Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Et maintenant le Texit ? Ou les leviers d'influence de Poutine aux Etats-Unis

25 Juin 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Etats-Unis, #Russie

Et maintenant le Texit ? Ou les leviers d'influence de Poutine aux Etats-Unis

Dans la foulée du Brexit, le Mouvement Nationaliste du Texas a réclamé un référendum d'auto-détermination. Ceci est tout sauf un gag et votre serviteur suit déjà depuis quelques années l'évolution du sentiment séparatiste texan. L'unité des Etats-Unis semble aujourd'hui aller de soi, mais la chose n'est pas si évidente ; il existe des divergences régionales et idéologiques extrêmement fortes dans ce pays qui n'est, somme toute, qu'une fédération.

Indépendant du Mexique en 1836, le Texas fut souverain durant une décennie avant de joindre les Etats-Unis en formation en 1845. De cette époque, le Texas a gardé un certain sentiment d'irrédentisme, renforcé par le fait qu'il roule sur l'or le pétrole et que son économie est équivalente à celle d'un pays occidental moyen (son PIB par habitant est supérieur à celui du Canada). Les Texans sont excédés d'avoir à payer pour la dette abyssale des Etats-Unis - rappelons tout de même que la naissance du pays vient d'une querelle fiscale avec la couronne britannique - et ont une méfiance innée vis-à-vis du pouvoir fédéral, encore accrue sous la présidence Obama (témoin, cette pétition pour faire sécession en 2012). En un mot, le phénomène indépendantiste du Texas est beaucoup moins marginal et anecdotique qu'on pourrait le croire.

Or, pour les maîtres de l'empire, qui se voient ici menacés dans leur propre jardin, l'ombre de Poutine n'est jamais loin. Et peut-être pas tout à fait à tort pour le coup...

L'on connaît bien les menées des ONG américaines et leurs tentatives de déstabilisation du pouvoir dans les autres pays, particulièrement autour de la Russie - Ukraine, Géorgie, Kirghizstan Serbie : les révolutions colorées fomentées par Washington sont parfaitement documentées. On sait moins que Poutine dispose également de leviers, certes plus modestes, aux Etats-Unis mêmes.

S'il est évidemment la bête noire des Folamour néo-conservateurs, qui tiennent désormais à peu près tout l’appareil politico-intellectuel US, et est vilipendé par le système médiatique mainstream qui en est issu, Vladimirovitch a des soutiens non négligeables dans des pans très divers de la population américaine. Il apparaît où on ne l’attend pas, par exemple lors des émeutes noires de Ferguson en novembre 2014, où certains afro-américains, sans doute par provocation envers le gouvernement, appelaient le président russe à l'aide !

Chose rare, le ministère russe des Affaires étrangères, qui d’ordinaire se garde bien de se mêler des affaires internes d’un pays, se permit d'épingler l'empire à cette occasion : "Les derniers événements à Ferguson sont un nouveau signal très préoccupant envoyé aux autorités américaines indiquant qu'il est enfin temps pour elles de résoudre les énormes problèmes intérieurs dans le domaine du respect des droits de l'homme". Pan, réponse du berger à la bergère ! Les médias russes, eux, s’en donnèrent à cœur joie, parlant d’« Afro-Maïdan » et faisant des gorges chaudes sur le moralisme américain "seulement valable à l’extérieur".

A l’autre bout de l’échiquier, il est apprécié des segments conservateurs de la société, notamment autour de Pat Buchanan et du Tea Party, pour ses positions sur le mariage homosexuel ou sa défense de la société traditionnelle, mais aussi pour sa défense des chrétiens au Moyen-Orient. Or, cette tendance est loin d'être négligeable aux Etats-Unis, comme chacun sait.

L’actuel climat de paranoïa néo-conservatrice, digne des plus belles heures du maccarthysme, rend l’analyse difficile pour séparer le vrai du faux, mais on voit Poutine partout. Derrière le mouvement des activistes réclamant l’arrêt de la fracturation hydraulique ou derrière... le mouvement séparatiste du Texas (nous y voilà !)

Les dirigeants sécessionnistes texans sont régulièrement invités à Moscou par des think tanks russes dont il est difficile de connaître le degré de proximité avec le gouvernement. Mais une chose est sûre : si le Kremlin ne souhaitait pas leur présence, les visas ne seraient pas délivrés. Aussi Poutine joue-t-il en sourdine et un peu ironiquement cette partition. Veut-il vraiment l'éclatement des Etats-Unis, pense-t-il seulement qu'il est possible ? Sans doute pas. Mais il conserve cet atout quelque part dans sa manche et est susceptible de le sortir quand la situation internationale est favorable (Brexit). Avec, comme message subliminal : vous voyez, nous aussi on peut le faire...

Partager cet article

Commenter cet article

randrianasolo 29/06/2016 11:06

J'aimerai bien savoir les impactes economique direct du brexit pour les pays tres tres pauvres comme madagascar???

Observatus geopoliticus 30/06/2016 00:06

Je suis incapable de vous répondre précisément, cher lecteur. Mais je ne pense pas qu'il y ait une quelconque conséquence d'envergure. Les pays commerçaient déjà bien avant l'apparition de l'écriture, alors ce n'est pas la sortie d'un système bureaucratique qui devrait changer quoi que ce soit...

MBM 26/06/2016 13:57

Evidemment, on peut allonger la liste avec les Etats du Vermont, Washington, Alaska, Hawaï, etc. Le NWO ne sera installé que lorsque le monde sera transformé en différents blocs fédératifs de régions (beaucoup plus contrôlables que les entités existantes mues par leur culture conservatrice) et ce y compris en Amérique du Nord. Dès lors, il serait donc vain ou hypocrite ou désinformé de s'étonner de l'acceptation non contrite du résultat de la volonté populiste lors du référendum dans le cadre Brexit de la part des autorités européennes et de leur empressement à valider au plus vite cette sanction. Pour preuve, l'apparition d'une demande d'émergence d'une future république de Londres, tout comme cela est programmé pour la région de Bruxelles le jour où la Flandre recevra l'autorisation de déclarer unilatéralement urbi et orbi son indépendance, Bruxelles deviendrait une entité internationale donc sous le contrôle de la FRE (Fédération des Régions Européennes), ainsi qu'en Ukraine comme déjà entrevu plus tôt).
Aujourd'hui je vais encore vous lasser ;)) avec un coup de colère dans mes commentaires sur divers sites ou blogs au sujet du référendum en Ecosse et de la Catalogne qui vit mon sang bouillir en 2014 face à la myopie (sans doute délibérée pour d'aucuns) de blogs ou sites animés par des journalistes (notamment feu Vineyard Saker; Europesolidaire; Dedefensa et d'autres). Voici donc mon humeur de l'époque :
Titre : Lorsque la lassitude me gagne devant tant de crédulité et d'incompétence

Bla bla bla bla. Pour ne pas avoir à faire des doublons en permanence, je ferai aujourd'hui un copier/coller d’un commentaire posté sur Vineyard Saker french.

" Il serait temps de ranger aux oubliettes votre dilettantisme. L’Europe vous intéresse? Et la guerre civile en Ukraine? Et bien puisez vos sources dans l’UE, dans ses organes officiels et non dans la presse. Vous trouverez tous les renseignements utiles pour une plus juste compréhension de l’actualité sur son site http://www.cvce.eu comprenant même des documents qui pourraient alimenter les théories de la conspiration, notamment et pour exemple (car il y en a bien d’autres mais celui-ci est un des plus emblématiques) : http://www.cvce.eu/collections/unit-content/-/unit/02bb76df-d066-4c08-a58a-d4686a3e68ff/574160ad-ceaf-4d05-80d6-ecdceb1be188/Resources#b9d8bbb5-2d6e-4717-8c72-6b690aae457e_fr&overlay où H.G. Wells auteur admirable de la « Conspiration ouverte » y est l’inspirateur, cependant ce document n’a rien d’une fiction puisque tout s’est déroulé, depuis, comme prévu en 1947 à Gstaad. Pour l’actualité ukrainienne, vous découvrirez aussi que l’Europe des Régions est un organe autonome très influent pour la politique anti souverainiste qui pourtant échappe totalement au contrôle du Parlement européen. Vous y apprendrez que le Comité des Régions encourage la dissolution pure et simple des entités étatiques dans un cadre national pour y substituer des régions autonomes homogènes sur base ethnique, linguistique et confessionnelle. Apprenant cela qui est tout sauf une histoire à dormir debout tirée d’une fiction quelconque pour politisés de tous gabarits, vous questionnez-vous encore sur l’origine de la crise ukrainienne? Découvrez par vous-même et non plus par des médias qui fabriquent l’opinion pour le compte des autorités! Non seulement l’Europe passera à la moulinette du fédéralisme régionaliste mais aussi le reste du continent, y compris la Sibérie orientale jusqu’au Primorié qui est déjà autonome. Alors, rêvez-vous encore debout? Epluchez les documents de base sur ce site de l’UE et vous rangerez au placard tous vos journaux papiers et lorsque vous serez suffisamment édifiés, vous rigolerez vous-même à gorge déployée de votre crédulité passée. Ne dépensez plus rien! Tout est sous les yeux de ceux qui veulent être sérieux et recherchent la vérité en aristotélicien qu’ils sont et cela gratuitement. Les médias abusent des théories de Platon pour manipuler; petit rappel qu’Aristote s’est dissocié de son maître pour mettre en exergue la recherche de la « Vérité » et non plus de l’ »Idée ». La vérité fait mal car elle heurte nos idées confortables entretenues par l’opinion fabriquée depuis des siècles. Mais la politique, la vraie, n’est pas nationale (mensongère, flatteuse, vulgaire, et distrayante) servie par des représentants de groupes de pressions divers appartenant notamment aux loges mais mondiale et elle fut toujours mondiale suivant la perception cartographique changeante du monde qui s‘est agrandi depuis l‘antiquité selon les périodes marquantes de l‘humanité. Lorsque vous aurez trouvé un seul Parlement au monde et ses commissions particulières qui ne soit pas infiltré par des agents d’influence, veuillez, je vous prie m’en faire part au plus vite! Et je recouvrerai illico ma candeur d’adolescent. La plèbe ne s’intéresse qu’à la forme, aux effets; ce qui crée de l’émotion, ce qui la fait vibrer, caqueter comme la volaille médiatique; plèbe et médias indissociables, elles se nourrissent l‘une de l‘autre. Tout n’est qu’un jeu d’influence pour s’approprier les richesses de l‘autre, cela quelle que soit la forme à investir telle que la guerre, l’économie, la politique, le racket. L’Allemagne est en première loge dans ce conflit et personne ne l’aurait vue venir? Votre regard ne s’est pas encore éclairé depuis la guerre du Kosovo pour le contrôle du Danube et des couloirs énergétiques minutieusement réactivés depuis la première guerre mondiale par l‘Allemagne? Pour ceux que cela amuse, d’autres conflits surgiront bientôt et dans des régions qui n’ont pas pour habitude de faire la Une, en l‘occurrence le détroit de Behring et l’Arctique pour la nouvelle voie du Nord, cela nous changera des déserts de sable. Le monde est passionnant, ne trouvez-pas? "

Dois-je vous aider? Voici quelques liens :

http://www.cvce.eu/obj/resolution_du_parlement_europeen_sur_le_comite_des_regions_18_novembre_1993-fr-e10c268c-0257-4485-aa38-fd82d6d95a46.html

http://www.cvce.eu/obj/avis_du_comite_des_regions_sur_la_relance_du_processus_de_reforme_de_l_ue_6_juin_2007-fr-8ff67ecb-758c-405f-a304-4f288c97e8dd.html

http://www.cvce.eu/obj/comite_des_regions-fr-55ef9b39-aa80-4031-817b-196aca3d69f5.html

http://www.cvce.eu/obj/declaration_de_mission_du_comite_des_regions_21_avril_2009-fr-12b5c770-984f-4b36-8154-e3709a14170f.html.

J'ai sûrement dû en omettre d'autres tout aussi importants mais si vous découvrez déjà ceux-là... vous attraperez sans coup férir ce goût pour la réalité non secrète mais dont la lecture n'est pas encouragée non plus, loin s'en faut et aurez à cœur d'approfondir vos investigations.
Vous comprendrez après avoir parcouru ces liens, je l'espère, ma
réaction quelque peu emportée. Celui-ci n'est dû qu'au gaspillage de votre talent pour des futilités, à mes yeux, au lieu de faire œuvre utile en décortiquant, analysant ces textes hélas trop méconnus de tous et soulignant lors de votre étude les points forts et moins forts en rapport avec l'actualité immédiate et à venir.

Observatus geopoliticus 28/06/2016 16:54

Faut se méfier de Réseau International qui publie parfois tout et n'importe quoi. Certains articles sont de qualité, d'autres sont des élucubrations qui ferait passer BHL pour intelligent.
Mes articles étaient repris sur ce site l'année dernière, jusqu'à ce que je leur dise stop. Je ne voulais pas voir mes billets côtoyer d'invraisemblables conneries...

Observatus geopoliticus 28/06/2016 16:50

Ah oui, ce MBM... Ne pouvez-vous sauter des lignes ? Grrrrrrrr...

MBM 27/06/2016 17:18

ADDENDUM bis
Je me disais aussi que c'était un peu court, alors voici ce que je viens de découvrir mais que vous connaissez peut-être déjà, alors... bein... FLOP!
http://reseauinternational.net/le-brexit-un-calcul-strategique-et-voulu/
Il est charmant mais collant ce MBM. Terminus pour aujourd'hui. Ouf!

MBM 27/06/2016 16:47

ADDENDUM
Sur ce sujet, mon intuition est que les media au regard tronqué, car mesuré, ont délégué leur fonction première (l’information destinée aux populations) aux ténors de l’UE de sorte à décevoir sournoisement (étonnant car pour rappel la plupart provient du monde juridique, c’est-à-dire qu’elle sache peser sur le vocabulaire et la posture à adopter sans omettre la rhétorique) et heurter la sensibilité des opinions publiques qui ne peuvent que manifester leur désapprobation par de virulentes critiques à l’endroit des institutions européennes et se montrer réceptives aux discours populistes. Devenues haineuses envers tout ce que symbolise cette UE, elles se jettent dans les bras de l’émancipation et revendiquent l’indépendance de leur région. Cet élan libertaire ne peut que réjouir le Comité des Régions et le Conseil européen qui le chapeaute et couvre de son omnipotence sous le regard attentif du Conseil de l’Europe dont fait partie notamment la Russie, cette dernière est donc parfaitement initiée sur le devenir projeté de l’Europe et de la nouvelle mouture impérialiste qu’elle se destine. Pourquoi, pense-t-on, Moscou se montre si patiente à l’égard de l’Europe qui est présentement son adversaire et sous influence américaine. On en conclut donc que ces élans romantiques chargés d’émotions pour la liberté et l’indépendance des nations – tout comme le souci de l’ONU n’est pas les Etats mais les nations (nuance à tenir à l’œil lors de comparaisons parallèles en géostratégie) et sera bienveillant au changement de régime européen puisque justifié par la protection des nations – roulent pour le Conseil européen (les stars de la liberté sont dès lors les chantres de FREE : Empire Européen Fédéral des Régions) sinon ils confortent involontairement (dindons de cet opéra-bouffe?) le projet du Conseil européen et de son intouchable protégé, le susnommé Comité des Régions, qu’est l’avènement de l’empire européen via des réformes accélérées pour l’intégration totale avec formation rapide de tous les attributs institutionnels que nous connaissons à l’intérieur de nos entités étatiques. Une fois l’érection achevée de cet Empire, le Conseil européen peut se muer en Chambre haute européenne, et le Comité en organe représentatif indépendant de la société civile. Une région ou mini-Etat ne peut survivre que grâce à la protection d’une entité plus puissante, c’est ainsi le plus naturellement du monde que toutes ces régions fraîchement émancipées réclameront la protection de la nouvelle Europe en gestation. L’UE actuelle est l’ultime étape des ambitions américaines car la nouvelle Europe constituée s’émancipera, à l’instar des régions, de la protection US pour se tourner vers un partenariat eurosibérien. Ainsi donc, la masse européenne aura creusé sa tombe pour cette nouvelle sépulture, euh pardon, puissance carolingienne dont rêvaient déjà logiquement Charlemagne, Charles-Quint (tous deux nés en Belgique – le premier à Jupille dans la région liégeoise et le second à Gand en région flamande anciennement francisé jusqu’en 1924) et bien d’autres notamment ceux de la mouvance néo-droitiste allant même jusqu’aux adeptes de la Révolution conservatrice. Si je rappelle ces illustres personnages c’est parce que, comme je réside en Belgique, la future configuration du Benelux recouvrera probablement les limites de l’Etat bourguignon ou encore des Dix-sept Provinces dont fantasmait le « beau Léon » alias Léon Degrelle sur sa résurrection avec l’aide de Hitler. Et la bénédiction du Pape actuel, nouveau récipiendaire du fameux Prix Charlemagne qui cache sa joie profonde devant tous ces « exit annoncés ». Si mes souvenirs sont bons, une députée du 1er parti de Belgique (N-VA) avait fait, le 3 janvier de cette année, une sortie médiatique peu remarquée par les organes d’information (et pour cause) puis confirmée médiatiquement par le président de son parti Bart de Wever deux semaines plus tard, pas plus remarqué que pour sa députée flandrienne (re « pour cause ») déclarant l’indépendance de la Flandre pour 2021. Cette déclaration de facture détonante est une bombe qui aurait dû alerter les populations sur l’influence réelle du Comité des Régions qui aura sans doute donné le feu vert pour cette échéance, sinon comment justifier de telles sorties si peu répercutées dans les média ?
Ca va? Tout va bien? Pas encore assommé de fatigue? Oh, ce MBM quand même!

Raphaël 25/06/2016 19:19

Bonjour,

Article passionnant, comme souvent en ces lieux. Mais je crois que vous vous êtes fait abuser par l'image. C'est une photo retouchée. L'originale contient un tout autre message. (http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.greanvillepost.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2015%2F09%2Fferguson-Protester.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.greanvillepost.com%2F2015%2F09%2F05%2Fwhy-so-few-riots%2F&h=360&w=480&tbnid=XqRt4_ISCWfJMM%3A&docid=iryyB8zNSFG9JM&hl=fr&ei=VrxuV5vCEIfVgAbSvKy4Dg&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=350&page=1&start=0&ndsp=3&ved=0ahUKEwibxa2K18PNAhWHKsAKHVIeC-cQMwggKAEwAQ&bih=684&biw=1024)

Bien à vous,

Observatus geopoliticus 25/06/2016 22:21

Oui, vu de plus près... En tout cas merci.
Bien à vous

Raphaël 25/06/2016 21:32

Effectivement, cela ne change rien au fond. Mais quant à l'image, c'est une certitude. Si l'on regarde la main qui tient la pancarte, la manipulation est flagrante.
Image d'origine : http://marxisme.no/wp-content/uploads/2015/08/USA-1.jpg
Image manipulée :http://img1.joyreactor.cc/pics/post/full/%D0%AF-%D0%92%D0%B0%D1%82%D0%BD%D0%B8%D0%BA-%D1%80%D0%B0%D0%B7%D0%BD%D0%BE%D0%B5-%D0%9F%D1%83%D1%82%D0%B8%D0%BD-%D0%BF%D0%BE%D0%BB%D0%B8%D1%82%D0%B8%D0%BA%D0%B0-1469405.jpeg

Observatus geopoliticus 25/06/2016 20:00

Merci de porter cela à mon attention. Mais êtes-vous sûr ? J'ai vu plusieurs photos dans la même veine, y compris sur des sites américains. Bon, dans le doute, je la retire. Ca ne change pas grand chose au fond où certains afro-américans appelaient, sans doute par provocation, Poutine à la rescousse.

brandenburg 25/06/2016 16:58

Les états unis sont morts depuis longtemps et seules les guerres permanentes-200 ans de guerres sur 230 ans d'existence et après une guerre civile longue et sanglante qui a opprimé ensuite le sud avec ses "carpets baggers",des va-nu-pieds sans le sous qui y ont fait la loi,repoussant cette vraie civilisation dans le néant et augmentant son pêché capital,le racisme.Bref,des états désunis où une nouvelle guerre civile, comme lors du conflit avec le Vietnam, va exploser et tant mieux!Comme cela il nous foutront enfin la paix,d'autant plus que leur porte-avion anglais a coulé!