Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

L'ennemi de mon ennemi est mon ennemi

3 Novembre 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

D'abord, toutes mes excuses pour la temporaire indisponibilité du site. Ni NSA ni hacker, chers lecteurs, simplement une vulgaire histoire de renouvellement de l'abonnement et du nom de domaine. Tout est rentré dans l'ordre dorénavant.

Le nord irakien arrive à incandescence... A Mossoul, le calife Ibrahim appelle ses fidèles petits hommes en noir à résister et à ne pas se replier, ce qui pourrait indiquer des défections et un moral assez bas au sein de l'EI. Attention toutefois, l'organisation djihadiste semble plutôt très bien préparée au combat urbain qui ne saurait tarder maintenant que l'armée irakienne arrive à la limite de la ville. Baghdadi a également menacé Ankara : "Comme la Turquie est entrée sur la zone de vos opérations, attaquez-la et vengez-vous".

Ironie du sort, ses deux voeux seront peut-être très bientôt exaucés par ses ennemis chiites ! Délicieux billard à trois bandes... Les milices irakiennes sont maintenant à 15 kilomètres seulement de Tal Afar, coupant de fait chaque fois un peu plus toute possibilité de retraite à Daech. Mais s'approchant aussi dangereusement de la ligne rouge fixée unilatéralement par le sultan comme expliqué dans le dernier billet :

C'est la course des milices chiites vers Tal Afar qui le préoccupe, du moins officiellement. La raison invoquée est la protection de l'importante population turkmène de la ville, qui avait d'ailleurs fourni certains des plus hauts cadres de Daech. Derrière se cache évidemment une lutte d'influence irano-turque. Mais c'est plus globalement le futur des frontières irakiennes qui est en jeu ainsi que l'avenir de la guerre en Syrie voisine.

Toujours est-il que le sultan éructe et, comme d'habitude, menace d'intervenir, sans que l'on sache s'il est vraiment sérieux (voir cette concentration de tanks turcs à la frontière) ou si c'est un énième coup de voix dans l'eau.

Devant la menace d'intervention turque, le Premier ministre irakien ne s'est pas démonté, avertissant d'une guerre : "Nous ne voulons pas de confrontation avec eux, mais s'ils entrent en Irak, ils vont en payer le prix". Ambiance, ambiance.

Chiites vs Daech, chiites vs Turquie, Daech vs Turquie : faites vos jeux, rien ne va plus...

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 04/11/2016 14:42

Et puis, prolongeant les remarques des différents intervenants, il est à rappeler plusieurs choses sur le curriculum vitae très paradoxale de notre cher Erdogan, sauf erreur ou omission que notre cher Observatus voudra bien corriger:
- Musulman proche des Frères.
- en petite fâcherie avec les Wahhabites.
- aller et retour de ses amours russes.
- Je t'aime, moi non plus avec Assad, même que les rails de l'amour sont un peu usés à force de va et vient.
- Même chose avec les U.S.
On peut être certain que de trois choses avec cet homme: il est mortel comme nous, il a un ego frisant tous les records et sa haine des kurdes. Pour le reste, on peut s'attendre à tout.

Observatus geopoliticus 05/11/2016 01:25

Vous avez tout bon, cher Simplet ! 20/20
Juste que sa "haine" des Kurdes s'explique par la situation démographique de la Turquie...

Le Bigourdan 04/11/2016 14:27

Bonjour OG

Une remarque par rapport au commentaire de Yavuz concernant l'unité de de la population turque.
La Turquie c'est 78 millions d'habitants à 98 % musulmane mais .

- 75 à 80 % est sunnite
- Près de 20 % est alevi

- 20 % de la population « turque » est kurde avec une situation géographique précise
Les kurdes sont repartis sur la Turquie , l'Iran , la Syrie , l'Irak , plus le 1/3 des Turcs en Allemagne faisant partie des 2 millions de la dispora kurde d'Europe, et représentent environ 50 millions de personnes avec des intérêts différents bien expliqués sur ce blog.
Donc c'est la menace première sur l'unité de la Turquie.

Les langues en Turquie sont essentiellement le turc , le kurde et l'arabe.

La politique turque a toujours été une turquisation de la langue.
Qu'en est-il aujourd'hui ?
Il est difficile de trouver une synthèse sur la Turquie concernant les religions , les langues , les ethnies .

La Turquie n'est elle à à l'image de certains pays d'Europe qui nous sont proches avec de forte volonté d'indépendance et de divergence d'intérêts ?
- Belgique : francophones et néerlandophones
- Espagne : castillans , basques , catalans
- Royaume Uni : Ecosse, Ulster

Observatus geopoliticus 05/11/2016 01:30

Bonsoir à vous deux. L'unité de la Turquie, déjà bien difficile à mettre en place, est en train d'exploser pour des raisons démographiques (non renouvellement des turcs, explosion des naissances kurdes). C'est aussi dans ce contexte qu'il convient de replacer Erdogan...

bozi lamouche 04/11/2016 15:20

@bigourdan
bonjour, je me faisais la même remarque sur l'unité des pays... on peut ajouter à votre liste : l'unité de la france menacée par "l'islam et l'invasion subsaharienne"...'sans parler des dom-tom qui régulièrement se font entendre...
ailleurs les us et les latinos...
la Padanie en italie....etc
finalement dans la majorité des cas il semble que c'est la situation économique qui favorise ou non les velléités indépendantistes ...

Euclide 04/11/2016 13:00

Bonjour Observatus,
J'ai posté au petit matin un long post pour dire 2 choses.
1) j'apprécie la démarche de rappeler les règles du forum en particulier au membre Yavuz pour cause de prosélytisme.
2) si , je n'ignore pas que la raison de votre forum est centré sur l'Eurasie et ses tuyaux énergétiques. Il me semble, aussi, important de rappeler que " l'arc de guerre actuel part de la Mauritanie jusqu' à la Chine en passant par le sud méditerranéen ainsi qu'une zone susaharienne. Enfin, se souvenir que pendant les JO du Brésil cet été, o n craignais un attentat perpétué par Daech.

Observatus geopoliticus 05/11/2016 01:28

Désolé pour votre message perdu, cher Euclide. Parfois, ça m'arrive avec des articles entiers, imaginez...
2) Oui, je sais. Mais je parle de ce dont je suis spécialiste.

Byblos 04/11/2016 12:48

Y a-t-il une information sérieuse sur la véritable identité de Baghdadi?

Observatus geopoliticus 05/11/2016 01:26

N'étant pas conspirationniste de nature, je m'en tiens pour l'instant à la version officielle.

Ady85 04/11/2016 10:57

La Russie est-elle présente en Irak d'une façon ou d'une autre ?

Observatus geopoliticus 04/11/2016 11:52

Bagdad fait partie du 4+1, de l'alliance de facto entre chiites et Russes via l'Iran.

Clara 04/11/2016 08:35

L'arrestation des parlementaires du HDP cette nuit par la police d'Erdogan, des nombreuses perquisitions d'autres responsables pro kurde ne montrent-elles pas une certaine fragilité de cet homme et la fin prochaine de son règne ?

Observatus geopoliticus 04/11/2016 11:48

Oui, Clara, et aussi sa frustration vis-à-vis de ses opérations manquées en Syrie et en Irak.

iznogood 04/11/2016 07:24

Daesh est de connivence avec le sultan il lui donne la legitimite pour une intervention en Irak sous couvert de legitimite de defense et avec la declaration de guerre de baghdadi. La Turquie a ce que elle cherchait depuis longtemps et va pouvoir mettre son rêve ottoman en réalité en occupant le nord de l Irak ... si on la laisse faire .. a suivre !!!

Observatus geopoliticus 04/11/2016 11:46

mmm... je ne crois plus que ça soit le cas. Au printemps, Ankara a changé de fusil d'épaule en Syrie, soutenant les barbus "modérés". Depuis, de vrais combats ont lieu et Daech a tué un nombre non négligeable de soldats turcs. Si l'EI reste un prétexte pour le sultan, ces deux-là ne s'entendent plus comme larrons en foire.

Alaric 04/11/2016 00:59

Que pensez vous des américains qui se vantent d'entrer dans Raqqua "d'ici quelques semaines " ? simple effet de com' ?
Je vois mal les kurdes retourner au casse pipes comme à Manbij après le coup de Jarablous ...
En plus Racca est une ville arabe et la capitale du caliphat en Syrie

https://www.almasdarnews.com/article/us-led-offensive-defeat-isis-raqqa-begin-within-weeks/

et merci pour vos précieuses analyses

Observatus geopoliticus 04/11/2016 11:50

Difficile à dire... Un représentant kurde vient de déclarer que les YPG préparaient la campagne de Raqqa. Info, intox ?

Jean 03/11/2016 23:47

Ah, enfin mon blog préféré est de retour !

Observatus geopoliticus 04/11/2016 11:48

Un plaisir, cher Jean.

simplet 03/11/2016 20:23

La danseuse de la Grande Porte est obligée de se déhancher, vu la contestation intérieure qui gronde de plus en plus. Unir le populo conte l'ennemi extérieur et restaurer l'honneur du Grand Turc, cela distrait des problèmes politiques nationaux. (Vous m'avez promis votre analyse quant à l'éradication de la nation turque...)

Observatus geopoliticus 03/11/2016 22:23

@ Yavuz
C'est votre premier message ici donc je laisse passer. Mais...
1) on vouvoie
2) on fait des commentaires en rapport avec la géopolitique, la stratégie ou les relations internationales. On n'étale pas ses préférences de groupie.
@ Simplet
Argh, laissez-moi le temps... Promis, ça viendra bientôt (peut-être pas le prochain billet cependant)

Yavuz Sulan Selim 03/11/2016 21:51

Tes propos n'engagent que toi...je ne sais pas qui tu qualifie de danseuse...en l'occurrence ici c'est celui qui le dit qui l'est...
En Turquie, il n'y a rien qui gronde, cela faisait longtemps que les Turcs n'avaient pas été aussi unis...
Je crains ta lourde désillusion...car tes propos ne relèvent que de tes voeux pieux...et de rien d'autres...

simplet 03/11/2016 20:17

Si je comprends bien, c'est Heer Dodo chez les ch'tis ?

simplet 03/11/2016 20:24

Le Noooord

simplet 03/11/2016 20:16

Plus de 24 heures sans nouvelles, j'ai failli envoyer les forces spéciales au Kurdistan !