Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Le pétrole US flanche

5 Mars 2016 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Pétrole, #Etats-Unis

Le pétrole US flanche

En janvier, nous écrivions :

L'inexorable chute des cours du pétrole commence à avoir de sérieuses conséquences, les gros bras géopolitiques - à l'échelle mondiale (Etats-Unis, Russie) ou régionale (Arabie Saoudite, Iran) - étant également les plus gros producteurs d'or noir. Or, tous se retrouvent maintenant face à des défis difficiles.

En ouvrant les vannes afin de conserver leurs parts de marché (= mater la concurrence du schiste US, punir financièrement la Russie et couper l'herbe sous le pied de l'Iran "désanctionné"), les Seoud ont joué une carte bien dangereuse. Le gambit de Riyad n'a guère fonctionné jusqu'ici, pénalisant principalement l'Arabie Saoudite elle-même (...)

Le harakiri des Seoud provoque de sérieuses ondes de choc, tant au Texas qu'en Sibérie, ajoutant encore un peu plus à la complexité du grand jeu planétaire. La guerre d'usure est déclarée, qui fera ses victimes ; ceux qui y résisteront en sortiront renforcés.

Nous y voilà ! L'or noir américain vacille comme rarement. Un graphique est souvent plus parlant qu'un long texte :

Le pétrole US flanche

Le nombre de puits aux Etats-Unis frôle son plus bas historique ! Certes, l'Etat fédéral américain ne dépend pas des revenus pétroliers comme ça peut être le cas pour l'Arabie Saoudite, l'Iran ou la Russie. Mais ce qui inquiète outre-Atlantique est l'éventualité de faillites en cascade entraînant celles des banques qui ont prêté à fonds perdus depuis le début du mirage du schiste. Krach en perspective ?

Partager cet article

Commenter cet article

EM 07/03/2016 05:29

Même si le phénomène était avéré, reproductible et systématisable (et c'est TRES loin d'être le cas), on fait de l'électricité avec: ok. Par contre pour tous les autres usages des hydrocarbures...Et on le fait tant qu'il y a du palladium et compagnie. Et c'est quoi les réserves ? 20 ans ? Au rythme actuel de consommation, en plus ? Soit moins que le pétrole. Donc bon. De la physique intéressante, donc, mais pour une appli industrielle, AMHA, c'est tintin.

Jean 06/03/2016 00:11

"Krach en perspective ?"

Selon les spécialistes, le total des prêts accordés au secteur des pétroles de schiste représente 1600 milliards de dollars, contre 1300 milliards pour les subprimes avant l'éclatement de la bulle financière.

Observatus geopoliticus 11/03/2016 00:13

Tout à fait. Les médias se font très discrets sur la bulle du schiste mais (ou parce que) celle-ci n'a rien de rassurant.

Clara 05/03/2016 22:02

"Mais ce qui inquiète outre-Atlantique est l'éventualité de faillites en cascade entraînant celles des banques qui ont prêté à fonds perdus depuis le début du mirage du schiste. Krach en perspective ?"
Il faut savoir que des banques européennes ont, elles aussi, investi dans le pétrole de schiste américain via des produits financiers.

Francois 05/03/2016 23:00

Ca parait logique que les européens aient mis le pied dans le piège, dès qu'il y a un mauvais coup, nos banquiers sont de la partie. Du coup la crise sera mondiale...

AlainCo (@alain_co) 05/03/2016 19:39

Je crois que vous ignorez comme la plupart des gens (hors certains cercles discrets, mais finalement pas si inconnus que ca) la grand révolution que peut être les Séoud anticipent, comme les suédois et les Norvégiens.

http://www.lenr-forum.com/forum/index.php/Thread/2073-BIG-Tom-Darden-interviewed-in-Fortune-on-his-LENR-insvestment/?postID=8098#post8098

en gros, le fond Woodford après presque 3ans de due diligence a investi 50 millions de dollar pour 5% d'une holding LENR (fusion froide)

Sinon Airbus Innovation se met sur le sujet
http://www.lenr-forum.com/forum/index.php/Thread/2173-Airbus-LENR-The-Challenge/
http://www.iscmns.org/work11/index.htm
http://www.lenr-forum.com/forum/index.php/Thread/1337-LENRG-G-Day-Milano-Airbus-and-LENR/
comme les grandes compagneis japonaises
http://www.tohoku.ac.jp/en/news/research/news20150406_1.html
http://news.newenergytimes.net/2015/11/24/japans-leadership-in-lenrs-continues/4/
La norvège et statoil
https://portal.tekna.no/ikbViewer/Content/917462/LENR%20Seminar%20Oslo%205%20%20Nov%202014%20EN%20(2).pdf
http://www.e-catworld.com/2014/11/04/robert-godes-of-brillouin-energy-visits-finnish-government-officials-and-statoil-in-norway/ (avec steven chu, ex secretary of energy)
La suède étrangement a fermé des centrales nucléaires, pourquoi?
http://www.elforsk.se/Global/Trycksaker%20och%20broschyrer/Elforsk_perspektiv_2_2014.pdf

quand à la chine, darden est partenaire du park de Baishishan
http://www.chinaembassy.org.nz/eng/zxgx/kjhz/P020140625438128226746.pdf (nickel reactors)
https://www.lenr-forum.com/forum/index.php/Attachment/421-20140925152226-9375-pdf/


Blackrock suit l'affaire depuis des années
http://www.e-catworld.com/2015/02/10/blackrock-asset-management-comapny-closely-following-lenr/

les banques et compagnies vendent aux fonds de retraites
http://www.sifferkoll.se/sifferkoll/

j'ai longtemps cru que les prix du pétrole , la manie des désinvestissement fossiles, étaient une coincidence, mais là ca pue. ca sent les gens informés qui quittent le titanic et enfument les autres en disant que c'est a cause de la mauvaise musique de l'orchestre. d'un autre coté la masse des investisseurs croient en la fable de l'orchestre...

Le problème des LENr c'est que c'est intransmissible, car dès qu'on en parle le cerveau des gens se ferment, ils ne savent plus lire les bilans, plus lire les papiers scientifiques, ne savent plus détecter les délire collectifs... un peu comme parler de terrorisme ou de pédophilie... des sujets qui débranchent le cerveau par le terreur du qu'en dira t'on.
Résulat ca se transmet de bouche à oreille.

le fait est que seuls les saoudiens avec un pétrole à 5$ arriveront à vider leurs puits dans les 10 prochaines années, avant qu'on ne s'en désintéresse.

c'est la fin. la décohérence du chat de schrodinger. mais ca résiste il est vrai.
n'oublions pas que après Hiroshima, le régime Japonais négociait le status de l'empereur et refusait de se rendre. Un groupthink c'est résistant.

Observatus geopoliticus 06/03/2016 00:08

Voyez et croyez hé hé...

Si vous suivez ce blog depuis un certain temps, vous avez dû constater que les modes énergétiques sont encore plus intenses et changeantes que dans le prêt-à-porter. Et depuis 20 ans, que n'a-t-on entendu : bio carburants par-ci, éthanol par-là, une petite pincée d'hydrogène... Dans l'énergie plus qu'ailleurs, il faut se méfier des "nouveautés". J'attends de voir (et cette attente va durer quelques années...)

Bien à vous

AlainCo (@alain_co) 05/03/2016 23:33

C'est très bien de ne croire que ce que vous voyez.

c'est pour ca que j'ai mis les info.
voyez.

maintenant voir est un acte très subjectif.

Observatus geopoliticus 05/03/2016 21:28

Ouais ouais, on nous a déjà fait le coup plusieurs fois : ça y est, cette fois c'est la bonne, une nouvelle énergie, une révolution énergétique, la fin du pétrole... Un ou deux lecteurs ont déjà mentionné ici le LENR, les gens sont moins ignorants que vous ne le pensez.
Comme Saint Thomas, je ne crois que ce que je vois. Et dans le domaine énergétique plus qu'ailleurs car il y a souvent beaucoup de buzz pour rien...

Francois 05/03/2016 18:45

Merci pour cet article très intéressant,
Effectivement tout le monde perd à ce jeu sauf la Chine et l'UE semble-t-il
Quelles est la marge de manoeuvre des USA et de la Russie pour contraindre l'OPEP à remettre des quotats en place, ce qui au final arrangerait tout le monde, les USA pourraient-ils eux même s'y contraindre pour jouer le jeu ? Cette situation pourrait-elle rapprocher les deux géants ?
Merci et encore bravo
Francois

Francois 05/03/2016 22:59

C'est sur que rien n'est jamais clair entre les 3, mais votre article est assez eclairant ;-)

Observatus geopoliticus 05/03/2016 21:41

Merci, cher ami.
Entre l'ours, l'aigle et le chameau, rien n'est jamais clair : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/10/l-ours-l-aigle-et-le-chameau.html