Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Syrififi

10 Mai 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient

A lire la basse-cour médiatique, tout est fini en Syrie. Faut dire que l'imMonde et consorts ne goûtent guère les victoires d'Assad ou des Russes... Pourtant, malgré la trêve de plus en plus virtuelle, les combats font rage.

Moscou envoie convoi sur convoi vers sa base navale de Tartous. Le dernier bateau à avoir nargué Erdogan en passant par le Bosphore était chargé de véhicules militaires, vraisemblablement des tanks :

Préférant regarder ailleurs, le sultan continue dans la lignée de ce que nous annoncions il y a un mois, à savoir le lâchage de Daech pour le mix Al Qaeda-Ahrar al-Cham. Ainsi, l'artillerie turque aurait tué une cinquantaine de petits hommes en noir hier, au nord d'Alep. SI le calife Baghdadi ne peut plus compter sur môman Turquie, où va-t-on...

Al Qaeda semble d'ailleurs fédérer l'admiration de tout le monde (pour la seule fois de sa vie, Fabius fut un pionner). Après avoir livré 3 000 tonnes aux enfants de Ben Laden via la coquille vide de la FSA, les Américains semblent tout faire pour empêcher Assad et ses alliés de reprendre Alep, ce qui commence à échauffer les oreilles y compris de certains sénateurs US.

Les grandes manœuvres ont commencé dans le sud d'Alep (d'où l'envoi des tanks russes ?) où les Sukhois et Mig intensifient leurs bombardements. Mais les djihadistes modérés si chers à l'Occident font preuve de résilience et ont même frappé un grand coup en faisant exploser un tunnel sous une position des loyalistes, tuant 46 soldats.

A l'est de Damas, les combats continuent également dans la Ghouta où, cette fois, c'est l'armée qui a tendu une embuscade aux islamistes, qui se battent d'ailleurs entre eux pour conserver un territoire chaque fois moins étendu.

Pendant ce temps, les europloucs sont toujours aussi à l'ouest (c'est le cas de le dire). Une délégation de parlementaires, principalement français, fut très surprise lorsque, en visite au Liban, des réfugiés syriens chrétiens ont clairement affiché leur soutien au régime Assad et critiqué la politique européenne favorable aux islamistes. Il n'y a que nos dirigeants pour ne pas voir ce qui crève les yeux...

Partager cet article

Commenter cet article

simplet 10/05/2016 19:43

Trop d'anglais nuit: pionnier :)

Observatus geopoliticus 10/05/2016 21:50

Quézako ?