Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Mise à jour - Histoires d'avions...

13 Mai 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient, #Russie, #Europe

Mise à jour - Histoires d'avions...

Importante mise à jour

Le Hezbollah vient de déclarer après enquête que son commandant militaire a été tué par un bombardement d'artillerie mené par des groupes djihadistes de la zone et non un bombardement aérien israélien. Nos considérations sur le petit jeu entre Tel Aviv et Moscou, quoique valables pour tout incident futur impliquant l'aviation israélienne, peuvent donc être oubliées dans le cas présent : les jets de l'Etat hébreux n'ont pas survolé les S400 de l'ours. Peut-être même était-ce l'objet des dernières discussions entre Poutine et Netanyahou, le Hezbollah bénéficiant désormais de la protection du parapluie russe en Syrie ? L'avenir nous le dira...

*****************

Le Grand jeu ne connaît pas la crise et se poursuit, de la Baltique à la Syrie.

Près de Damas, le commandant militaire du Hezbollah en Syrie, Mustafa Badreddine, a été tué dans une explosion. Les rapports sont pour l'instant contradictoires, mais il semble que ce soit le fruit d'un bombardement israélien. Si la thèse se confirme, cela pose une question fort intéressante : pourquoi les Russes n'ont-ils pas descendu l'avion ? Les S-400 couvrent le territoire syrien, clouant au sol tous les jets qu'ils ne veulent pas voir survoler le pays ; le sultan lui-même a dû ravaler sa fierté bilieuse et rappeler ses F16.

Moscou est bien embarrassé par l'affaire. Interrogé par les "médias muselés" de Russie (défense de rire) sur une éventuelle collusion entre les états-major russe et israélien, le premier laissant le deuxième mener à bien sa mission, Dimitri Peskov a botté en touche. Il faut dire que la situation est complexe, comme nous l'avons expliqué il y a peu. Le Hezbollah est l'allié logique de Moscou en Syrie et plus généralement au Proche-Orient, alors qu'Israël se détache lentement mais sûrement de l'empire US et se rapproche de la multipolarité eurasienne (rapprochement avec la Russie ces dernières années, possible coopération gazière en Méditerranée orientale, association avec l'Union Eurasienne etc.)

C'est le luxe des grandes puissances d'avoir des alliés contradictoires, les Américains en savent quelque chose... Toujours est-il que, si cet incident est le révélateur de la montée en puissance russe au Moyen-Orient, le Kremlin se serait bien passé d'un tel imbroglio.

Si la thèse du bombardement est la bonne (rappelons que cela reste à confirmer), deux possibilités émergent :

  • les Russes ont donné leur assentiment à l'opération israélienne. Les multiples visites que Bibi la terreur a rendues à Poutine et les contacts en flux continus entre les deux états-majors tendent vers cette hypothèse. Auquel cas, une sorte d'accord tacite existe entre Moscou et Tel Aviv : nous armons le Hezbollah mais nous vous permettons de temps en temps de le bombarder.
  • les Israéliens n'ont prévenu personne, misant sur l'impunité de leur escapade aérienne, et placé l'ours devant un fait accompli. Quelque chose du genre : nous ne pouvons rester les bras croisés devant la montée en puissance militaire du Hezbollah que vous armez avec des équipements de plus en plus modernes.

Les prochains jours apporteront sans doute quelques réponses...

A 3 000 km de là, en mer Baltique, des chasseurs britanniques ont "intercepté" et "escorté" des avions de transport militaires russes volant près des pays baltes. Et l'hypocrisie de la machine de propagande occidentale d'atteindre ses habituels sommets. La MSN n'en pipe mot pour l'instant, et si elle le fait, ce sera pour rapporter les propos de l'inénarrable ministre américain anglais de la Défense parlant d'"acte d'agression russe".

Par contre, quand les avions de l'OTAN, titillent les frontières russes, ce n'est plus une agression, cela devient soudain un "vol de routine au-dessus des eaux internationales". De tous les hommes de paille de l'empire, les Britanniques sont sans conteste les plus clownesques. On se rappelle encore comment ils ont sans rire soutenu la candidature de l'Arabie saoudite pour prendre la tête du... Conseil des droits de l'Homme de l'ONU !

Partager cet article

Commenter cet article

fatie18 15/05/2016 19:43

Bonjour

Aux dernières nouvelles, l'Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres, a réfuté les déclarations faites samedi par le hezbollah, affirmant que son Haut Commandant en Syrie avait été tué par des bombardements d'islamistes extrémistes.
L'Observatoire a également déclaré que les groupes constituant l'opposition syrienne, démentaient toute implication dans la mort de Badredine Mustapha, et a ajouté que des sources au sein de l'armée syrienne avaient également déclaré qu'aucun projectile n'avait été lancé récemment sur l'aéroport de Damas.
wait and see

Observatus geopoliticus 16/05/2016 21:44

Bonsoir Raphaël et Fatie.
Beaucoup d'intox possible dans ce genre d'affaire, mais le Hezb n'est généralement pas du genre à s'empêcher de critiquer Israël : ce serait bien la première fois qu'il n'ose s'en prendre verbalement à Tel Aviv...
Les déclarations de l'OSDH valent ce qu'elles valent, l'épicier de Londres qui la compose partageant les intérêts de la rébellion. Impliquer Israël à un moment où les djihadistes sont sur le reculoir fait sens.
Bien à vous deux

Raphaël 15/05/2016 11:12

Bonjour,

Ma question est peut-être hors de propos. Je suis un curieux et certainement pas un spécialiste. Jusqu'à quel point est-on certain que cette déclaration du Hezbollah n'est pas de la propagande ? Ne se pourrait-il pas, par exemple, que le Hezbollah "écrase le coup", du moins officiellement, pour ménager l'allié Russe et ses livraisons d'armes ?

toto 14/05/2016 13:56

Certaines sources prétendent qu'avec le déploiement des S400 en Syrie, les israéliens se sont essayés à les tester pour en percer leur défense (si les Russes ont le gentillesse de les amener et les activer à proximité de leur territoire, ils auraient tort de s'en priver)... Ceci pourrait être une explication alternative au passage furtif des avions israéliens au travers des défenses Russes ou alors ils sont pas si terrible que ça ces S400...

Observatus geopoliticus 14/05/2016 16:57

Non, non, voir l'info mise à jour. Le commandant du Hezbollah n'a pas été tué lors d'un raid israélien mais par des obus d'artillerie tirés par les djihadistes.

Pierre Bourdon 13/05/2016 21:49

Les guerres en Ukraine et en Syrie qui perdurent ont 'elles le même objectif de couper la (les) route(s) de la soie pour le Heartland ?

Observatus geopoliticus 14/05/2016 16:58

Si ces guerres ont leur dynamique propre, elles font également partie d'un tout plus général qui est l'encerclement de l'Eurasie.