Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Maraqqathon - suite

20 Novembre 2015 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Moyen-Orient, #Etats-Unis, #Russie

Maraqqathon - suite

Décidément, les Américains sont encore tout traumatisés de l'immixtion russe en Syrak. Si l'inénarrable Carter continue à geindre, demandant sans rire aux Russes de suivre ses pas (veut-il dire par là éviter de bombarder Daech ?), l'ours est en mode full combat : 385 cibles touchées en 185 sorties. Quand on pense que la "coalition internationale" sauce ketchup a, depuis 15 mois, effectué en tout et pour tout 5 000 bombardements (combien sur vraie cible ?), on comprend mieux son inefficacité criante. Simple calcul : 1 jour de bombardements russes = 38 jours de bombardements US.

A ce propos, signalons cet excellent article de Zero Hedge qui ironise sur la question. Mais retenons nos moqueries : après que Poutine ait, au sommet du G20, déballé la complicité de certains pays, notamment dans l'achat du pétrole de l'EI, les Américains ont miraculeusement trouvé et bombardé un convoi de camions transportant l'or noir. Après 15 mois... Alléluia !

Les Russkovs n'ont pas attendu aussi longtemps et Daech en prend pour son grade. Tandis que les corps sont évacués de nuit pour ne pas affaiblir le moral des troupes, les grandes huiles du califat semblent quitter Raqqa. C'est également indirectement confirmé par le ministre libyen des Affaires étrangères qui affirme que son gouvernement a "des informations fiables selon lesquelles le commandement de Daech demande aux nouvelles recrues de se diriger vers la Libye, et non plus la Syrie, surtout depuis les frappes russes".

Dans ce contexte, la mafia médiatique occidentale est en alerte rouge : minimiser l'importance de l'intervention russe, amplifier celle des bombardements français, magnifier les frappes américaines en passant sous silence tout ce que nous avons dit au début de l'article. La palme du jour revient au Fig à rot qui ose affirmer que, malgré ses promesses, la Russie continue à éviter de bombarder l'EI ! Les historiens du futur se pencheront sur la démence de nos médias...

La course vers Raqqa est lancée - avec joie par le 4+1 (Russie, Iran, Syrie, Irak + Hezbollah), avec réticence par la bande occidentalo-pétromonarchique - et les jours du califat sont comptés, mais aucun acteur n'a intérêt à ce que cette affaire se termine trop vite, Daech servant de paravent commode. Le 4+1 doit d'abord en finir avec les terroristes modérés (©boboland) d'Al Qaeda et Ahrar al-Cham avant que l'Etat Islamique ne disparaisse, au risque sinon de voir l'Occident mettre tout son poids pour stopper la reconquête. Dans l'autre camp, il faut retarder le plus possible la (re)constitution qui semble inévitable de l'arc chiite, la Turquie jouant en plus sa carte personnelle contre les Kurdes, profitant de l'opération "anti-terroriste" pour taper sur le PKK. En déclarant la guerre au monde entier avec ses attaques terroristes, Daech oblige chacun à se découvrir.

Partager cet article

Commenter cet article

Pierre Bourdon 21/11/2015 10:10

Après Fabuis (du bon boulôt d'Al-Nosra) j'ai été estomaqué d'entendre Valls dire que l'Arabie saoudite et le Qatar combattent l'EI. Pauvre France, il y a de dangereux personnages à la tête du pays. Il est devenu primordial que la France se libéré de cette mouvance atlantiste débuté en 2007 avec Sarkosy.

Observatus geopoliticus 21/11/2015 10:25

Bonjour à tous les trois !

Alors que Trévidic met le doigt où ça fait mal (Arabie saoudite, Qatar, double-jeu américain), l'exécutif français se vautre dans le ridicule le plus assumé. Que ne ferait-on pas pour les pétrodollars et les beaux yeux du maître impérial...

Rataclan 20/11/2015 09:47

Merci pour vos éclairages salutaires, qui permettent de prendre une respiration, entre deux gorgées de monolithe médiatique ambiant ; pas besoin d'attendre les historiens du futur pour être déjà estomaqué par des scènes surréalistes du genre de l'échange Marc Trévidic Vs David "bisounours" Pujadas du 14/11 :
https://www.youtube.com/watch?v=Oz0WKTmmTxs
Quand on a l'impression que les spécialistes-adultes s'adressent aux journalistes-enfants, et ont du mal à contenir un agacement légitime. Au secours.

clara 20/11/2015 21:48

Merci pour le lien très intéressant. Marc Trédevic a du, je crois, quitter son poste à l'instruction au pôle anti-terroriste pour occuper celui de premier vice président du tribunal de grande instance de Lille en septembre. On en voit le résultat.