Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Histoires aériennes

16 Août 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient, #Russie

Histoires aériennes

Trois courtes mais intéressantes nouvelles du ciel...

  • La Douma a ratifié un accord entre Damas et Moscou permettant aux Russes de rester "indéfiniment" sur leur désormais fameuse base aérienne de Hmeymim, d'où décollent actuellement les Sukhois qui bombardent les terroristes immodérément modérés. De quoi être au centre de cette région chaque jour plus stratégique qu'est la Méditerranée orientale.
  • Moscou et Washington se rapprocheraient (le conditionnel est de mise) d'un accord en vue de bombardements conjoints sur Daech et sans doute Al Nosra autour d'Alep. Certes, il convient de rester prudent car la coopération russo-US en Syrie est un vieux serpent de mer qui n'a encore débouché sur rien ; toutefois, si cet accord est conclu, l'on assisterait grosso modo à un alignement états-unien sur le Kremlin, ce qui ne surprendra pas vraiment.
  • Peut-être le plus intéressant de tout : des bombardiers russes TU-22m3 sont actuellement présents sur la base iranienne de Hamadan d'où ils partent pour déverser leurs bonbons sur Daech, Nosra & co. Ils décollaient jusque là du sud de la Russie, car la base de Hmeymim ne dispose pas d'une piste assez longue pour accueillir ces mastodontes. Cet accord surprise et non encore divulgué permet de réduire grandement la distance (900 km au lieu de 2200 km), donc de multiplier les frappes. Surtout, il en dit long sur la force de l'entrisme russe au Moyen-Orient depuis un an. Il éclaire d'un jour nouveau l'étroite coopération irano-russe - si je ne m'abuse, c'est la première fois que Téhéran accepte des avions étrangers sur son sol - mais aussi la connivence de l'Irak, tout heureux de permettre le survol de son territoire - les Américains, présents dans le ciel irakien, ont-ils été mis devant le fait accompli par Bagdad ou ont-ils complaisamment donné leur feu vert ?

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 23/10/2016 12:44

Techniquement TU 22 peut emporter toute une gamme de missiles air mer comme l'onyx et très agréables nombreuses variantes.

Le lien est intéressant sur la procédure d'attaque du TU 22 avec dessein... contre porte-avions.
http://www.ausairpower.net/APA-Backfire.html

Après tactiquement vous avez raison, ce ne sont pas des aéronefs très agiles comme comme les Sukois ou Mig.

Observatus geopoliticus 24/10/2016 01:54

Merci pour ces infos, Simplet. J'ignorais qu'il fusse aussi performant... Mais dans une éventuelle guerre persique, ça paraît quand même un peu léger.

simplet 22/10/2016 21:17

Serait une vue de mon esprit mal tourné ou une réelle éventualité que de considérer Hamadan à équidistance du théâtre syrien que du le Golf Persique ou il y a eu quelques des prises de bec irano-américains? Que ces derniers jouent comme à l'habitude le rôle de Monsieur Roi du Muscle, propriétaires du trafique maritime en y dépêchant une flottille aérienne moderne pour prétendument calmer les Iraniens. Donc menaçant les futures exportations pétrolières iraniennes. Ce serait un arrangement à la mode, "Gagnant gagnant". Le muscle élevé au maïs ogm américain contre celui massé à la vodka.

Observatus geopoliticus 22/10/2016 22:13

Ha ha, votre dernière saillie est excellente.
Quant à votre idée, je ne pense pas. Stationnaient à Hamadan les seuls bombardiers à long rayon, totalement inutiles dans le cas d'une guerre navale dans le Golfe. Certes, ces Tupolev devaient bien avoir quelques protecteurs plus agiles, m'enfin, en nombre limité. De plus, il n'y a aucun accord militaire entre les deux pays.
Par contre, les S-300 livrés par Moscou peuvent avoir une grande importance en cas de conflit.

Vincent 19/08/2016 17:35

Il y a en ce moment des combats entre l'AAS et YPG. Ça peut paraître étrange, mais en même temps on a vu des colonnes de terroristes être exfiltrés de Manjib (sur ordre des USA?, pour aller renforcer d'autres terroristes à Alep?). Ce qui semble être un coup de poignard dans le dos de l'armée syrienne. Bref, il semblerait que les Kurdes du YPG viennent de commettre l'irréparable dans leur allégeance aux USA - Du coup, ils contribuent au rapprochement Russo-Turc. Tout ça est très compliqué - j’attends avec impatience votre analyse de la situation. Merci.

Observatus geopoliticus 20/08/2016 02:11

J'évoque la chose dans le tout dernier billet mais sans l'analyser à fond. Laissons le temps au temps...
Bien à vous, cher Vincent.

Charles Michael 18/08/2016 21:03

Grand jeu il y a et grand art aussi.

Les Russes vont aussi déployer S-300 et S-400 à Hamadan, pour leur confort et tranquilité; ça devrait aussi un peu aider à sanctuariser l'Iran des neo-cons impénitents.Rappelons que ces bombardiers stratégiques ont la capacité nucléaire.
Belle extension du domaine de la lutte, mais bon à taquiner l'ours...

Quand je m'avance tu recules... ça semble être le jeu à Aleppo Sud..... et la maitrise du ciel offre ainsi une belle concentration de cibles djihadistes modérées, appelées rebelles par nos Menteurs Associés.
SST lui se réjouit, l'aime pas les borgs.

L'Allemagne envoie à nouveau des armes aux Kurdes YPG, sur ça va plaire à Erdogan. Du coup les Russes bombardent un peu les kurdes. Une grande amitié est-elle en train de renaitre ?

Steph: entièrement lu et approuvé sur la propagande Euro-US, mention spéciale Infect à Vitkine du Monde, la BBC bien ****** aussi.

Observatus geopoliticus 20/08/2016 02:12

Je ne pense pas que Téhéran autorise la Russie à déployer des batteries anti-aériennes. De toute façon, Moscou a déjà vendu et livré des S300 à l'Iran, au grand dam des Américains et des Israéliens.

Piotr 17/08/2016 14:02

Bonjour,
Lecteur attentif de votre blog depuis quelques temps, je m'informe aussi dans certains autres médias, dont certains "MSM", pour notamment confronter les différents "points de vue", souvent antagonistes. Et je dois avouer que certains de vos articles m'ont plutôt séduit (et je vous en remercie par ailleurs !).
Cependant, j'ai trouvé l'article qui suit concernant la Russie, un article de Diploweb que je suis aussi régulièrement, et il m'a plutôt... déstabilisé et j'aimerai, si vous le voulez bien et si vous jugez l'article en question digne d'intérêt bien entendu, que vous apportiez "vos réponses" à cet article, pour confronter les 2 "points de vue" et surtout pour ne pas laisser le dernier mot aux MSM.

Voici l'article en question : http://www.diploweb.com/Introduction.html

J'espère que vous apporterez une réponse à mon commentaire et surtout à l'article, cordialement.

Observatus geopoliticus 26/08/2016 13:10

Chers Stef et Piotr, vous parliez peut-être de cela : http://www.chinatopix.com/articles/98199/20160814/xi-calls-new-world-order-dominated-china-russia-elimination.htm#ixzz4I4xFdjQP

Piotr 24/08/2016 11:37

Bonjour observatus et Stef,
Je ne remettais pas du tout en cause la proximité de Pékin et Moscou, je n'émettais que de sérieux doutes concernant cette allocution, en particulier. La Chine et la Russie nous ont déjà prouvé maintes fois leur "proximité".
Sinon, en effet Stef, ce site m'a beaucoup plus convaincu que les autres. Je pense qu'effectivement Xi a du lors de son discours évoquer la possibilité d'un partenariat stratégique avec la Russie.
Je doute cependant qu'il ait appelé à la "destruction" des US et de l'UE. Cela aurait été beaucoup trop agressif pour que les US ou l'Europe ne se permettent pas de répondre. Je reste néanmoins assez sceptique, la plupart des articles web français faisant remonter leur source à un site du nom de "Chinatopix" qui lui même fait remonter sa source... au Dailystar ! Un tabloïd britannique qui sans aucune source pour sa part, déclare que la 3ème guerre mondiale est imminente (c'est vous dire la fiabilité des tabloïds).
Mais toujours est-il que, que Xi ait dit ça ou non, la Chine soutient désormais la Syrie au côté de la Russie,

Observatus geopoliticus 23/08/2016 20:17

Bonjour Stef et Piotr,
je n'entre pas dans votre "querelle" sur la source de l'article car je ne l'ai ni vu ni lu.
Ce qui est sûr, c'est que Pékin et Moscou sont déjà bien plus que proches (cf. les déclarations de Poutine et Xi lors de la visite de Vladimirovitch en Chine).

Stef 23/08/2016 14:16

Bonjour Piotr et Observatus,
Je suis bien d'accord que nous sommes dans une ère de propagande bilatérale. Cependant, il me semble que l'esprit de ce qui est dit dans les sites présentés dans mes messages précédents se retrouve relativement dans ce que nous pouvons observer (par exemple le fait que la Chine vienne aider la Syrie). Pour une présentation un peu plus objective (?): http://algarath.com/2016/08/22/discours-president-xi-jinping-de-chine-95e-anniversaire-parti-communiste-de-chine/ à lire avec les commentaires.

Piotr 23/08/2016 09:52

Bonjour Stef et observatus,
Je crois qu'il s'avère, qu'après de nombreuses recherches sur internet et en ayant suivi les liens que vous m'aviez donné Stef, que les seuls sites en parlant sont des sites très notoirement pro-russe et anti-US et qui font quasiment tous remonter leur source à des textes russes (je sais lire l'alphabet cyrillique et connais quelques mots russes, mais cela s'arrête là malheureusement) qui feraient eux-même remonter leur source à des textes chinois (bien que je n'ai pas trouvé ces textes). Tout cela me semble très flou et m'a tout l'air d'être un fake.
Si Xi avait pris position de manière aussi direct, incisive et agressive (car dans cette soi-disant déclaration, il se pose tout de même en ennemi de l'OTAN et des US), je pense que les médias occidentaux en aurait parlé et là.... absolument rien, pas un site occidental, pas un média occidental !
Même Sputnik (très très pro-russe et anti-US/UE) l'aurait apparemment retiré de ces articles, je pense donc qu'il s'agit d'un faux. Il ne faut pas oublier que la propagande est aussi chinoise, russe, mexicaine, algérienne, vietnamienne, qatari, etc. Ça fait parti du Grand Jeu et les puissances ne se privent pas de l'utiliser.
Mais, comme l'a dit justement observatus, cela n'enlève rien au fait que les chinois sont plus proches des russes que des US et plus critique vis-à-vis des US que de la Russie, et peut-être qu'ils seront alliés un jour, mais ce n'est pas encore le cas actuellement (ou presque en soit...)

Stef 22/08/2016 15:39

Bonjour Piotr
Voici quelques liens (avec tout ce que ça peut impliquer d'incertain quant au caractère effectif):
https://southfront.org/china-offers-russia-an-alliance-against-nato-what-will-be-moscows-response/ (site très anti-américain)
http://www.fort-russ.com/2016/08/china-openly-offers-russia-alliance.html (site pas très favorable aux américains)
J'avais trouvé un autre site parlant de cela (discours de Xi très incisif lors du congrès du parti) mais je ne le retrouve pas (c'était il n'y a pas longtemps pourtant; Ah! jeunesse pourquoi ne veux-tu plus de moi!). En attendant, j'ai toujours pensé que Xi le sage attendrait d'être prêt pour prendre parti de façon péremptoire. Il semble que ce jour soit arrivé (quoique devant le parti on exagère peut-être). Wait an see.

Observatus geopoliticus 21/08/2016 22:05

Bonjour Piotr,
je ne suis pas au courant de ce discours en particulier mais, globalement, la direction politique chinoise est effectivement de plus en plus critique vis-à-vis des Etats-Unis (ils séparent intelligemment les vassaux européens du seigneur US).
Bien à vous deux

Piotr 21/08/2016 18:48

Oh mais ne le faites surtout pas observatus si cela ne vous plaît pas ! Stef l'a apparemment déjà fait et en a déjà tiré ces conclusions, qui me conviennent.
Mais je ne suis toujours pas d'accord avec Stef concernant la Chine, j'ai regardé l'article que vous m'aviez donné qui n'avait qu'une seule et unique source (Sputnik news) mais lorsque l'on clique sur le lien de la source, on arrive sur une page Sputnik news avec l'erreur 404... J'ai donc fait mes recherches concernant ce discours de Xi Jinping (sur Sputnik news, puis sur Sputnik France et enfin sur tout le web) et je n'ai rien trouvé concernant cette hypothétique attaque de Xi envers l'OTAN et l'Occident. J'ai peut-être mal effectué mes recherches (C'est même probable...), dans ce cas-ci pouvez vous me donner une autre source concernant ce discours de Xi ? (Et si vous le voulez bien et que ça ne vous dérange pas bien sûr ! Je ne veux obligé personne à rien)

Observatus geopoliticus 20/08/2016 02:12

Non, je n'ai pas eu le courage. Mais j'essaierai de le faire bientôt.

Stef 20/08/2016 00:52

J'ai poursuivi un peu plus ma lecture et je ne change rien à ce que j'ai dit. Cela n'a guère d'importance au fond, s'agissant d'un malheureux porte-parole du système. Plus importante par contre est la véritable alliance qui se noue entre la Chine et la Russie, la première ayant maintenant bien compris qu'elle est pleinement visée par l'attaque américaine. D'où la réaction très virulente du (faux) calme XI: http://lesakerfrancophone.fr/pekin-denonce-lagression-americaine-espere-un-nouvel-ordre-mondial-sino-russe. Alors certes, on peut dire que l'alliance est plus ou moins forcée du fait des circonstances (n'est pas le plus souvent le cas?), mais elle n'en est pas moins réelle. Je le répète, les USA ont perdu la guerre en s'attaquant à l'Ukraine à cause d'une approche dépassée de la géopolitique : cela a conduit à cette alliance qui donne aux intéressés les moyens de contrer et même abattre les USA (fin d'un empire trop confiant et arrogant?)

Piotr 18/08/2016 14:39

Mais avez-vous lu la totalité de l'article ? La première partie est une sorte de fiction, certes un peu grossière mais pas non plus inintéressante, mais les véritables arguments sont après cette "fiction".
Et je suis d'accord avec vous observatus, il est tout à fait normal que Poutine souhaite discuter avec les américains, mais ce n'est pas ça, qui comme je l'ai dit, m'a plutôt déstabilisé, c'est dans la suite de l'article.
Par ailleurs Stef, bien que ce ne soit pas réellement le sujet de l'article, (mais qu'importe tant que c'est de la géopolitique !) j'émets quelques réserves sur votre analyse de la relation sino-russes, ils ne sont pas encore alliés (mais ça en prend le chemin, c'est vrai).
Cordialement.

Observatus geopoliticus 17/08/2016 21:58

Bonjour Piotr,
comme Stef, j'ai voulu arrêter au bout de 10 lignes même si j'ai eu le courage d'aller un peu plus loin. C'est pitoyable de désinformation et ça commence d'entrée quand l'auteur ose affirmer que les Américains se désintéressaient du conflit. Ce sont eux qui l'ont créé ! Nuland nommait déjà le futur premier ministre deux mois avant le départ de Yanoukovitch ; Soros, le NED, McCain, la CIA étaient tous présents à Kiev.
Quand Poutine demande à négocier avec Washington, c'est du simple bon sens : l'Ukraine post-Maidan était une simple marionnette US tandis que les séparatistes pro-russes sont eux aussi devenus les soldats avancés de Moscou (même si cela ne s'est pas fait immédiatement dans ce dernier cas : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/06/retour-sur-l-ukraine.html).
La crise ukrainienne n'est qu'un énième épisode du Grand jeu : comme toujours, les Etats-Unis ont déclenché les hostilités dans l'arrière-cour de l'ours qui y a répondu.
Bien à vous, Piotr et Stef.

Stef 17/08/2016 19:54

Mon Dieu Piotr que vous arrive-t-il? Je suis allé voir cet article que vous proposez et j'ai arrêté au bout de 10 lignes. Si vous voulez vraiment avoir des avis pertinents évitez, par pitié, tout ce qui relève des médias de "gauche" (Obs., Libération, Monde si on place le parti socialiste où il est désormais c'est-à-dire à droite) et dans une large mesure radio et télévision. Nous sommes actuellement dans une guerre de l'occident (USA et ses sbires) contre la Russie et la Chine. Pour le moment c'est une guerre de communication. Elle risque de devenir une guerre financière (j'y crois peu car les USA sombreraient complètement aussitôt) voire une guerre conventionnelle (j'y crois peu non plus parce que c'est trop tard, Russie et Chine sont déjà trop puissants et leur alliance presque inattendue, du moins avec cette ampleur, est due à la faute grossière des USA qui se sont précipités sur l'Ukraine avec toutes les suites qu'on connaît, ce qui a hissé le rapprochement sino-russe jusqu'aux cimes). Il serait même possible qu'elle soit nucléaire si l'autre folle est désignée POTUS. Pour l'économie voyez les excellents articles de Jacques SAPIR qui lui connaît très bien la Russie (au contraire de certains...) et est parfaitement intègre (...). Pour les questions de géopolique outre le présent site, vous pouvez rechercher les interventions de Xavier Moreau (notamment sur le site Stratpol). Ce sont des gens qui ont une vision très pertinente de ce qui concerne le monde russe qu'ils n'hésitent d'ailleurs pas à critiquer de façon constructive et argumentée, ce qui manque totalement dans les médias occidentaux.
Vous me direz que je me conduis de façon péremptoire sans apporter de preuve manifeste (après tout s'ils avaient raison?). Mon réveil est venu très tard, il y a deux ans environ lorsque l'affaire ukrainienne a éclaté et que nos media ont systématiquement accusé les Russes de tous les maux, ont mis en avant des "nouvelles" plus effarantes de bêtise les unes que les autres: j'ai compris à ce moment-là (un peu tard j'en conviens) que, par une sorte de retournement et d'ironie de l'histoire, la communication occidentale avait pris le chemin de celle de l'Union soviétique. Depuis, désolé, je ne crois plus ce qui est écrit ou dit par ces structures dont je rappelle au demeurant qu'ils sont soit sous tutelle financière de groupes privés, soit sous la dépendance des aides de l'Etat.
PS: vous remarquerez qu'à la fin de l'article que vous mentionnez il n'y a pas de place pour une discussion (tout au plus y a-t-il des références à de prétendus spécialistes ou à des personnes présentes en Ukraine!!!). Vous pourrez vérifier sur de nombreux sites de médias français que lorsqu'une discussion est possible elle est assez souvent peu conforme à la doxa officielle occidentale. Ah! la sagesse populaire!

Jules 16/08/2016 16:31

"aussi la connivence de l'Irak"
A moins qu'ils ne passent par la Turquie... Mais chut, il ne faut pas le dire le cas échéant.

Observatus geopoliticus 16/08/2016 21:18

Pour le coup, ils passent bien par l'Irak, Bagdad leur ayant permis de survoler l'espace aérien irakien. Par la Turquie, cela ferait de toute façon un détour énorme qui rendrait cette base inutile.

Martin 16/08/2016 14:52

Pourrait-on considerer ceci comme un enieme coup de maitre des russes dans leur "avancee" au Moyen Orient? Ca en a l'air a mon avis.Et aucune reaction de nos amis israeliens?

Observatus geopoliticus 16/08/2016 21:21

Poutine a l'art de mettre dans sa poche d'irréductibles ennemis. Israël le courtise et Netanyahou s'entend très bien avec lui alors qu'il est l'allié du Hezbollah et de l'Iran...

Madudu 16/08/2016 13:52

Ouah, ça fait plaisir des nouvelles bonnes comme ça !

Et à Alep, ça donne quoi ?

Observatus geopoliticus 16/08/2016 14:04

Au sud d'Alep, les loyalistes sont doucement mais sûrement en train de refermer la porte entrouverte par les djihadistes il y a deux semaines. , Sur le recul, ces derniers ont ré-attaqué à l'ouest (Castello) mais se sont fait contrer.