Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Les cons, ça ose tout...

10 Juillet 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Europe

... c'est même à ça qu'on les reconnaît. Le regretté Audiard ne nous démentirait pas et il a d'ailleurs dû esquisser un sourire en entendant François Hollande pérorer au sommet de Varsovie. Le capitaine de pédalo a appelé sans rire à bombarder le front Al Nosra, c'est-à-dire Al Qaeda en Syrie, qui pourrait "profiter du vide créé par le recul de Daech".

Certes, cette très tardive prise de conscience est salutaire, mais il pourrait peut-être nous éclairer sur les déclarations de son ministre des Affaires étrangères et actuel président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabiustan, qui affirmait toute honte bue qu'Al Nosra faisait "du bon boulot". Qu'il nous explique surtout pourquoi Paris continue de condamner l'offensive sur Alep, tenue principalement par cette même organisation djihadiste et ses alliés.

Décidément, quelque chose ne tourne pas rond dans la tête de Toumou...

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 11/07/2016 16:40

Y a même plus de pédalo !

Yom 11/07/2016 10:49

Voilà comment on passe de capitaine de pédalo à capitaine de rétropédalo …

Nadek 10/07/2016 23:19

.le probleme qvec ce gouvetnement c'est qu'il est capable de tout a present,il est tellement tombe bas, qu'il peut tout faire,apres avoir deliberrement trahie son peuple avec cette loi travail et son premier ministre de la force et son 49/3,on peut reellement s'attendre au pire !

Rouget 10/07/2016 16:17

C'est tout le problème de prendre des décisions basées sur des positions morales. Cela finit par se retourner contre soi quand on s'avère s'être trompé de cheval ! Le retournement de veste n'en est que plus douloureux...

Au moins les Américains se montre parfois plus flexibles, il n'y a qu'à voir avec l'Iran (et on peut remercier Obama pour ça). Evidemment cela ne s'applique pas à la Russie où là nostalgie d'un monde certain, celui de la guerre froide, quand ils étaient les leaders du monde libre, les emmènent dans une impasse où ils ont tout à perdre. Est-ce une forme d'échappatoire afin de ne pas voir leur impuissance grandissante dans ce monde plus compliqué, plus vaste ? Je le pense.

Kevin 10/07/2016 16:05

Je pense pas qu'il soit con: je pense qu'il est coincé entre le marteau et l'enclume: suivre l'opinion publique française (dont il se fout d'ordinaire royalement, mais les élections approchent), ou obéir à ses maitres comme un bon toutou toumou...Les sanctions contre la Russie ont été exigées des américains, tout comme le refus d'accueillir le réfugié Snowden, la loi travail est une exigence de l'UE. Bref, il n'est même plus capitaine de son pédalo, lequel part à la dérive... :-D

restelli 10/07/2016 15:45

Trop bon le comparatif avec les tontons flingueurs, bravo et merci !!