Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques du Grand jeu

Les cochons se mangent entre eux

14 Juillet 2015 , Rédigé par Observatus geopoliticus Publié dans #Ukraine

Les cochons se mangent entre eux

Ca dérape sec en Ukraine... Ne vous attendez évidemment pas à en trouver un seul mot dans vos journaux, ils vous ont dit et répété que Kiev était remplie de gentils démocrates pacifiques. Si on sort du scénario bisounours écrit à Hollywood Washington (peut-être est-ce Washington Hollywood après tout), le conflit a éclaté entre les meilleurs alliés du Maidan : oligarques pro-occidentaux et néo-nazis. Ca devait forcément arriver. Alliés dans leur détestation des Russes, ces deux groupes, qui ont perpétré le putsch de février 2014, n'ont rien d'autre en commun. Les premiers ont utilisé les seconds pour arriver au pouvoir et prendre le chemin de l'OTAN (ah Nuland, que ferait-on sans toi ?) Les seconds, les vrais vainqueurs du Maidan, menacent régulièrement de virer les oligarques pro-US comme ils ont éjecté les oligarques pro-russes. Bref, depuis un an et demi, nos joyeux lurons se regardent en chiens de faïence.

Le 11 juillet a éclaté à Mukachevo, dans l'extrême-ouest de l'Ukraine, une fusillade entre membres du Pravy Sektor et autorités locales, laissant sur le carreau plusieurs morts. Les causes n'en sont pas très claires... Ce n'est certes pas la première fois que nos petits cochons se bouffent le groin, mais les conséquences sont cette fois-ci hors de contrôle. Pendant que la Hongrie renforce la surveillance à sa frontière (ce qui laisse supposer que l'incident est loin d'être anodin), le gouvernement a lancé une chasse à l'homme pour retrouver les auteurs du canardage. Outré (il n'a pas l'habitude d'être poursuivi pour ses crimes), le Pravy Sektor a fait une démonstration de force et menacé de lancer ses 19 bataillons sur Kiev ! Chocolashenko ne s'est pas démonté et vient d'ordonner le désarmement de tous les groupes "illégaux" en Ukraine (après les avoir utilisés pendant un an et demi, mais ne nous arrêtons pas à ces détails...)

Que nous réserve le futur ? Le Pravy Sektor a-t-il les moyens de marcher sur la capitale et de faire un nouveau Maidan ? Rappelons que le chef de la police de la région de Kiev est un néo-nazi pur-jus mais allié au premier ministre Yatseniouk, le chouchou des Occidentaux, et non au Pravy Sektor (je sais, c'est un peu difficile de s'y retrouver entre tous ces adorateurs du IIIème Reich, il y en a tellement ces temps-ci en Ukraine...) Déjà après la débâcle de Debaltsevo, les bataillons de chemises brunes avaient menacé de faire rôtir, ou plutôt fondre, le roi du chocolat et il ne s'en était tenu qu'à un fil que Poroshenko s'en aille dans les valises de Nuland. L'Ukraine post-Maidan est dans un tel merdier économique et social que les choses ne peuvent que dégénérer, tôt ou tard. Est-ce pour maintenant ou aura-t-on droit à une (courte) prolongation ?

Partager cet article

Commenter cet article