder un oeil sur la Hongrie et la République Tchèque.
Les ukazes de la commission européenne pourraient enfanter d'une envie de prendre le large de ces deux pays.
L'Autriche font on ne parle jamais a quand même un fond de neutralité.
Si ces pays dans un avenir plus ou moins proche décidaient de reprendre leur liberté ; alors je vois bien un effet domino sur la mittle europa et sur les Balkans.
Ce qui relancerait du coup un certain projet de pipe line.
O G n'a pas fini de tremper sa plume.

la grive 23/06/2017 08:44

>Macron : "...Je ne veux pas de cela en Syrie."

Voyons si les saoudiens arriveront à lui faire retrouver sa motivation.

Patrice 22/06/2017 21:37

Le 22 Juin : L’UE confirme la prolongation des sanctions contre la Russie. Pas de mesure de rétortion prévues.
Par ailleurs, Macron maintiens le flou à propos de la Syrie. Peut-être se rend-il compte que ce n'est pas encore lui qui dirige l'OTAN.

Le navire impérial prend l'eau, mais on est toujours dedans...

Observatus geopoliticus 23/06/2017 12:35

¨@ Patrice
En géopolitique, les choses ne changent pas du jour au lendemain, certaines évolutions prennent du temps. C'est la direction qui importe.

Jimoni 22/06/2017 18:37

Ce bonhomme me semblait pragmatique. Son programme de politique extérieure ne payait vraiment pas de mine, mais on dirait que mon impression se valide.

Eric83 22/06/2017 16:43

Les révélations se bousculent en ce moment et elles ressemblent de plus en plus à "Règlements de comptes géopolitiques à Ok Corral". Celles-ci ne risquent pas d'améliorer les relations américano-allemandes déjà passablement tendues.
Encore un peu de pop corn pour Poutine.

https://www.rts.ch/info/monde/8724387-l-allemagne-a-espionne-la-maison-blanche-durant-huit-ans.html

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:27

@ Eric
Le couvercle a sauté et les crabes commencent à sortir de la casserole...

Posadage 22/06/2017 16:19

Il y a une citation (grecque) toute appropriée :
" Να το δω και να μην το πιστέψω "
=> Littéralement : Le voir et ne pas le croire.
Citation qui se dit pour les choses que l'on pense impossibles mais que l'on espère se réaliser.

Compte tenu des antécédents de Macron, ses soutiens et ses sponsors .. un tel revirement semble bien improbable ..
Seule explication potentielle ... la tentative de rapatrier une partie du centre de commandement de l'Empire des USA vers l'Europe.. Comme le préconise Wolfgang Shauble :
https://francais.rt.com/international/40092-wolfgang-schauble-ministre-finances-allemand

Yom 22/06/2017 18:19

Merci Posadage.

Vous avez résumé ce qui est également ma position en des termes meilleurs que ceux qui me seraient spontanément venus.

Ou alors, c’est que ce sont toutes les mouches de l’oligarchie financière occidentale qui sont en train de changer d’âne … Pas impossible, la perspective de faire des affaires avec d’une part la Chine et d’autre part une Russie naturellement placée, par sa situation géographique de « pivot du monde », au centre des échanges mondiaux peut, à terme, bien valoir celle d’en faire avec les USA. Surtout dans un monde débarrassé du pétrodollar.

Ady85 22/06/2017 17:35

Observatus : Oui probable. Groupe de Visegrad d'un côté, un axe Franco-Allemand de l'autre, l'UK retrouvant une certaine indépendance, etc...

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:30

@ Posadagr
Tout est possible à ce stade. Les fissures de l'empire entraînent la constitution de noyaux plus petits, qui eux-mêmes sont susceptibles de bientôt se diviser... ou pas.

Ady85 22/06/2017 14:49

Ce que je vais dire ne plaira peut-être pas, mais je dois bien avouer que ça me ferait mal de voir Poutine finir par "s'allier" (même si le mot est peut-être un peu fort) à des Macron ou Merkel qui sont des ennemis de leurs propres peuples (ultra libéralisme, immigration de masse mettant en danger les peuples autochtone, etc...).

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:11

Désolé mais j'ai effacé les quelques réponses et contre-réponses qui ont suivi. Non pas par politiquement correct ni parce que ce n'était pas intéressant mais... nous sommes sur un blog géopolitique et je souhaiterais que les discussions ne dérivent pas sur la politique intérieure.
Merci à tous

ZZZ 22/06/2017 14:00

@Grognard,non seulement tout n'est pas rose loin de là mais on est plutôt dans une logique de confrontation à un niveau élevé et aux répercussions potentiellement dévastatrices.
http://www.lefigaro.fr/international/2017/06/21/01003-20170621ARTFIG00392-moscou-annule-une-reunion-avec-washington-apres-de-nouvelles-sanctions-americaines.php
http://lesakerfrancophone.fr/quand-les-generaux-font-de-la-politique

Grognard 22/06/2017 15:05

Oui ZZZ mais comme l'indique OG la chambre a bloqué le texte des sanctions.
Il faut bien que le gvt russe réagisse.
Les sanctions contre la Russie ne sont pas si mal perçues que cela par des secteurs de production russes.
Les dites sanctions leur permettent de reconquérir une part de leur marché intérieur.
C'est d'ailleurs une des explications du malaise des euronouilles.

Ceci dit on focalise plus facilement sur les aspects militaires de cette confrontation multi niveaux.
Alors que ce qui se joue et se décide dans des forums comme dernièrement à Astana pèse au moins autant que les avancées sur le terrain des armes.

samuel 22/06/2017 13:40

Hum, vous faites un réel travail d'information, et tout ce que vous nous apprenez nous montre un autre point de vue des choses sur les véritables causes gazières ou autres de la guerre en Syrie.
De plus toutes les ramifications actuelles dans le financement du terrorisme, devraient davantage nous dire que le monde moderne n'est pas encore sorti de la merde financière.
A vrai dire à travers tout ce funeste grand jeu mondial, nous pouvons mieux nous rendre compte que ce n'est pas seulement qu'une partie d'échec entre l'Amérique et la Russie qui se déroule tragiquement.
D'un coté tous les efforts des Russes pour essayer de calmer le jeu, et de l'autre des forces secrètes qui recherchent pas tant que ça à semer le chaos ou la propagande du tout virtuel dans les esprits.
Vous avez même titré votre précédent billet, fini de jouer, mais en réalité depuis le début de la crise Irakienne, Libyenne, Syrienne ou financière, vers quoi se dirige surtout le monde moderne ?
Vous savez toutes ces folles combinaisons humaines dans le but de vouloir continuellement réaliser la société idéale, mais voilà lorsque tout devient graduellement l'enfer sur terre, alors la dystopie en devient pas moins évidente à témoigner je trouve, vous savez pour le meilleurs des mondes.
Vous me direz que dans un tel monde de fous ou de rêveurs du socialisme ou du libéralisme à la fois, plus rien n'est impossible de ce coté là, comme c'est encore étonnant que le monde ne soit pas déjà
à feu et à sang. Mais au moins avec le fil de l'histoire nous connaissons mieux les raisons de l'assassinat de kadhafi, c'est pourquoi à la longue je trouve que l'Occident à quand même beaucoup de sang sur les mains. On dit encore chez les divers Folamour du monde que Dieu approuve toujours cela, mais moi je ne sais. Puis le monde contemporain étant ce qu'il est, j'espère que vous comprendrez pourquoi je ne partage pas le béat optimisme de beaucoup de nos contemporains au sujet des dernières images de l'actualité.

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:26

@ Samuel
Vous n'avez bien sûr pas tort, cher ami, mais le monde a toujours été comme ça, c'est sa nature. J'encourage régulièrement à relire les classiques de l'Antiquité car tout y est déjà ou presque : guerres impériales, false flag, débats économico-sociaux très actuels sur le protectionnisme ou l'immigration, lobbies, désinformation etc. On n'a à peu près rien inventé de neuf depuis 2000 ans...

ZZZ 22/06/2017 10:37

Bien sûr nous avons tous envie de croire à ces bonnes nouvelles mais je reste prudent surtout en ce qui concerne la politique étrangère du Micron : https://fr.sputniknews.com/france/201706221031936161-macron-syrie-bombardement-armes-chimiques/
Je retiens du Micron cette terrible déclaration «L'utilisation d'armes chimiques donnera lieu à des répliques, y compris de la France seule. La France sera d'ailleurs à cet égard parfaitement alignée avec les États-Unis». Quand on sait la trajectoire folle prise par la politique étrangère états-unienne de plus en plus agressive et incohérente...

Grognard 22/06/2017 10:58

@ ZZZ
Bonjour,

Moi aussi je resterai prudent.
Macron a déjà trop fait de déclarations clientélistes.
Quant aux effets d'annonce je suis toujours surpris de voir des dirigeants supposés d'un certain niveau se livrer à ce genre d'exercice.
Pourquoi limiter volontairement son espace de manoeuvre?

J'aurai préférer une mise en garde du type: ceux qui financent des attaques sous faux drapeau contre la France commettent un acte de guerre qui sera sanctionné en temps voulu.
Pour cela il serait nécessaire de commencer par appliquer l'embargo sur les armes voté par l'ONU.

Eric83 22/06/2017 08:51

Il est pour le moins troublant de constater les changements de discours de Macron depuis les visites de Poutine à Versailles puis celle de Le Drian en Russie par rapport à ses discours de campagne et à ses positions du temps où il officiait à l'Elysée sous la présidence de Flamby.
Il semble que la Russie sache trouver les arguments pour se montrer très persuasive en aussi peu de temps avec Macron-président.
On ne nous dirait pas tout ?

En Allemagne, on peut se demander à quoi "joue" Schauble - membre éminent du gouvernement de Merkel- en présence d'un des "papes" néocons US : " Le ministre allemand, par ailleurs chantre de l'intransigeance de l'Union européenne quant à la dette de la Grèce, s'exprimait lors de la remise du prix Henry Kissinger à Berlin, en présence d'Henry Kissinger en personne".
https://francais.rt.com/international/40092-wolfgang-schauble-ministre-finances-allemand

wawa 22/06/2017 06:32

Tiens, la classe politique française commencerai elle a adopter une position réaliste? Voire à défendre les intérêts de son pays?

Attendons avant de trop espérer.

J'en profite pour remercier notre hôte pour la qualité de ces articles dont je ne perds pas une miette

Pendule de Newton 22/06/2017 02:04

Je tiens à m'excuser de la qualité orthographique de mon post (honte à moi). Ne jamais crire dans un post (même si l'envie de partager des idées est grande) avec un petit outil.
Cela m'a été fatal.

Bien à vous

samuel 22/06/2017 02:02

Je ne sais pas pourquoi je ne partage pas le même enthousiasme que mes semblables dans le fait de voir le navire impérial prendre l'eau, sans doute parce que l'aggravation économique amènera bien plus de gens de toute condition à s'en troubler tôt ou tard.
Il est vrai que Poutine nous fait part parfois de certains choses, comme à d'autres moments il se rend
bien compte dans quoi est tombée l'Occident, alors je ne sais s'ils pourront toujours jouer aux gentils ou aux méchants avec Poutine.
Puis un impérialisme peut très bien en cacher un autre avec le retour de l'Allemagne, je me demande dans quoi finira la crise, surtout depuis les premiers massacres de l'Occident en Irak ou en Libye, surtout pour une illusoire république universelle.
Je vous cause de cela car je recherche plus à suivre tous les épiphénomènes de plus, c'est comme vouloir donner un sens évolutif à tout un monde qui n'en prend pas trop le sens du repentir.
De ce fait, le monde moderne semble bel et bien pris dans un engrenage, alors il ne faut pas plus se leurrer avec le retour de l'Allemagne, d'ailleurs toutes ces mesures de rétorsion des uns contre les autres ne semblent pas faire revenir la croissance mondiale. Alors nous entendrons certainement parler de guerres et de bruits de guerres, mais peut-être qu'il faut malheureusement que toutes ces choses arrivent, déjà tant de gens qui préfèrent partout fonctionner dans la dérision des écrits comme de tout le reste. Nous espérions la paix et la sécurité, mais en fait ce monde n'est pas sérieux, alors comment le malheur pourrait-il moins venir; Un temps de repentance, tu parles c'est partout la dérision des modernes contre les anciens ! Alors sans doute qu'avant la prochaine une grande nation se lèvera des extrémités de la terre ... Car tu entends, mon âme, le son de la trompette, le cri de guerre des LGBT contre la Russie, néanmoins les Russes dans les airs ils pourraient pas moins nous prévenir ...

michel 22/06/2017 01:32

Bonjour,
Oui, l'empire s'enfonce dans le marigot mais le dark state n'en a pas terminé avec la maison mère.. Les européens devront s'accrocher aux bastingages car le rusé et impérieux gouvernant français semble et pourtant ne rassemble. Les pontifes démocrates us sont sans doute ravis de son pas de deux.
Le "bon" Vladimir est tout à fait confiant dans sa main d'atout et où cela le mènera. Soit. Attendons la fin de la partie en Syrie car l'Egypte n'a toujours pas ou peu donner de la voix.
Les dés sont pipés; Trump est bien seul mais ils nous aident indirectement, sûrement pas comme m le Drian

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:17

@ Michel
Sur le dossier syrien, l'Egypte est totalement du côté de la Russie.

Antonio Lico 22/06/2017 01:07

Des bonnes nouvelles. J'etais en train de m'imaginer quelque chose comme ça - les vassales veulent s'en liberer. Mais on doit avoir de la pacience. ...
J'espère que ce soit lisible, parce que d'aprés ce billet je fais un pleu plus de confiance á des euronouilles d'hier....russophiles d'aujourd'hui qu'a mon français.
Bien à vous.
Antonio Lico

Madudu 23/06/2017 00:29

Et puis c'est sympa de voir un voisin du sous-continent s'essayer à notre langue.

Avec succès en plus :)

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:14

@ Antonio
Vous pouvez faire confiance à votre français, il est tout à fait lisible ^^

Pendule de Newton 22/06/2017 01:01

Cher O.G,
L'art de la guerre eurasiatique est fatale à ce moment du révit géopolitique : "Restre assis au bord de l'eau pour regarder passer ton ennemie".

Loin du bling bling médiatique et des dogmes puants, les préparatifs ont permis de s'attaquer aux fondamentaux de la dynamique du système de l'ouest.

Haaa incohérence quand tu me tiens par la gorge, mon être frémis d'impuissance et debpâleur face à mes faiblesses.

La géopolitique est un tout qui sans une épine dorsale devient le cercueil des espoirs d'un pays.

Trump aura réussi à défaut de son programme, de pousser le deep state dans une hystérie . Maladroit ses actions inconscientes sont encore pire que tout en conséquence pour le système.

Bien à vous

Observatus geopoliticus 23/06/2017 12:29

@ Madudu
Aïe aïe aïe... oui... je me flagelle chaque soir... Ca viendra, promis ^^

Madudu 23/06/2017 00:34

Je prends note ! ^^

Il y a un fameux article sur la démographie des minorités en Turquie, aussi, dont le souvenir de la promesse éveille toujours aussi vivement mon intérêt :)

Observatus geopoliticus 22/06/2017 17:16

@ Pendule
Je vous promets un billet sur les "36 stratagèmes"... (A rajouter à ma liste de promesses)

Champoiseau 22/06/2017 00:55

Très bon article. Yet, let us wait and see!

Observatus geopoliticus 24/06/2017 02:31

@ DD
Il y a deux éléphants barbus dans la cour de l'Elysée, et depuis toujours. Lequel prévaudra, si tant est qu'un choix soit fait ?

david Durand 23/06/2017 23:23

OG
Vous avez oublier l'éléphant dans la cour de l'Elysée : Le qatar
Notre ami se fâche avec KSA, ce dernier nous ignore qd ils lancent des achats de défense...
CQFD
Très logique tout ça en fait