Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

THAAD, TAPI et tempête

12 Mai 2017 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Asie centrale, #Chine, #Gaz, #Russie, #Etats-Unis, #Extrême-Orient

Ca s'agite sur l'échiquier planétaire...

Rien ne va plus au pays des Turkmènes. Le limogeage, le mois dernier, du puissant chef du secteur de l'énergie n'est que le reflet des tensions gazières qui secouent Achgabat. Pièce absolument centrale du Grand jeu énergétique entre 1991 et 2005 - on retrouve dans cette histoire Bush, Ben Laden, les Saoudiens, Brzezinski, les Taliban ou encore Kissinger -, le Turkménistan fait maintenant face aux répercussions de l'échec de l'empire américain à s'immiscer en Asie centrale et à contrôler ses pipelines. Par contrecoup, l'inquiétude et l'intérêt de Moscou et Pékin pour le gaz turkmène ont baissé de plusieurs crans.

Les trois tubes du CAC (Central Asie-China) transportent vers la Chine 55 Mds de m3 via l'Ouzbékistan et le Kazakhstan. Une ligne D était prévue, passant par l'Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Kirghizstan (en bleu sur la carte), devant acheminer 30 Mds de m3 supplémentaires.

Cette route Sud est maintenant reportée indéfiniment. Dès la fin 2014, des problèmes apparurent pour constituer des joint-ventures sino-kirghizes et sino-tadjikes avant que la Chine et l'Ouzbékistan n'enterrent officiellement le projet.

Coïncidence ? C'est justement en 2014 que Gazprom et Pékin ont signé le deal du siècle - le plus gros contrat de l'histoire - pour la fourniture de 38 Mds de m3 de gaz russe pendant 30 ans. Notons en passant que ce projet pharaonique suit son cours avec l'ouverture un check-point frontalier sur le fleuve Amour visant à faciliter la construction de part et d'autre.

Bloqué à l'ouest par la Caspienne, délaissé au nord-est par la Chine, le Turkménistan n'a plus d'espoir que dans l'impossible TAPI au sud-est. Celui-ci aussi, nous l'avons longuement et plusieurs fois évoqué. En anglais, pipedream signifie "chimère". Jamais un gazoduc n'a aussi bien porté ce nom...

A 6 000 kilomètres de là, les Américains installent leur THAAD en Corée du sud, officiellement contre les nordistes de Kim, officieusement contre la Chine, ce que votre serviteur et nombre d'analystes répètent inlassablement. Cela a lieu dans un contexte un peu particulier avec l'élection d'un président sino-compatible moins soumis aux desiderata impériaux.

Nous nous étions arrêtés au refus coréen de payer et à l'offre américaine de prendre en charge tous les coûts. En réalité, ce cadeau de McMaster, le Conseiller à la sécurité nationale issu de l'establishment washingtonien, a été très mal pris par Trump qui l'aurait littéralement engueulé au téléphone.

Dernier épisode d'une suite d'accrocs qui commence à se rallonger sérieusement et qui débuta dès le mois de février quand, avant un discours présidentiel devant le Congrès, le général néo-con avait fortement conseillé de ne pas utiliser l'expression "terrorisme islamique radical", sans doute pour éviter de braquer la Saoudie et autres alliés. Non seulement le Donald avait employé les mots fatidiques, mais il avait pris bien soin d'en détacher chaque syllabe.

Donald 2.0 redeviendrait-il Donald 1.0 ? L'ambiance générale parmi l'Etat profond est à la désillusion et, après la vraie-fausse frappe sur la Syrie grâce à laquelle le président américain a connu un répit, la MSN, fidèle porte-voix du système impérial, retombe dans l'habituelle hystérie.

Il est vrai que Trump tend parfois le bâton pour se faire battre, en virant le directeur du FBI - "bonne décision, mauvais timing" comme le disent certains - alors même qu'il accueille avec égard Lavrov à la Maison blanche. Il n'en fallait pas plus à la presstituée pour reprendre du service.

Sur le fond, les deux hommes ont discuté extensivement de la Syrie. Si l'on ne connaît évidemment pas le contenu des échanges, cela s'est apparemment très bien passé au vu des réactions des uns et des autres : "Pragmatisme", "très bonne rencontre"... De quoi faire enrager un peu plus le Deep State.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

UnLorrain 20/05/2017 10:08

J'ai flâner a fond la caisse chez Angelilie,il ou elle m'en excusera de cette fugitive incursion hihi
Je sais pas si j'y retournerais...comme je retourne pour ses toujours belles photos chez Stalker,Juan Asensio,qui illustrent ses Feuilles,blog littéraire un peu trop couillu pour moi.

Angelilie 14/05/2017 18:55

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo.

Astatruk 15/05/2017 09:02

Mouarf, Ange-Lilie (Lilith?), avec culot et/ou "sans-culotte" et tarte à la fraise ;-) fait sortir les "vieux" loups du bois, hi hi...

Tiens, puisque nous évoquons les "Mme de..." et les princes d'ailleurs, le Roi Bic-Mac(rond$), que la presstituée encense des doux parfums mielleux d'une gelée royale "vaporeuse" quasi divine ==> ( https://francais.rt.com/france/38340-admiration-devant-macron-lors-investiture-journalistes-repris-volee-twitter ) celui-ci parviendra t-il à faire "élire" la première Dame de France, Brigitte de Macron, REINE du peuple de France ? ==> ( http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-un-statut-de-premiere-dame-creerait-une-veritable-usine-a-gaz-28-04-2017-6898467.php )... «Un statut de première dame créerait une véritable usine à gaz». Ben, un moyen moderne et original de s'éloigner de la dépendance à la Russie ?!

Aux antipodes, L'Empereur-timonier des fourmis jaunes, Xi, projette encore et toujours "une ceinture-une route" de la soie va de soi ^^, pour habiller la belle au bois dormant, ou pour couvrir les Rois nus ? ==>( https://français.rt.com/economie/38331-chine-se-dit-prete-octroyer-113-milliards-euros-route-de-la-soie ) "La Chine se dit prête à octroyer 113 milliards d’euros aux projets des «Routes de la soie»" Reste à savoir ci les milliards seront des DTS ou des Bons sur le trésor (enfin, les dettes...) US...

Mais, Oui Mais... Tous le monde ne le voit pas de cet œil ;-) "(...)tout le monde ne paraît pas emballé par le projet chinois. Washington n'a envoyé qu'une maigre délégation menée par le conseiller de la Maison Blanche Matt Pottinger (...)" La cela m'étonne, ou pas ! Faut dire, si l'empire du milieu "fédéralise" le Rimland et le Heartland, Mackinder ne fera pas que se retourner dans sa tombe, il peut aussi revenir d'entre les morts et rejoindre les zombies du marécage de l'empire à l'ouest pour diriger la contre-offensive...

Mais, encore mais, qu'on se rassure, "La France a pour sa part dépêché le sinophile ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin". Ouf, il est sinophile !!!

Bon, Je m'en retourne FLÂNER sur le blog de Angelilie et m'instruire de son programme pour voir si je vote pour elle ^^. La nuit des blogs peut elle être plus obscure que les jours du pouvoir ?!?!

Bien à vous tous.

Vincent 15/05/2017 07:52

Si on descend (vite) au fond du blog, on à l'explication. C'est pur remporter le concours "La Nuit des blogs " dans la catégorie Culture.
La technique à marché pour les présidentielles, alors pourquoi pas. Certains parlent d'effondrement de civilisation...

Enlil 14/05/2017 22:53

Improbable et désopilant syncrétisme ! Un conseiller matrimonial chez Machiavel ... ou plutôt un stratège chez la Montespan ?
Il me semble qu'il soit effectivement peu fertile, l'amour et la mort faisant rarement bon ménage, l'âme de ce blog étant davantage sous les auspices d'Arès que de Vénus.

Observatus geopoliticus 14/05/2017 22:36

Ha ha ha, elle ne manque pas d'air, la gueuse... Mais bon, j'aime bien son culot, ça passe pour cette fois.

Hamilcar Barca 14/05/2017 21:45

Arf!
La "fusion charnelle" n'est plus de mon âge, je n'aime pas les pâtisseries et, depuis la disparition de Gotlib, les coccinelles me font pleurer.
Et par dessus tout, je ne peux pas piffer ceux (celles) qui font de la retape.

Madudu 14/05/2017 19:57

"Flâner" ne doit pas comprendre "lire", autrement elle aurait sans doute réalisé que les recettes de gâteaux, les coccinelles et autres "fusion charnelle" ne sont pas tout-à-fait dans les centres d'intérêt du lectorat de ce blog.

ZZZ 14/05/2017 13:23

Sur l'affaire Trump-Lavrov,les choses semblent plus compliquées que les apparences laissent entendre si l'on en croit ce point de vue : http://stormcloudsgathering.com/why-trump-fired-comey/.
Trump est tout sauf un idiot.

Euclide 13/05/2017 17:02

Pour tous,
Toujours le grand jeu mais coté Méditerranée Orientale.
Voir le blog " Propos d'un ancien du SDECE "
Titre du billet : lien entre le général Flynn, James Comey et les pétroliers israéliens . Eh bien, c'est de la dynamite !

Observatus geopoliticus 13/05/2017 18:36

@ Euclide
Attention au blog que vous citez où pullulent, comme souvent, plusieurs erreurs factuelles grossières et qui discréditent le propos général :
- les réserves de gaz en Méditerranée orientale sont sympathiques mais loin d'être "gigantesques".
- la crise de 2008 n'a pas fait flamber le pétrole mais a, au contraire, fait passer son cours de 140$ à 30$ !
- les Etats-Unis ont toujours soutenu le pipeline Qatar-Europe pour isoler la Russie, pas le contraire.
Je me suis arrêté là dans ma lecture et n'ai même pas eu le courage de terminer le premier paragraphe : 3 énormes conneries en quelques lignes, j'ai eu ma dose...
Bien à vous

Astatruk 13/05/2017 15:11

Merci OG pour ce tour d'horizon rapide.

"Donald 2.0 redeviendrait-il Donald 1.0 ?"

Pas facile de savoir s'il tourne sous Windows ou sous Linux et si les développeurs parviendront à stabiliser le système. Les mises à jour, évolutives ou "anachroniques" se succèdent. Un pas en avant deux arrière, puis un en arrière et trois en avant.... Sacré valseur, le Trumper ^^

Pour la presstituée, il la soigne bien, dirait-on, sans se priver pour autant de son game-boy préféré; twitter. Son dernier tweet serait clairement une menace, mais il n'en reste pas moins un superbe bâton bien tendu. Est il fou le bonhomme, ou très très bien protégé ?

«James Comey ferait mieux d'espérer qu'il n'existe pas d'"enregistrement" de nos conversations avant qu'il ne commence à faire des révélations à la presse !»

https://francais.rt.com/international/38275-trump-menace-fbi-comey-enquete-russie-accusations-twitter

Là ou j'ai du mal à percuter c'est sur le financement du THAAD. Si il impose à la Corée du sud de payer, au moins partiellement, la facture, il les pousse vers la Chine et la Russie et à réclamer le démantèlement de l'installation. Si il fait cadeau des missiles il perd un paquet d'argent, certes, mais s'éloigne de la Chine avec qui il aimerait renégocier le déséquilibre commercial. Hum...

Autant Obama me faisait peur tout en m'ennuyant, Trump me fait rire tout en m'angoissant. Bon, c'est quand qu'il passe à la version 3.0 de son logiciel ?

Astatruk 13/05/2017 21:22

@la grive

Lol, nous sommes là en présence d'un specimen, un authentique specimen. Qu'il ait pu être placé si haut dans les instances de pouvoir us en dit long sur la dérive du machin. C'est flippant et navrant.

la grive 13/05/2017 20:52

> Astatruk "https://m.youtube.com/watch?v=byY-BRNiAHQ&feature=youtu.be"

C'est ahurissant le niveau d'arrogance et d'insensibilité de Bush. Etait-il seulement conscient de la violence de ses propos et de la menace qu'ils véhiculaient ?

Astatruk 13/05/2017 20:13

@OG

C'est dans ce sens que mon coeur penchait. On a donc affaire à un bel enfumeur ^^. Qu'il énerve pas trop l'empire tout de même, les c**s ça osent tout, paraît que c'est même à ça qu'on les reconnaît ^^ En fait il m'angoisse le Donald mais comme il me fair rire ce serait domage de le perdre en route, hi hi.

Pis en parlant des c**s, un joli spécimen mouché par Vlad le terrible dans une courte vidéo rafraichissante...

https://m.youtube.com/watch?v=byY-BRNiAHQ&feature=youtu.be

la grive 13/05/2017 20:01

Au sujet des thaad en Corée, je suis surpris qu'ils n'y soient pas encore et je comprends facilement que les américains souhaitent les déployer au plus près de la Chine. Et pour la question de la note, quand on voit le cirque impressionnant qui a accompagné l'affaire, je ne vois rien d'autre qu'une combine de vente forcée plutôt agressive. C'est le coup du pompier incendiaire qui facture ses déplacements (à un milliard tout de même).

Observatus geopoliticus 13/05/2017 18:39

@ Astatruk
Je vous cite, cher ami : "Là ou j'ai du mal à percuter c'est sur le financement du THAAD. Si il impose à la Corée du sud de payer, au moins partiellement, la facture, il les pousse vers la Chine et la Russie et à réclamer le démantèlement de l'installation."
>>> C'est précisément en cela qu'il redeviendrait le Donald 1.0, désintéressé du Grand jeu, sans obsession de diviser l'Eurasie et mettant en rage le système impérial.

Posadagr 13/05/2017 00:10

Merci OG pour les récents articles :-)

Je ne sais pas vous ... mais les rares courtes vidéos des entrevues Lavrov - Trump où ce dernier parle seul et Lavrov - T-Rex (les photos ne sont pas forcément très parlantes... on peut leur faire dire tout ce que l'on veut contrairement aux vidéos plus intéressantes) ... me font penser à une lueur dans un monde totalement plongé dans le noir...
Si je ne m'abuse .. c'était Furax (un de nos commentateurs réguliers que je salue au passage) qui faisait allusion à l'utilisation de son intuition dans la compréhension des développements internationaux... et à ce niveau le mien me dit que ces gens (Lavrov, Trump,...) tentent de s'accrocher à cette lueur d'espoir pour essayer de s'en sortir. Ce qui est moins rassurant c'est que si à leur niveau ils s'accrochent à des lueurs c'est que la situation mondiale est au bord du gouffre quoi qu'on en dise.

De ces situations où on espère que notre intuition se trompe même si on n'y croit guère ^^

une video... Lavrov : "are you kidding me ? " ^^ : https://www.theguardian.com/world/2017/may/10/sergey-lavrov-white-house-visit-trump-russia-comey

Astatruk 14/05/2017 17:56

Décidément, quand ça veut pas ça veut pas :-)
Donc oui j'avoue que les 10% de Einstein c'est une légende urbaine. Je serai plus attentif à l'avenir^^. Bon, revenons au Grand jeu. Je m'égare, je m'égare ^^

Astatruk 14/05/2017 17:51

@ Alaric

Oups, le début de mon poste à sauté lors du copié/ collé

Donc oui, j'avoue que ==> ( (La matière la moins exploitée par l'homme est dans sa boite cranienne) je persiste et je signe :-) et aurai-je du dire "la moins BIEN exploitée"...

Astatruk 14/05/2017 17:44

@Alaric

Oui, j'avoue que ==> ( (La matière la moins exploitée par l'homme est dans sa boite cranienne) je persiste et je signe :-) et aurai-je du dire "la moins BIEN exploitée"...

Je rappele au passage que l'idée était de situer "l'intuition" dans une approche analytique Du Grand Jeu qui se trame autour de la notion de puissance, de guerres, de spoliation des peuples et de leurs ressources énergétiques, matérielles et geographiques. Jeu dans lequel le secret, le mensonge, la manipulation, l'obscurantisme et les mille perversions potentielles de "l'homme" sont les facteurs déterminants de l'équation.

" Tant qu'on n'aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l'utilisent et tant que l'on n'aura pas dit que JUSQU'ICI CELA A TOUJOURS ÉTÉ POUR DOMINER L'AUTRE, il y a peu de chance qu'il y ait quoi que ce soit qui change. »
HENRI LABOIT « Mon oncle d’Amérique »

https://www.jeanpierrevarlenge.com/sciences/chimie-vivant-une-si-longue-histoire/xxiv-chimie-du-cerveau-1-un-cerveau-trois-cerveaux-des-cerveaux/

Extrait du lien ci-dessus:
"Nous sommes d’ailleurs tous beaucoup plus intelligents que nous ne le pensons : nous sous-utilisons DRAMATIQUEMENT notre cerveau ! Je reviens à la citation initiale de Laborit : apprendre à comprendre le fonctionnement de son cerveau et apprendre à s’en servir, devraient constituer un objectif pédagogique primordial."

Le QI ne se mesure pas par la taille du cerveau, son poids ou encore l'intensité de son activité, mais par des exercices et le contrôle de différents resultats logiques, abstraits, émotionnels, mémoriels, temporels, spaciaux... C'est la mesure de son formatage, programation, instructions qui lui sont fournit. C'est manifestement différent d'un individu à l'autre et plus faible chez les plus démunis. Cherchez l'erreur...

http://www.anthropologieenligne.com/pages/21.72.html

Extrait du lien ci-dessus: (si vous lizez cet article au moins jusqu'à cet extrait, c'est copieux, chapeau bas ^^)

"Soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit [...] Or, pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible."

Patrick Le Lay, PDG de TF1

Astatruk 14/05/2017 17:44

@Alaric

Oui, j'avoue que ==> ( (La matière la moins exploitée par l'homme est dans sa boite cranienne) je persiste et je signe :-) et aurai-je du dire "la moins BIEN exploitée"...

Je rappele au passage que l'idée était de situer "l'intuition" dans une approche analytique Du Grand Jeu qui se trame autour de la notion de puissance, de guerres, de spoliation des peuples et de leurs ressources énergétiques, matérielles et geographiques. Jeu dans lequel le secret, le mensonge, la manipulation, l'obscurantisme et les mille perversions potentielles de "l'homme" sont les facteurs déterminants de l'équation.

" Tant qu'on n'aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l'utilisent et tant que l'on n'aura pas dit que JUSQU'ICI CELA A TOUJOURS ÉTÉ POUR DOMINER L'AUTRE, il y a peu de chance qu'il y ait quoi que ce soit qui change. »
HENRI LABOIT « Mon oncle d’Amérique »

https://www.jeanpierrevarlenge.com/sciences/chimie-vivant-une-si-longue-histoire/xxiv-chimie-du-cerveau-1-un-cerveau-trois-cerveaux-des-cerveaux/

Extrait du lien ci-dessus:
"Nous sommes d’ailleurs tous beaucoup plus intelligents que nous ne le pensons : nous sous-utilisons DRAMATIQUEMENT notre cerveau ! Je reviens à la citation initiale de Laborit : apprendre à comprendre le fonctionnement de son cerveau et apprendre à s’en servir, devraient constituer un objectif pédagogique primordial."

Le QI ne se mesure pas par la taille du cerveau, son poids ou encore l'intensité de son activité, mais par des exercices et le contrôle de différents resultats logiques, abstraits, émotionnels, mémoriels, temporels, spaciaux... C'est la mesure de son formatage, programation, instructions qui lui sont fournit. C'est manifestement différent d'un individu à l'autre et plus faible chez les plus démunis. Cherchez l'erreur...

http://www.anthropologieenligne.com/pages/21.72.html

Extrait du lien ci-dessus: (si vous lizez cet article au moins jusqu'à cet extrait, c'est copieux, chapeau bas ^^)

"Soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit [...] Or, pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible."

Patrick Le Lay, PDG de TF1

Alaric 14/05/2017 15:15

Oulah je ne me suis pas relu après avoir changé ma phrase ... je voulais donc dire : l'anecdote qui voudrait que l'homme n'utilise que 10% de son cerveau est une légende urbaine , c'est complètement faux

Alaric 14/05/2017 15:11

@Astatruk

en passant, l'anecdote qui voudrait que l'homme qui n'utiliserait que 10% de son cerveau est une légende urbaine ^^

Enlil 13/05/2017 23:16

Encore merci cher OG de nous accorder cette vôtre hospitalité en cette ziggurat. Je me permets de rajouter une précision la plus courte possible pour ne pas abuser de ce bien si prisé des Danéens et de tous les peuples que la nature a échoué en des lieux de perdition.

@Astatruk
J'espère que mes boutades sur le petit coeur aux battements pressés ne vous ont pas bouté sur le chemin de la polémique, car ce n'était pas mon intention (et si elles y ont mené, recevez mes excuses de bout en bout).

Plus sérieusement, je ne "place" pas l'intuition en quelque lieu (bien que j'ai eu vent des recherches dont vous parlez), je ne parle de cette dernière que comme d'un outil pour comprendre le monde, outil tout limité qu'il est. Vous noterez notamment sa proximité avec la volonté, le désir, et ... l'imagination. L'on peut anticiper tout comme l'on peut se tromper.

Pour le reste, je suis d'accord (profane - expert...). A ceci près : méfiez vous des augures apparemment resplendissantes de l'internet, celui-ci fonctionne sous la forme de niches, et souvent, ce sont des cercles assez fermés qui se constituent. Et le tout et son contraire s'évitent soigneusement... Méfiez vous aussi de son effet "loupe", grossissant ou rapetissant à l'envie des événements.

D'autre part, la pluralité de sens des mots dépend du contexte et des rapports humains leur étant sous-jacents, qu'il faut analyser en casuiste (ce que vous faites par ailleurs avec vos exemples).

Quant aux "valeurs" et de celles dont "a besoin l'humanité", je reprendrais vos propres termes : "chacun voit midi à sa porte"... Je ne suis pas sûr que les valeurs, et lesquelles par ailleurs, soient la nécessité ou le besoin de l'espèce. Elles ne nous ont pas toujours mené en des sentiers heureux.

@ Madudu
La question se posera dans la portée que vous insufflez au terme « croire » : conserver ses intuitions comme simples hypothèses n’empêche pas de les défendre, mais les présupposer comme vraies peut mener en des impasses sur la quête de la vérité. Mais il me semble que nous partageons la même opinion à ce sujet (rejet-soutien de l’intuition…). Le degré de créance en celle-ci nous sépare. L'intuition est une étape, et une où l'on ne peut trouver ni repos ni créance.

Quant au reste, poupée russe : vous vous méprenez sur mon usage de l’article, j'y visais le paragraphe concernant la vision empiriste (3ème paragraphe) de celle-ci ,que l’on pourrait résumer dans des termes scolastiques comme réaliste : l’existence objective en soi. Ce qui ne signifie pas que le sujet percevant n’influe pas sur l’objet perçu. Il s’agit simplement de limiter cette interaction le mieux possible. Le fond de l’article décrivait une application pratique de la philosophie positiviste (à la Auguste Comte) qui rejette le plus possible l’interprétation : "shut up and calculate", pour le citer (cette interjection ne vous vise naturellement pas...).

Quant à votre philosophie, je n’ai pas l’orgueil démesuré de la décrire, vous êtes le plus compétent pour cela, vous le faites admirablement. Seulement, mon matérialisme ne se réclame d’aucune de ces philosophies que vous présentez, n’en déplaise aux stagirites ou samiotes. Les matérialismes ont déjà dépassé depuis longtemps les formulations métaphysiques, et la méthodologie scientifique l’a acté (voir l’article en question, 3ème paragraphe).

L’esthétique, le goût et le graal l’on cédé à l’empirisme, au positivisme et au rationalisme. C’était là mon message.

J'ajouterais qu'en une discipline telle la géopolitique, ce positivisme est encore plus nécessaire car les passions humaines y jouent un rôle éminent, et il est plus aisé de s'y laisser porter en idéologie ou opinions. Je ne vise pas l'impossible absolue neutralité, nous partageons tous la croix de la partialité. Mais ma référence portait en elle ce souci.

Merci d'avoir daigné porter de l'attention à mon commentaire et de l'avoir lu.

Observatus geopoliticus 13/05/2017 18:43

"Mais nous sommes bien loin du Grand Jeu !"
Certes mais, de manière générale, vos échanges philosophiques, économiques, agronomiques ou techniques sont d'une telle hauteur qu'il serait dommage de s'en priver. Ca participe de la richesse de ce blog et, si ça ne devient pas une habitude systématique et envahissante, pourquoi pas ?
Bien à vous tous

Astatruk 13/05/2017 13:43

@Enlil

Certes, le Trochilidé (Trochilidae) est un oiseau fort curieux de part ses exploits de haute voltige et ses capacités neurophysiologiques pour le moins remarquables. Mais je ne m'y referai que dans l'idée de pointer le rôle (parabole), aussi peu signifiant soit-il, que chacun peut jouer dans cette valse à mille temps. (Gros bec de Toucan, petit bec de colibri, participation... ou pas)

Pour ce qui est de la "fausse" couche Socratique et des couches inconscientes et/ou subconscientes de notre cerveau (psyché ?), celui-ci est plus ou moins "compris" comme étant constitué de trois "étages" ou sous-ensembles inter-dépendants. Néocortex, cerveau limbique et cervelet (cerveau reptilien). La recherche à bien évolué sur le fonctionnement de cet organe complexe, notamment sur sa plasticité (reformatage) et notre capacité à influer précisément sur nos "inconsciences" et/ou "subconsciences".

http://sechangersoi.be/6Adecouvrir/JoeDispenzaconfTEDxFR.htm

Aussi, je place pas l’intuition là ou vous semblez la voir (?). La psychologie est la dimension du "soi" régie par le cerveau limbique dans sa phase émotionnelle/Affective (chimie) et par le cervelet dans celle réactive/conséquente (physique). L'intuition serait située dans le néocortex, entre le savoir et la logique; idée, créativité. Quelque chose comme une transposition de nos acquis de certaines expériences qui nous permettrait d'anticiper des expériences avenir dont nous "pressentons" l’avènement.

Connaître la vérité: Allégorie de la caverne ?
Sans nul doute chacun à la sienne comme chacun voit aussi midi à sa porte. Mais il reste indéniable que l'avenir, s'il peut prendre mille directions, n'en prendra qu'une, qu'elle sera notre futur présent, puis notre futur passé. Ainsi, tel le colibri ou le toucan, on peut ou pas s'interroger sur le sens des choses, c'est à dire sens/direction/avenir.

Par exemple, pour revenir à l'article et aux Turkmènes en introduction du sujet, j’espère bien que la Russie et la Chine vont poursuivirent l’idée gagnant/gagnant de leur stratégie multi-polaire en permettant au Turkménistan de trouver un débouché économique autre que le TAPI. Ne pas les laisser tomber.

Sinon mon propos était de dire que les mots ont une force, mais une force duale. "Au commencement était le verbe..." Mal employés les mots, donc leur force, c'est corrompre les idées. Et c'est précisément ce à quoi s’emploie l'empire. Éloigner le vulgum pecus ou servum pecus (commun des mortels/troupeau servile) en le confrontant aux "expert".

Cf: "Bien entendu les brevets en question sont écrits en jargon juridique propre à décourager le vulgum pecus d’y mettre le nez."

En ce sens j'aime bien les Chroniquesdugrandjeu.com car elles éclairent le profane que je suis, et certainement beaucoup d'autres, en désacralisant se qui était jadis, et l'est encore bien trop, le secret d'état, cette religion réservée à une élite avec protocoles, rituels, cérémonies et tout le jargon utile à l'enfumage.

Il me semble aujourd'hui, mais ce n'est qu'une intuition, que le Grand jeu, outre les manigances géopolitiques inter-étatique, est devenu l'affaire de toutes les femmes, de tous les hommes. L'internet y joue un rôle important pour ne pas dire prédominent. La mise en relation du sacré et du profane, de l'expert et de l'humble, du scientifique et du créatif. Du tout est son contraire.

Il me semble bien, oui, que lorsque un politique "occidental" s'adresse à la nation il s'adresse en "réalité" à ses bailleurs de fonds, à ses donneurs d'ordres, pour confirmer son allégeance. Lorsque un politique des pays "non alignés" s'exprime, il s'adresse AUX nations, à tous les peuples, pour les inviter à prendre part, à prendre position. Mais je caricature probablement.

Mon intuition est que lorsqu'on une radio parle de CALVAIRE, avec force science à l'appuie, pour ce qui est de la relative fonctionnalité d'un téléphone, c'est interdire une multitude de "cerveaux" de bien comprendre ce qu'est un CALVAIRE, comme celui que vivent les Syriens, les Libyens, les Irakiens, les Amériques du sud et j'en passe.

C'est aussi ne pas permettre l'ouverture de ces nombreux cerveaux à ce qui est profondément inscrit en eux; la capacité réelle de pouvoir s'instruire, comprendre et agir, ce qui est valorisant, et à terme, la seule vrai valeur dont à besoin l'humanité.

Mais ai-je déjà trop abusé de mots ?!

@Zuglub,

Oui, je sais que l'humanité s'est prise plus d'une fois les pieds dans le tapis. Mais si prés du bord de l'extinction, c'est moins sur. Pas tant que depuis qu'elle s'est dotée, outre d'un arsenal nucléaire délirant, de cette hystérie pathologique de surconsommation outrageuse avec une inconscience totale de son environnement le plus proche. Fabriquer des bolides à 4 roues de deux tonnes pour acheter des clopes ou des pâtes ogm et parsemer le paysages de panneaux: "attention, traversées d'enfants; fragiles", avouons que nous marchons "tous" sur la tête et que nous n'aidons pas beaucoup ce qui veulent, en géopolitique et ailleurs, tenter de redresser la barre, ou la tête ;-)

Mais bon, pensez à me donner l'heure du prochain vol pour la ceinture d’astéroïdes principale que j'aille me mettre à l'abri ^^. Je pourrai lire les Chroniquesdugrandjeu.com à distance raisonnable d'une potentielle catastrophe, avec quelques feuille de lithium dans ma tablette pour tenir jusqu'au bouquet final ^^.

Agnostique et épicurien, sans nul doute, je n'en reste pas moins homme de foi et de doute. Comprendre, du moins essayer, les rouages de la géopolitique, mais aussi ceux de la pensée humaine, est tout autant édifiant que perturbant. Il n'en reste pas moins que c'est l'action de tous qui déterminera notre avenir, quoi que l'on en dise et même si l'on se tait. L'avenir dépend de nos actes.

Madudu 13/05/2017 13:28

Avant de parvenir à exprimer clairement une idée et, de cette manière, avant de la confronter aux autres, on passe nécessairement par cette étape dans laquelle l'idée est encore informe et fragile, indéfendable dans le cadre d'une confrontation d'idées et attachante quand même.

Si ce que vous appelez "intuition" est ce premier pas par lequel toutes les idées doivent passer avant de connaître une formulation compréhensible par le plus grand nombre, alors bien sûr nous devons croire en nos intuitions.

Mais il ne faut pas non plus renoncer à confronter nos idées neuves de peur de devoir y renoncer, car la plupart du temps les nouvelles idées sont mauvaises (et pas si neuves).

C'est dans l'ordre des choses de renoncer à la plupart de ses intuitions, et c'est nécessaire s'il on ne veut pas finir dans une construction mentale bancale construite autour de désirs frustrés.

Enlil je ne peux pas vous rejoindre sur l'usage que vous faites des "faits" comme perceptions indépendantes du point de vue de celui qui constaterait le phénomène sans l'interpréter.

D'ailleurs vous avez probablement mal compris ce dont il est question dans l'article Wikipédia que vous citez, car il y est question de ne pas interpréter le résultat de l'expérience comme un fait indépendant de la théorie au travers de laquelle l'expérience a été conçue, et de ne pas en faire d'interprétation métaphysique (précisément parce que le "fait" observé n'a d'existence que formelle, l'adéquation de la mesure et de ce que la théorie avait anticipé n'implique pas que les choses se passent comme la théorie le décrit).

Je ne suis en effet pas épicurien à la manière dont Lucrèce l'était au 1er siècle avant J.-C. , il y a depuis eu quelques développements dans le domaine des sciences que l'on ne peut pas ignorer.

La cause matériel d'Aristote par exemple n'est plus recevable aujourd'hui en tant que réalité indiscutable, elle n'est qu'une formalité théorique sans implication métaphysique d'aucune sorte.

En ce sens les matérialismes eux aussi doivent reformuler une partie de leurs présupposés pour ne conserver que ce qui est étranger à toute considération métaphysique. Ce qui était déjà, finalement, le leitmotiv de la physique épicurienne. La volonté initiale, le goût et l'esthétique de l'épicurisme, sont donc conservés :)

Mais nous sommes bien loin du Grand Jeu !

Zuglub 13/05/2017 09:57

@Astatruk

Mouis... vous savez, ce n'est pas ls première fois que l'humanité est au bord de l'extinction et que malgré tout elle trouve le chemin. La fin des empires mondiaux causera-t-elle la fin du monde, la technologie sera-t-elle incapable de se subvenir à elle-même ?
Bof.
Déjà, il n'y a pas d'empire mondial mais des empires mondiaux. La chute de l'un sera l'ascention des autres. Et regardez l'Empire Mongol : la Chine, la Perse, la Russie ont survécus plutôt bien à sa chute, et il faut voir tous les petits empires qui se sont constitués, Horde d'Or, Moghols, Timourides... Donc quand bien-même il existait des empire mondiaux, ce qu'objectivement était celui de Gengis car aucune force n'était comparable, on ne verrait pas de sombres âges de sauvagerie hobbsienne. Voyez aussi avec le cas de l'Empire Romain, l'Empire Hellénistique etcles divers empires amérindiens, qui vivaient dans un monde cloisonné sans rien connaître des autres puissances du globe.

Et le lithium ne pousse certes pas dur les arbres, mais je suis sûr qu'on en trouve plein dans la Ceinture d'Astéroïdes Principale.

Enlil 13/05/2017 09:47

@ Posadagr mais aussi plus généralement :

Je pense qu'en l'état des choses, dans une situation aussi multi-factorielle et imprévisible, la position la plus pratique qui soit est le positivisme (tant méthodologique que ... moral, le pollyanaïsme, toujours voir les choses du bon côté ! https://en.wikipedia.org/wiki/Pollyanna_principle pour les heureux locuteurs de la langue de Marlowe) :
Essayer d'interpréter le moins possible, s'en tenir aux faits (dans la mesure du possible, cela va de soi). Ainsi, plus de crainte à avoir de son intuition qui ne demeure qu'un aiguillon là où les faits sont une longue vue.

Un peu comme cette position en physique théorique : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_de_Copenhague_(physique)

Avec mes hommages à Madudu l'épicurien, qui y appréciera sûrement une opinion matérialiste ontologique alternative aux écoles philosophiques classiques, (à épicurien, épicurien et demi !) qui est présentement mienne.

@ Astatruk, toujours au même sujet, pour compléter votre citation du Sysiphe du quartier latin, en voici une autre corrélée : "dire le désespoir, c'est déjà le dépasser".
L'inconscient et le subconscient sont des contrées fascinantes, cher Trichilinae, et ils jouent un rôle éminent dans les affaires des Léviathans, mais attention à la fausse couche socratique...

Pour résumer mon propos (en espérant ne pas être sorti du sujet, cher hôte aux pupilles de lynx que je salue à nouveau par la présente pour la toujours excellente tenue de son blog), l'intuition peut certes avoir une utilité thérapeutique, psychologique tout autant que méthodologique pour connaître la vérité. Mais nous devons tâcher de ne pas confondre les deux ("prendre ses désirs pour des réalités"...etc).

L'utilisation qu'en font les acteurs ci présents oscille toujours entre l'expression de ses espoirs (ne pas montrer à son ennemi ses faiblesses), la prophétie auto-réalisatrice (influer sur le zeitgeist en mettant au monde, devant le monde, ses vues) et le mantra psychologique pour ne pas tomber dans le désespoir (se répeter des choses positives peu aider).

L'exemple de Lavrov en sa ténacité malgré l'adversité peut inspirer à cet égard : S'il s'était laissé aller au pessimisme à chaque accroc, il n'aurait pas eu une aussi longue carrière au vu des 7-8 dernières "révolutions" ... héliocentriques.

Bref, en un mot comme en le nombre trop important que j'ai déjà semé, je laisse la parole à un chevalier : https://www.youtube.com/watch?v=0913rLBWhi8

Salutations sumériennes en ces temps cimmériens.

Astatruk 13/05/2017 08:17

Bonjour la room, merci OG pour vos éclairages. (En espérant ne pas vous paraître HS)
@Posadagr,

" De ces situations où on espère que notre intuition se trompe même si on n'y croit guère ^^ "

Une intuition, comme tout bon stylo bic, ne se trompe pas, elle note une réalité parmis d'autres....

"Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde". A.Camus

"Quand les mots perdent leur sens, l'homme perd sa liberté". Confucius

Hier, en écoutant la radio, au sujet des téléphones portables et autres accessoires technologiques sans fil necessitant batteries et rechargement...

" ha, vous l'avez tous constaté, c'est un CALVAIRE ces objets qui tombent en "panne" lorsqu'il faut pas, et c'est toujours lorsqu'on a ni chargeur ni source d'énergie. Mais NOS scientifiques ont trouvé la solution, du moins pour un temps; recouvrir la batterie d'une fine feuille de lithium, ce qui double la durée de charge sans augmenter sa taille... "

Oui, et la marmotte, elle emballe le chocolat dans une feuille d'aluminium. D'ailleurs c'est bien connu, les feuilles d'aluminium et de lithium poussent n'importe où. Suffit de faire pipi par terre, et hop, un arbre à feuilles :-)

Cela étant dit. Si la planète terre peut probablement nourrir une foultitude d'être humain avec une bio-diversité riche et évolutive, elle ne dispose pas de suffisamment de ressource minérale pour pourvoir chacun d'entre nous en haute technologie et confort "moderne" associé. Là est le NOEUD GORDIEN du problème civilisationnel.

Qui, tel Alexandre le Grand tranchera ce noeud ? Sera t-il tranché du reste, ou sombrerons nous, tous, dans une nuit sans fin ?

Dans l'article précédent, certains commentateurs de ce blog ouvrent le sujet de l'athéisme vs religieux. C'est le leurre utilisé pour détourner les esprits crédules de la réalité terrestre. Religieux, croyants, athées, agnostiques, gnostiques, épicuriens, hédonistes....

Et le malthusianisme dans tout cela ? Théorie mal interprétée et détournée de la pensée de l'auteur, semble t-il.

Alors l'intuition dans cette affaire ?

Comme évoqué plus haut dans ce commentaire, lorsque les mots sont mal employés, les idées sont mal comprises. Ainsi, quel sera notre CALVAIRE ? Tomber en panne de batterie entre deux orgasmes palabro-futiles ou voir le soleil se coucher sur un hiver nucléaire ? Il ne se lèverai plus pour nous... ni pour personnes.

L'intuition, c'est un accouchement sans sage-femme. Voir maïeutique : " La maïeutique consiste à faire accoucher les esprits de leurs connaissances. Elle est destinée à faire exprimer un savoir caché en soi. "

La matière la moins exploitée par l'homme est dans sa boite cranienne (< de 10% utilisée selon Einstein). Si d'aventure il en prenait conscience, notamment de son fonctionnement (H.Laborit), alors une nouvelle ère souvrirait devant lui.

Il est fort probable que certains puissants de ce monde est réellement compris ce qui est en jeu en ce moment. Moment charnière entre charnier et illumination. Mais, car il faut toujours un mais, chacun de nous compte dans l'équation complexe de la prise de conscience qui consiste à faire passer les enseignements séculaires en savoir concrets et pragmatique.

Il me semble que Poutine et Lavrov et mille autres s'évertuent à ce rôle essentiel qui est de faire accoucher les esprits de ce qu'ils ne savent pas qu'ils savent au fond d'eux même.

L'intuition est l'essence même de l'esprit, la lueur qui fait voir bien au delà du "reel", bien au delà de toute considération et parfois l'intuition peu sidérer, comme si Dieu voulait poser un orteil, juste un orteil, sur cette ridicule petit planète.

Calvaire, calvaire, vous avez dit calvaire ? Allé homme, cale un verre, intuite et percute, l'heure est essentielle à comprendre ce qui réellement se trame en ce monde pour agir en conscience et faire les bons choix de vie, quoi qu'il arrive. Suivons le colibri, chacun sa part:

http://sechangersoi.be/5Contes/colibri.htm